courtmetrage, comment produire ?

court-métrage

Episode 1 et 2

 

1) Le courtmetrage, une exception française / 2) Le CNC

Tout ce que vous devez savoir sur le court-métrage et l’auto production

Cette semaine j’ai eu une question par mail d’un utilisateur de « Comment Faire Un Film ». Sa question était : Pourquoi ne doit-on pas mettre de l’argent personnel dans un court-métrage autoproduit ?

Pour être clair, auto produire ne signifie pas auto financer ! Cela veut tout simplement dire que vous ne faîtes pas appel à une société de production pour produire votre film mais que vous utilisez une association, que vous avez créé ou déjà existante, pour que votre projet voit le jour. Vous allez donc devoir trouver des fonds. Et évidemment, interdiction de taper dans ses propres économies, celles de tata Suzanne ou celles de Mémé Mireille !!!!!

 

Alors pourquoi ne pas engager votre argent personnel pour réaliser votre rêve de cinéma ?

Car c’est tout simplement de l’argent jeté par les fenêtres…et surtout de l’argent que vous ne reverrez…jamais ! Certes vous pouvez vous dire que vous « investissez » pour l’avenir. Cela fera une bonne carte de visite et il deviendra peut être possible de convaincre un producteur de vous faire confiance !

En soi l’idée n’est pas mauvaise…Un court métrage « réussi » peut être le sésame ou du moins la carte de visite qui vous permettra d’ouvrir quelques portes et à fortiori d’être pris au sérieux. Même si quelques passerelles existent entre la production associative et la production « tout court », elles restent plutôt rares.

Bref, en général faire un film et faire du cinéma coûtent cher. Mais dites-vous que l’argent d’un court est à fonds perdus ! Vous ne rentrerez jamais dans vos frais ! Alors gardez vos économies au chaud pour autre chose : Un appartement en location sur Paris, vos études, acheter une caméra (et encore… ), vous payer des formations, aller au cinéma etc…

 

Idem pour les crédits ! Ne faites jamais, JAMAIS de crédits pour un court métrage !

Et puis aujourd‘hui il existe un nombre important de structures régionales et nationales pour trouver de l’argent, sans oublier internet avec les crowdfunding.

Si vous êtes dans le cas où vous voulez tourner à tous prix : Vous vous dites que vous n’avez pas besoin d’une structure ou que : comme vous faites un film de genre, aucune commission ne vous donnera de l’argent. Vous êtes donc décidé à « parier » un peu d’argent perso. Dans ce cas, voici LE conseil à suivre :

Ne dépensez pas toutes vos économies et ne tapez pas tata machin. L’argent que vous allez mettre dans votre projet, c’est de l’argent que vous pouvez dépenser et là….tout dépend de vos capacités financières

Surtout soyez malin et inventif ! Parfois avec seulement 100 euros, on peut faire croire qu’à l’écran il y en a 10 fois plus. Et puis le plus important c’est de trouver des partenaires pour le matos, les décors etc…  et oui, mettre de l’argent ne veut pas dire tout payer

Pour être limpide, vous pouvez dépenser de l’argent pour vos projets, mais vous ne devez pas prendre de risques financiers et c’est là le plus difficile car évidemment vous croyez en votre talent, en vos projets….et avec un peu plus d’argent on se dit que cela serait plus facile….mais croyez-moi, il vous en manquera toujours…sur tous les films ou téléfilms que j’ai fait il manquait toujours de l’argent ! On n’en a jamais assez, il faut toujours faire des choix et des concessions.

 

J’ai retrouvé quelques vidéos intéressantes qui parlent du court métrage. Elles sont issues du programme court-circuit diffusé sur ARTE. Les vidéos datent de 2007 mais après les avoir visionnées pour vous, je peux vous annoncer que peu de choses ont changé. Elles sont donc toujours d’actualité. Je vais vous les mettre sur deux ou trois articles différents afin que vous puissiez plus facilement vous y retrouver dans les thèmes abordés.

 

Premier Épisode : Le court métrage, une exception française

 

 

 

Épisode 2 : LE CNC

Je vous invite à regarder ces vidéos qui ne durent que 6 minutes mais qui vont vous permettre de comprendre comment fonctionne le court-métrage en France et quelles sont les armes que vous avez à votre disposition pour arriver à vos fins.

J’essaie toujours d’être le plus clair possible dans mes explications mais si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un petit message. Vous pouvez retourner sur le plan du site afin de trouver d’autres articles en cliquant sur le lien. Vous pouvez aussi lire l’article sur comment trouver des financements en régions pour vos projets. 

