la plongée et la contre plongée

 

Aujourd’hui nous allons voir une autre technique de réalisation avec la plongée et la contre plongée.

Soyons clair, lorsque j’écris plongée / contre plongée n’entendez surtout pas que ce n’est qu’une seule et même technique.  La plongée est une technique de réalisation et la contre plongée en est une autre.

Ces deux techniques peuvent être utilisées séparément ou ensemble.

La plongée c’est quoi ?

Imaginez-vous au bord d’un plongeoir à 10 mètres de haut, vous baissez la tête pour regarder l’eau. Ce que vous voyez c’est une plongée et n’y voyez aucun jeu de mot avec l’exemple de la piscine et du plongeoir, (j’aurais pu prendre un autre exemple ;o)

 L’axe de la caméra est donc dirigé vers le bas. Si vous placez un personnage, filmé par une caméra qui se trouve au dessus de lui, le personnage sera écrasé, il paraîtra plus petit.

Cette technique n’est pas anodine, elle met forcément le personnage, que vous filmez en plongée, en infériorité par rapport aux autres personnages ou même au lieu.

Si vous placez un personnage dans un trou, dans une cellule ou dans un endroit clos, cette technique fera ressentir aux spectateurs le malaise ou l’anxiété de votre personnage.

 Plus vous axerez la caméra vers le sol, plus l’écrasement sera fort.

Mais attention la plongée (légère) vous permettra aussi de faire découvrir un décor, une ville ou le lieu où se déroule l’action de votre film. De cette manière vous donnerez une sensation de domination par le spectateur pour mieux le balader plus tard ;o)

La plongée totale

Si vous axez la caméra vers le sol, c’est à dire que l’objectif regarde directement le sol, c’est une plongée totale qui est aussi appelée  « douche » parce que la caméra est positionnée comme une pomme de douche.

Là, la sensation de petitesse ou d’écrasement est à son paroxysme. La douche est assez peu utilisée car trop extrême. Cependant, bien utilisée, elle donne des plans qui sortent de l’ordinaire.

Mais la plongée, qu’elle soit légère, forte ou totale, peut aussi avoir une portée symbolique forte, soit pour commencer un film ou pour le terminer.

plongée totale la douche

Imaginez une fin de film ou votre personnage se retrouve au milieu d’un désert filmé en plan large et en plongée. Votre héros est seul au centre de cette immensité, seul et pourtant au centre de tout. Cela donne un sentiment de punition ou d’échec. 

Mais cela peut aussi inviter à une suite si vous utilisez ce plan comme un climax ;o)

Si votre personnage a tenté de trouver un travail tout au long de votre film et qu’il a réussi, le filmer au milieu de son usine en plongée et en plan large pourrait terminer votre film. Ce plan donne un sentiment de réussite, il est à nouveau au centre de sa vie et du monde.

La contre plongée c’est quoi ?

La contre plongée c’est tout simplement l’inverse de la plongée. C’est à dire que la caméra est dirigée vers le haut.

Si vous souhaitez filmer un personnage en contre plongée, la caméra doit être plus basse que lui. On prend l’axe du regard et on met la caméra en dessous.

la contre plongée

Cette technique a pour effet d’agrandir le personnage, on peut même dire quelle le magnifie. Mais comme la plongée, la contre plongée peut être utilisée à d’autres fins. Si vous êtes très bas par rapport à votre personnage et que vous axez la caméra vers lui, la contre plongée déformera la perspective et donc votre personnage.

Idem pour les décors. Si vous filmez une ville (les bâtiments, gratte ciel, building etc..) avec une trop forte contre plongée, la perspective sera déformée.

Il suffit alors de filmer votre héros fraîchement arrivé en ville pour que votre contre plongée transcrive le malaise de votre personnage dépassé par ce qui l’entoure !

Si vous souhaitez accentuer ce malaise, il vous suffira d’alterner la contre plongée des immeubles avec une légère plongée sur votre héros pour que l’effet soit encore plus fort.

