Comment écrire un script Etude de cas 4 : Enchaînement de séquences courtes

Etude de cas 4

 

Comment écrire un script : Les enchaînements de séquences courtes

 

Comment écrire un script…comment enchaîner des séquences courtes afin d’imprimer un rythme à votre scénario ? Cette semaine nous allons continuer nos études de cas. Il est vrai que parfois vous ne savez pas comment écrire ou décrire certaines séquences. J’ai envie de vous dire de ne surtout pas paniquer ! Il y a une solution à tout ! ;o)

D’ailleurs si vous voulez que j’aborde un sujet en particulier n’hésitez pas à m’en faire part.

Revenons à nos moutons…pour cet article, nous allons voir comment écrire un enchaînement de séquences courtes. Que faire ? Faut-il changer de séquences à chaque changement de lieux ? Doit-on tout écrire d’un coup avec un seul intitulé ? Y a t-il une présentation particulière ?

Je vais vous donner la réponse tout de suite : réfléchissez à ce que vous voulez raconter. Ne perdez jamais de vue ce que vous voulez raconter car c’est cela qui est le plus important. Vous devez mettre en avant les séquences qui font avancer votre histoire. Si vous appliquez cela vous n’aurez plus jamais de problème de présentation. Le scénariste induit la mise en scène en donnant des pistes au réalisateur.

Mais comment présenter plusieurs petites séquences qui s’enchaînent rapidement ?

Imaginons maintenant que Martin se promène avec sa petite amie (Louise) dans les rues commerçantes d’une ville. Ils enchaînent les boutiques, les rues etc…

 Alors comment faire ?!!!

Comme je viens de vous le dire c’est vraiment du cas par cas car cela dépend de ce qu’il se passe dans chaque endroit. Je m’explique : Si l’amie de Martin entre dans une boutique et essaie des fringues, un peu comme Pretty woman, il suffit de l’écrire ainsi :

httpvh://youtu.be/jT5rMvo3Clc

 

Séquence 1 : Int – Boutique Machin – Jour

Martin est assis sur un fauteuil en face de la cabine d’essayage où se change Louise. Louise essaie plusieurs tenues, martin est assis dans un coin et s’ennuie.

 

Imaginons maintenant que Martin ou Louise se parlent entre chaque tenue.

Séquence 1 : Int – Boutique Machin – Jour

Martin est assis sur un fauteuil, en face de la cabine d’essayage où se change Louise.

Louise essaie une robe de soirée plutot ample.

Martin fait la moue.

Séquence 2 : Int- Boutique Machin – Jour/ un peu plus tard

Louise sort à nouveau de la cabine. Elle porte une robe à volants imprimée de fleurs roses et bleues.

Martin

Tu te moques de moi ?

Louise

Celle là c’était pour voir si tu suivais ! Je trouvais que tu t’endormais un peu

Louise rit.

Séquence 3 : Int- Boutique Machin – Jour/ encore plus tard

Louise sort à nouveau de la cabine d’essayage, elle porte une robe très près du corps qui met ses formes en valeur.

Martin se lève ébahit.

Martin

Alors là !…

Louise

On dirait une chipolata, c’est ça ?!

Martin

Tu es magnifique

 

Ces séquences sont très courtes. Elles se déroulent dans le même endroit et quasiment dans la continuité, mais le fait de les séparer par un nouvel intitulé de séquence permet aux lecteurs et aux spectateurs de rendre leurs enchaînement plus rapide et de jouer sur l’écoulement du temps.

Si Martin et Louise ne font que se balader sans que cela n’influe sur l’histoire, dans ce cas ce genre de séquences suffit :

Séquence 2 : Ext – Différentes Rue commerçante – Jour

Martin et Louise se promènent au gré des rues, des devantures des boutiques. Ils rient, ils se promènent, ils s’enlacent, ils s’amusent.

 

Mais si, lors de leurs déambulations, il arrive quelque chose d’important, il faudra revenir à une présentation plus normale. Par exemple : Martin et Louise se promènent dans les rues, ils ont passé une partie de l’après midi à flâner mais à la fin de leur promenade ils décident de rentrer dans un magasin particulier : une bijouterie.

Séquence 1 : Ext – Différentes Rue commerçante – Jour

Martin et Louise se promènent au gré des rues, des devantures des boutiques. Ils rient, ils se promènent, ils s’enlacent, ils s’amusent.