Si vous avez aimé cet article sur le courtmetrage et l’autoproduction, la meilleure manière de me le dire c’est de cliquer sur le bouton « Like » en haut de l’article. Pour lire la deuxième partie de : Argent personnel et court-métrage 2 c’est par ici ;o)

A bientôt,

Tom W.

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Far.

    Bonjour,
    A mon tour je compte créer très prochainement mon propre petit film (d’environs 30 minutes).
    Je financerai moi même le projet (même si vous ne le conseillez pas), certaines personnes seront payés et c’est pour cela que je viens vers vous.

    Il existe des prix minimums d’après ce que j’ai lu pour les comédiens, même si ça aurait été bien plus simple si c’est moi seul qui pouvait fixer les tarifs. Maintenant, je n’suis pas en association ni production, juste moi seul, donc est-ce que ces règles tarifaires s’appliquent aussi ? Surtout pour une scène de nuit qui normalement augmente les tarifs.
    Vous avez dit de créer une association mais ça me parait compliqué…

    Ce sera une première pour moi. J’ai quand même des contacts qui pourront faire des rôles gratuitement mais pour certains où j’ai une image plus précise j’aimerai vraiment un bon comédien, ce qui veut dire casting, et pour attirer les gens c’est mieux de payer, et puis le rôle parle quand même beaucoup ça m’embêterai de ne pas payer la personne..

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Far,

      Vous pètes deux à me poser sensiblement les même questions, je vous réponds donc par un article.

      A bientôt,

      Tom

  • flo

    Bonjour,
    J’ai 16 ans je suis un grand passionné de cinéma et je voudrais savoir comment je pourrais faire pour investir niveau financier dans mes court métrage étant donné que je ne peut faire de crowdfunding

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir flo,

      Je te conseille de lire les articles sur le court-métrage et comment trouver des financements en région.

      Va dans l’onglet Articles.

      A bientôt,

      Tom

      • flo

        Merci pour votre réponse si vite !!!
        mais je pense que j’aurais surement d’autre commentaire à vous poser ! 🙂

  • Guillaume

    En gros, le court-métrage c’est très clairmeent pas rentable d’après ton article. Or, si pesonne ne peut réupérer l’argent investi, j’en viens à me demander l’intéret meme du court-métrage. A quoi bon se lancer dans un projet si on est sur à l’avance qu’on perdra de l’argent. L’expérience OK, mais faut bien comprendre que ce n’est pas une situation durable non ?

    En revanche, après visionnage des deux vidéos, la conclusion inverse me viens à l’esprit. A les écouter la filière du court-métrage est pété de tune en france… (j’éxagère mes propos hein, mais l’idée est là)

    Je commence à comprendre aussi pourquoi certains court sont excessivement long : si on les paye à la minute, forcément, certains sont tentés de faire durer l’action alors qu’elle aurait été plus efficace si elle avait été divisée par 4 (je dis ça après une séance de visionnage de quelques courts diffusés sur Arte… j’ai aps réussi à tenir)

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Guillaume,

      Effectivement on ne peut pas vivre du court, ce n’est effectivement pas une situation durable si tu veux vivre du cinéma. Mais c’est le seul moyen pour pouvoir faire tes armes en tant que réalisateur.
      L’argent investi n’est pas le tiens ou celui de ton voisin, ce sont des subventions, donc personne ne réclame le remboursement. Et comme peu arriverons à vendre leur film à une chaîne je déconseille de mettre de l’argent perso.
      Il est vrai que les structures qui subventionnent le court-métrage en France sont nombreuses, il est vrai aussi qu’il est possible d’obtenir beaucoup d’argent. Mais sache qu’un court métrage long à du mal à trouver un diffuseur dû à sa longueur.

      Tom W.

  • Jonas

    Bonjour Tom,

    merci pour vos reponses tres rapides!!!votre site est super et…gratuit!!!(je me repete mais je suis toujours surpris…)

    soit dit en passant votre guide du scenario est tres interessant…je vais devoir investir dans le livre de Christopher vogler…

    L’application evernote est sympa aussi…

    et surtout ce guide donne vraiment envie d’ecrire!!!

    merci encore

    Bonjour d’australie!!!

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Jonas,

      Merci pour tes compliments. Nous essayons de répondre le plus rapidement possible. Sache que si tu désire acheter le livre de Vogler tu peux passer par le site. De cette manière nous toucherons un faible pourcentage, ce qui nous permet de garder ce site entièrement gratuit. Et tout cela en payant le même prix ! Voir un peu moins cher grâce à notre partenaire : Amazon.

      tu trouveras le lien pour le livre de Vogler dans le menu : Articles.

      Bon Courage,

      Thomas J.