Vous pouvez aussi accentuer l’effet de déformation ou d’écrasement en fonction du choix de la focale. Prenez une focale courte c’est à dire large ou un grand angle,  la déformation sera forte. En revanche, si vous utilisez une focale longue qui rapproche le sujet, (pour les photographes un 85 mm par exemple) vous aurez un sentiment d’écrasement.

La réalisation c’est aussi raconter l’histoire avec des images.

Que ceux qui pensent « whouuu et il a trouvé ça tout seul ?! lol (ne parlez pas trop vite ;o)

Je m’explique un peu mieux. Imaginons que vous souhaitez faire comprendre à vos spectateurs qu’un personnage a le pouvoir sur l’autre. Alors que le film vient de commencer et que nous ne les connaissons pas encore bien. Certes vous pouvez le faire passer dans la manière dont chacun d’eux s’exprime ou dans leur comportement mais si vous voulez la jouer plus fine il vous suffit de filmer leurs dialogues avec un champ sur le personnage A tout à fait normal (je veux dire que la caméra est dans l’axe du comédien) puis dans le contre champ sur le personnage B il suffira de le faire en légère contre plongée. Inconsciemment le spectateur saura qui a le dessus sur l’autre.

Je vous ai trouvé une vidéo qui va vous expliquer la plongée et la contre plongée. Même si elle est un peu simpliste (dans l’explication et dans l’exemple) vous comprendrez facilement les rudiments.

 


Après il ne vous reste plus qu’à tester la plongée et la contre plongée et de trouver un sens (une idée) pour l’utiliser le mieux possible pour vos projets.

Voilà pour cet article sur la plongée et la contre plongée. J’espère que je ne vous ai pas trop emmêlé les pinceaux ;o). Si quelque chose n’est pas clair n’hésitez pas à me laisser un message au bas de l’article ;o)

Merci à ceux qui, à chaque fois, partage l’article avec d’autres. Je vous ferai bientôt un état des lieux du blog. Alors continuez,  « liker » la page en haut de cet article et partager aussi sur Google+ qui marche de plus en plus fort ;o) C’est bête à dire mais c’est très motivant ;o)

Vous pouvez aussi retourner au plan du site pour lire d’autres articles.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Amarante

    Bonjour Tom,

    Je n’ai pas compris ce passage-ci :  » Vous pouvez aussi accentuer l’effet de déformation ou d’écrasement en fonction du choix de la focale. Prenez une focale courte c’est à dire large ou un grand angle, la déformation sera forte. En revanche, si vous utilisez une focale longue qui rapproche le sujet, (pour les photographes un 85 mm par exemple) vous aurez un sentiment d’écrasement. »

    Surtout la définition du mot « focale », la différence entre une focale longue/courte, grand angle et les 85 mm. Si vous pouviez m’éclairer.

    Merci d’avance

    • Bonjour Amarante,

      Je pense que l’article est clair…une focale c’est tout simplement l’objectif. Court = large et long = serré

      A bientôt,

      Tom

  • Beuleup

    Bonjour, j’ai une question un peu particulière.
    En fait je voudrais savoir si il y a moyen de casser ce code de supériorité par la contre plongée ?
    Je m’explique un peu mieux. Je réalise un court-métrage sur un homme seul accoudé à la rambarde d’un pont et qui regarde vers le gouffre. En première partie je filme mon personnage en plongée pour montrer qu’il se sent inférieur à tout le monde. Mais dans tout ça j’ai un plan qui filme son visage à un moment ou il se penche pour regarder en contre-bas, plan qui sera filmé en contre plongée vu que la caméra sera placé niveau du vide pour avoir son regard. Comment faire pour qu’à cet instant on ai pas l’impression que mon personnage est en position de supériorité ?
    Merci beaucoup déjà pour votre site plus qu’intéressant !

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Beuleup,

      Je pense qu’en faite c’est un faux problème. La plongée et la contre plongée fonctionnent uniquement avec une référence. Je m’explique : ce coté supériorité, infériorité est compris par le spectateur comme tel si le personnage est filmé avec d’autre personnages en comparaison.

      Si ton personnage est sur un pont, au bord du vide, que tu le film en contre longée, puis que tu le monte avec un subjectif de ce qu’il voit, la contre-plongée donnera une impression de supplémentaire de vide. Tu peux même appuyer un peu plus en mettant en place un vertigo très très léger toujours en contre-plongée.