Séquence 2 : Ext – Rue commerçant / bijouterie –Jour

Martin s’arrête de marcher et retient Louise par la main.

Louise

Qu’est-ce qui t’arrive ? Pourquoi tu t’arrêtes ?

Martin

On s’est toujours promis de ne jamais se mentir…

Louise (étonnée)

… oui pourquoi ? !

Martin

Viens

Séquence 3 : Int – Bijouterie – Jour

Martin pousse la porte de la bijouterie.

Martin

Je dois te dire que je ne veux plus d’un petit mariage !

Louise

Mais qu’est-ce que tu racontes…

Martin

Je veux ce qu’il y a de plus beau pour toi

Le gérant de la bijouterie passe à côté d’eux, un trousseau de clés à la main. Il ferme la porte d’entrée à clé et baisse le rideau de fer.

Martin se tourne vers le gérant.

Martin

Vous pouvez y aller Philipe ! (à Louise) fais-moi confiance.

Le gérant tape dans ses mains. Trois employées s’avancent, chacune avec un écrin rempli de bijoux

Louise reste interdite.

 

Etc…

Avec ces 3 séquences nous avons mis en évidence qu’il ne faut pas plomber le récit avec : un changement de séquence pour chaque changement de décors ou de temps. Surtout si c’est pour montrer vos personnages en train de marcher, se balader, choisir et acheter des objets sans intérêt pour votre récit.

De cette manière, vous évitez aussi les dialogues inutiles du genre : Qu’est-ce que tu penses de ça ? Bonjour, c’est combien ? Oh ! Regarde, comme c’est joli ! Etc..

Effectivement ne pas changer de séquence à chaque changement de lieux ou de temps, c’est un peu contradictoire avec les bases et les règles que j’explique dans mes premiers articles. Parfois il faut savoir maîtriser les règles pour mieux les transgresser.  Mais si vous regardez bien, les séquences de déambulations seront très courtes. Il n’y a pas d’information importante pour l’histoire, la trame ou la psychologie des personnages.

En revanche, la dernière rue proche de la bijouterie doit être séparée des autres car le dialogue reprend et que ce moment est important. Cela  permet aussi de changer le rythme de narration pour revenir à une narration plus classique.

Autre élément important : L’intitulé. Nous avons vu qu’il est possible de sortir de la présentation « normale »

Seq xx : Int- boutique- jour

Pour ajouter une indication de temps supplémentaire comme

Seq xx : Int –Boutique – Jour / un peu plus tard

 

Voilà pour cette étude de cas sur comment écrire un script : les enchaînement de séquences courtes.

J’essaie toujours d’être le plus clair possible dans mes explications mais si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un petit message. Si vous rencontrez une situation que je n’explique pas, là aussi laissez moi un message.

Si vous avez aimé cet article, la meilleure manière de me le dire c’est de cliquer sur le bouton « Like » en haut de l’article. Vous pouvez retourner au plan du site ou lire présentation d’un scénario 5 : Les Didascalies en cliquant sur les liens.

A bientôt,

 

Tom W.

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Gaïen De Gabii

    Merci! Je me souviens, je l’avias déjà lu en plus !

    Par contre, petite question encore. En aucun cas on doit indiquer « echaînement de séquences courte » dans le séquencier ?
    Et pour la continuité dialoguée? Peut-on indiquer également « enchaînement de séquences courtes?

    Merci encore!

    • Bonsoir Gaîen De Gabii,

      Pour le séquentiel et le continuité tu peux mettre: enchainement de séquences courtes. En revanche il ne faut pas le faire pour le traitement.

      A bientôt,

      Tom

  • Yann Deparis

    bonjour Tom, j’en suis à la 42 eme lecture de mon scénario, de 200 pages j’ai réussis à revenir à 130 comme tu nous l’indiques, par contre j’ai beaucoup de mal à ne placer que 100 séquences, j’en ais 134 ! dois je obligatoirement en avoir 100 oui puis-je laisser les 134 au risque que mon scénario aille directement dans la poubelle d’un producteur ? merci

    • Bonjour Yann,

      130 c’est bien. Un peu long…mais mieux que 200 ! En ce qui concerne le nombre de séquence tout va bien. 100 séquences pour 90 à 100 pages c’est bien.

      Il n’y a pas d’obligation de séquence maximales ou minimales pour un nombre de page données. Je vous donne un ordre d’idée…ce n’est pas une religion ;o)

      A bientôt,

      Tom

      PS : donc non tu ne te feras pas jeter avec tes 134 séquences ;o)

  • Lucas Mokrani

    Bonjour,
    et un grand bravo pour votre site !!! c’est du boulot !
    J’ai fait le tour et je n’ai pas réussi à trouver la réponse exacte à ma question…
    En cours d’écriture je me retrouve face a un cas de présentation un peu particuliere.
    Comment bien présenter une scène ou plusieurs lieux, plusieures actions, sont uniquement liées par une voix off (type de montage à la « Wolf of Wall Street »).
    Exemple, dois-je mettre :
    ———————-

    SEQ 1. EXT. VUE DE PARIS. JOUR

    Le soleil se lève sur Paris.
    TOM (off)
    Je vis ici, et je suis cordonnier…

    SEQ 2. INT. CORDONNERIE DE TOM. JOUR

    TOM (off)
    ici !

    Sur une table neutre, une paire de chaussures.

    TOM (off)
    Je rafistole ce genre de trucs…

    ——————

    et continuer sur différents lieux, différentes action ? en gros dois-je implanter des changements de séquences, à l’intérieur d’une séquence très cut en montage alterné ? Cela ne risque-t-il pas d’alourdir le tout et d’affecter le minutage ?
    Autre chose : si je souhaite insérer, disons, un plan serré d’une bouche venant tirer sur une cigarette, mais que le lieu ne soit pas visible parce qu’il ne s’agit que d’un plan d’insert n’ayant pas forcément de rapport avec l’action précédente ou suivante, que faut-il utiliser comme intitulé ?

    J’espère que vous trouverez le temps de répondre ! Merci pour tout ce que vous faites déjà en tout cas !
    Lucas

    • Bonjour Lucas,

      Effectivement tu peux changer de lieu (tu dois d’ailleurs) à chaque nouvelle séquence. Hors comme tu le dis très justement cela peut vite devenir lourd. Voila pourquoi il est toléré ce genre de présentation :

      SEQ 1. EXT. INT différent lieux :

      VUE DE PARIS. JOUR

      Le soleil se lève sur Paris.

      TOM (off)
      Je vis ici, et je suis cordonnier…

      Cordonnerie

      TOM (off)
      ici !

      Sur une table neutre, une paire de chaussures.

      TOM (off)
      Je rafistole ce genre de trucs…

      Etc…

      Pour ta question sur le gros plan,…un scénario ne contient pas d’élément technique. Mais tu peux ajouter :

      Des lèvres tire sur une cigarette.

      etc…

      A bientôt,

      Tom

      • Lucas Mokrani

        Merci beaucoup pour votre réponse !!!!
        ça faisait un bail que je me posais la question ! Encore bravo pour le site ! Au top !

  • Raziel

    Bonsoir Tom,
    Tout d’abord merci pour les conseils que vous postez sur ce site : ayant pour rêve de devenir réalisatrice, je vois votre site comme une petite mine d’or.
    Je voulais commencer un premier jet de scénario (mon tout première essai en somme) et je me suis heurté à un petit soucis : Comment signaler que quelque chose est inscrit à l’écran comme un lieu, une date, une heure ou une identité de personnage ?
    Et doit t’on changer de séquence à chaque cut ( si on voit simplement un personnage sans qu’il parle) et sinon comment signifier que les changements sont très rapides ( par exemple un enchaînement de gros plan sur de nombreux visages ) ? Je ne sais pas si je suis très claire…
    Et dernière chose après je ne vous embête plus : peut-on vous envoyer des scénarios pour avoir un avis (sous réserve de ne pas vous embêter dans votre travail) ?
    Merci.
    Raziel

    • Bonjour Raziel,

      Toutes les questions que tu te poses trouveront leurs réponses dan les articles sur la présentation d’un scénario, que tu trouveras dans l’onglet : Articles.