      A bientôt,

      Tom

      PS : n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, d’inviter tes amis sur la fan page, c’est le meilleur moyen de me remercier ;o)

      • Beuleup

        Merci beaucoup pour ta réponse, c’est un peu ce que je m’étais dit au niveau de l’impression supplémentaire de vide mais j’avais peur que ça lui donne de l’importance au personnage. Mais tu m’as totalement rassuré ! Merci, je n’hésiterai pas à parler de ton site autour de moi promis !

        • commentfaireunfilm

          Bonjour Beuleup,

          Tu n’as pas à t’inquiéter, ça va le faire ;o)

          A bientôt,

          Tom

          PS : Merci pour le partage

      • Beuleup

        PS : Et c’est une excellent idée le léger vertigo je pense que je vais le faire 🙂

        • commentfaireunfilm

          Tu peux faire les deux comme ça tu auras le choix au montage.

          A bientôt,

          Tom

  • Aucun07

    Bonjour bonjour,

    La question sera probablement complexe (ou au moins complexe à formuler). Je vous ai déjà parlé, dans l’article sur le séquencier, de mon idée de court métrage en plan séquence. J’aimerai débuter par une contre plongée pour accentuer le côté prétentieux de mon personnage et, au fur et à mesure, de passe en plongée pour montrer sa faiblesse etc… Mais je n’ai aucune idée de comment je pourrais réaliser cet enchaînement. J’en ai parlé avec des étudiants en cinéma qui ne savaient pas trop et qui m’auraient conseillé une caméra à l’épaule mais j’ai peur que le résultat soit complètement dégueulasse avec une image qui serait une peu tremblante… Auriez vous des idées pour faire ce genre d’enchaînement ? Merci par avance et bon courage pour votre travail.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Aucun07,

      La complexité de la chose c’est que ton court-métrage soit un plan séquence. Tu ne peux donc pas te servir d’un bras ou d’une colonne. Je ne connais pas non plus les contraintes du personnages (mouvements, déplacements etc…) Si j’ai bien compris, tu souhaites au fil du film passer de la contre plongée vers la plongée. Si ton personnage bouge et/ ou change de lieu tu seras obligé d’utiliser un steadicam. Tu pourrais le faire à l’épaule mais le résultat serait plus brut.

      Je comprends ton choix « artistique » de part la manière dont tu veux filmer ton personnage. En revanche ce à quoi je n’adhère pas c’est d’employer la contre plongée et la plongée sur tout le film. Pour la simple et bonne raison que tous les autres personnages (mais la figu aussi) seront en contre plongée ou en plongée ce qui anéantira l’effet recherché. Comme tu es en plus séquence tu ne peux pas t’amuser à passer d’une contre plongée à un plan « normal » pour filmer un autre personnage lui de repasser en contre plongée sur ton « héros ».

      Mais j’ai peut être mal compris ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Aucun07

        Bonjour,

        Je n’en ai effectivement pas dit assez ! Le court métrage ne comporterait qu’une seule actrice qui ne bougerait que deux fois. La première fois elle traverserait la pièce (le plan serait normal), puis lorsqu’elle commence son monologue elle sera vue en contre plongée. Puis de nouveau en normal et finalement, lorsqu’elle retraverse la pièce, en plongée. Je viens de me renseigner sur ce qu’était un steadicam. La question que je me pose alors c’est : « est ce que ça ne coûte pas trop cher ? Que ça soit pour la location ou pour l’achat ». J’avais commencé à penser à un « système de travelling » amateur où la caméra glisserait sur un un arc de cercle métallique mais j’ai pas encore trouvé comment réaliser quelque chose de stable là dessus …
        A bientôt,
        Guillaume

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir Aucun07,

          Je te conseille d’aller voir les articles sur le steadicam, glidecam, flycam etc.. que tu trouveras dans l’onglet article.

          Je pense que tu peux oublier le travelling ;o) car il te limitera dans tes mouvements et t’obligera soit à surélever ta comédienne ou utiliser une colonne.

          A bientôt,

          Tom