      A bientôt,

      Tom

  • Thomas Lpb

    Bonsoir Tom,
    Quelle différences fait-tu entre une scène un plan ou une séquence.
    Sinon excellent travail ce Blog est vraiment très instructif
    Thomas

    • Bonjour Thomas,

      Pour la différence entre scène et séquence va dans l’onglet : article. Un plan c’est une prise de vue d’un certain axe, d’une certaine valeur etc…une séquence peut être construite d’un seul plan ou d’une multitudes.

      A bientôt,

      Tom

      • Thomas Lpb

        Bonjour Tom,

        Merci d’avoir pris du temps pour me répondre je me coucherais moins bête ce soir ‘).
        Continue comme ça c’est du bon boulot.

        A bientôt,

        Thomas

  • Yann Deparis

    bonjour Tom
    Tous mes vœux pour cette nouvelle année, ainsi qu’aux apprentis du cinéma de site et bravo pour la nouvelle présentation du site j’aime beaucoup.
    Je viens de lire cet article et je pense avoir la réponse à ma question mais je préfère assurer !!
    Dans mon scénario, j’ai une conversation téléphonique importante entre deux personnes, la caméra doit passer tour à tour entre l’un et l’autre, ma question était de savoir si je dois faire une nouvelle séquence entre chaque dialogue, vu qu’on voit les interlocuteurs à tour de rôle, je pense que oui mais … merci ! bonne année 2016

    • Bonjour Yann,

      Merci. Je te souhaite à mon tour une bonne et heureuse année.

      La réponse est…non ! ;o) Si tu changes de séquences à chaque dialogue tu scénario va être lourd à lire. Il vaut mieux faire quelques dialogues dans une séquence, puis le reste dans une autre. Il faut que tu sois sur le comédien on le dialogue est le plus important.

      Après au tournage tu tourneras les deux dialogues de A à Z et au montage tu fera ce que tu veux ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Yann Deparis

        Ah ! OK d’accord je vais suivre ton conseil
        mais je ne compte pas tourner le film, je ne suis qu’auteur … enfin j’essaye !
        du coup pour celui qui va lire le scénario, je pensais refaire une séquence, car tu a dis qu’il fallait changer de séquences à chaque décor. et je veux tout faire dans les règles …
        mais je vais regrouper les dialogues comme tu me le proposes
        merci !
        @ bientôt

        • Bonjour Yann,

          Oui, il faut changer de séquence à chaque changement de lieu. Sauf que là c’est une exception pur le bien du scénario et de sa lecture.

          A bientôt,

          Tom

          • Yann Deparis

            bonjour Tom
            merci beaucoup, du coup j’ai une autre question, car maintenant j’ai un doute, voilà dans mon scénario ( de science fiction style « le sixième sens » ) mon héros a des visions, ces visions lui montrent des personnes qu’il ne connaît pas, des décors qu’il n’a jamais vu et qui se passe à une autre époque, voir dans un autre pays, dans les visions les personnages ne parlent pas.
            ma question :
            dois-je créer une séquence pour chacune de ses visions, où comme les gens ne parlent pas les décrire dans les didascalies ?
            merci beaucoup pour ta réponse toujours très attendu 🙂 ,
            très bonne journée à toi
            Yann

          • Bonjour Yann,

            Normalement tu dois changer de séquence si tu changes de lieu. Après si les personnages apparaissent dans la séquence, effectivement il faut faire des didascalies.

            A bientôt,

            Tom

          • Yann Deparis

            très bien ! merci beaucoup

          • ;o)

  • Thierry D.

    Bonjour Tom,
    En consultant le script de « Terminator 2 » de J. Cameron, j’ai noté que celui-ci utilise des annotations supplémentaires à l’intérieur des séquences (par ex. pour la séq.2, on trouvera 2A, 2B, 2C, etc…). Est-ce une méthode couramment utilisée? Si oui, comment l’utilise-t-on? Pour mettre en valeur par le script des plans différents?
    A l’avance merci pour votre réponse.

    • Bonjour Thierry D,

      Oui c’est une méthode assez courante mais pour les versions de tournage. Par exemple l’auteur décrit une scène ou le personnage est dans le salon puis l’auteur parle dans la même scène de sa femme qui est à la salle de bain. Cela facilite la lecture de n pas couper en deux séquences. Mais au tournage la séquence est obligée d’être coupé en deux. De ce fait, la séquence 23 se nommera 23a (salon) et 23b (salle de bain).

      Je ne me souviens plus du script de terminator 2 mais une séquence ne signifie pas un plan. Pour mettre en valeur le changement de plan ou plutôt le rythme il est de coutume d’aller à la ligne.

      A bientôt,

      Tom

      • Thierry Delage

        Merci pour votre réponse Tom.

        • ;o)

          • Thierry Delage

            Bonjour Tom,
            Quelle est le terme exact utilisé aux États-Unis pour la « note d’intention »?

  • Ben42

    Bonjour Tom,

    D’abord merci pour ton travail qui permet à des amateurs dans mon genre de s’y retrouver un peu plus.
    J’aurais voulu te poser une question : dans un scénario que j’écris en ce moment, j’ai une scène où mon héros conduit sur une route de montagne à très vive allure, tandis qu’un passager sur la banquette arrière essaie tant bien que mal d’attacher sa ceinture. Dans mon esprit, pour avoir l’effet comique (je sais, c’est pas non plus à ce taper sur les cuisses ! lol), il faut qu’il y ait une alternance entre les vues extérieures de la voiture sur la route et celles intérieures où le personnage se débat. Problème : si je crée une séquence à chaque fois, je vais me retrouver avec une 10aine de séquences pour 1 minute de film, ce qui fait beaucoup. Puis-je, à ton avis, présenter comme cela :

    85 INT
    VOITURE JACQUES/EXT ROUTE MONTAGNE – JOUR

    [Montage alterné]

    La voiture roule à vive allure en descente sur une route de montagne enneigée.

    Sur la banquette arrière, Paul tente d’attraper avec beaucoup de difficulté la
    ceinture de sécurité.

    Arrivant à une épingle à cheveu, la voiture négocie le virage par un grand dérapage. En sortie de virage, elle effectue le dépassement brutal d’un véhicule moins rapide

    Projeté contre la portière, Paul arrive à se saisir de la ceinture

    Paul (tournant les yeux vers la route, affolé)
    Le camion !!!!!!

    La voiture évite de justesse un camion qui montait en sens inverse

    Paul, après avoir poussé un grand soupir de soulagement, essaie de dérouler la ceinture qui semble bloquée.

    En pleine ligne droite, la voiture prend un dos d’âne qui la fait décoller

    Alors qu’il était sur le point d’enclencher la fermeture de la ceinture, le saut de la voiture fait décoller Paul de la banquette et lui fait lâcher la ceinture qui
    se rembobine illico.

    Etc…

    J’avais vu cette possibilité de syntaxe je ne sais plus où pour un dialogue téléphonique, par exemple, qui permet d’éviter la création de séquences multiples.

    Merci par avance de ta réponse

    • Bonjour Ben452,

      Oui c’est la meilleure solution à ton problème ;o)

      En revanche ce n’est pas assez percutant. Trop de didascalie. Pas assez de rythme, phrase trop longue etc.. :o)

      A bientôt,

      Tom

      • Ben42

        Salut Tom,

        Merci pour ta réponse si rapide. Sans vouloir abuser de ta patience, j’avoue ne pas comprendre ta remarque sur la longueur des didascalies : la scène étant essentiellement visuelle (à l’image de ces scènes de la Soeur dans les
        Gendarmes : https://www.youtube.com/watch?v=zhTw0zGbkwI , désolé pour la référence, lol), comment la décrire autrement que par une succession de didascalies ? Pour essayer de comprendre, j’ai refait une version de l’exemple ci dessus en raccourcissant les phrases. Est-ce dans cette direction que je dois bosser, où n’ai-je pas compris ta remarque ?

        [Montage alterné]

        La voiture fonce en descente sur une route de montagne enneigée.

        Assis sur la banquette arrière, Paul tente désespérément d’attraper la ceinture de sécurité.

        La voiture négocie une épingle à cheveux en dérapage puis effectue le dépassement brutal d’un véhicule

        Projeté contre la portière, Paul se saisit de la ceinture

        Paul (tournant les yeux vers la route, affolé)
        Le camion !!!!!!

        La voiture évite de justesse un camion en sens inverse

        Paul, pousse un grand soupir puis essaie de dérouler la ceinture qui reste bloquée.

        La voiture décolle violemment en passant sur un dos d’âne

        Au moment de boucler la ceinture, Paul, projeté vers le haut, lâche la ceinture qui se rembobine illico.

        Etc…

        Merci par avance de ta réponse

        • Bonjour Ben42,

          Les didascalies impriment un rythme. Je ne dis pas que ta séquence n’est pas bien ;o) Mais pourrait, au vue de ce que tu veux faire, être amélioré. Le diable se cache dans les détails :

          [Montage alterné]

          La voiture fonce en descente sur une route de montagne enneigée.

          Assis sur la banquette arrière, Paul tente désespérément d’attraper la ceinture de sécurité.

          La voiture négocie un virage en dérapage et dépasse un véhicule

          Projeté contre la portière, Paul saisit la ceinture

          Paul (tournant les yeux vers la route, affolé)
          Le camion !!!!!!

          La voiture l’évite de justesse

          Paul, pousse un grand soupir et essaie de dérouler la ceinture qui reste bloquée.

          La voiture passe sur un dos d’âne et décolle violemment

          Paul est projeté vers le haut. La ceinture se rembobine illico.

          C’est un exemple ;o) Ce qui me gène aussi c’est le fait que tu dises que Paul essaie de dérouler la ceinture mais qu’elle reste bloqué. Alors que la dernière phrase est : « La ceinture se rembobine illico » ce qui signifie qu’il à réussi à la dérouler ;o)

          A bientôt,

          Tom

  • fedlan

    Bsr à tous je M appelle fedlan je vais tourner un film au maroc et j aurai besoin d un scénariste qui prend pas cher c’est mon premier film et j ai pas un grand budget merci et merci pour le bloc j ai appris pas mal de chose grâce à vous.

    • Bonsoir Fedlan,

      Ce blog n’est pas le meilleur endroit pour poster ce genre de demande, il existe des forums qui répondent mieux à ça ;o)

      Bon courage dans ta recherche,

      Tom

      • fedlan

        Excusez moi j ai dû me tromper celà dit que votre blod est très instructif je vous remercie beaucoup pour tous ces conseils et encore désolé.
        Fedlan

        • Bonjour fedlan,

          Tu ne t’es pas trompé ;o) je souhaite Juste que obtienne ce que tu désires, voila.

          A bientôt,

          Tom

  • Ines Kachemar

    Bonjour Tom !

    Sur les exemples de séquences que tu donnes je ne trouve pas la réponse à une question à laquelle j’ai à faire très souvent : si j’ai deux personnages qui vont souvent l’un chez l’autre ou qui sont souvent dans leur chambre, en intitulé de séquence est ce que je précise à qui appartient la chambre ? Par exemple :
    Séquence 3 : Int- Chambre de Jack– Jour

    Séquence 9 : Int- Chambre de Florian- Soir
    Et pour les maisons aussi, est ce qu’il y a besoin de préciser ?
    Merci d’avance !

    • Bonsoir Ines,

      Tu as du passer à coté de la réponse car j’en parle pas mal. Il faut effectivement mettre : Int – Chambre Florian – Nuit ou Int – chambre machin – jour en fonction du personnage et ou se situe l’action, idem pour les maisons.

      A bientôt,

      Tom

      • Ines Kachemar

        Ah, désolée et merci d’avoir quand même prit le temps de me répondre. 🙂

  • Mago

    Bonsoir Tom
    Tout d’abord je tiens a te remercier pour ton travail,ton blog
    m’aide beaucoup et ma appris beaucoup de choses.
    J’ai un petit probleme,alors j’aimerais savoir si on fait une seule sequence pour presenter une scene ou un couple passe la journee dans plusieur endroits? (par exemple un cinema,une bijouterie,la plage,un bar,puis dans la voiture)
    Prcq dans ton exemple cest une rue commercantes donc cest en quelque sorte le meme endroit et que moi cest vraiment des endroits different
    Merci et bonne soiree

    • Bonsoir Mago,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier.

      Pour répondre à ta question il faut une nouvelle séquence par lieu.

      A bientôt,

      Tom

      • Mago

        Bonsoir Tom
        Merci pour votre reponse
        Jai une nouvelle question
        Faut il faire une nouvelle sequence,quand deux personnages se parle par telephone?(Si Il y a un plan sur celui qui parle)?
        Merci

        • Bonsoir Mago,

          Oui ;o) mais comme changer de séquence à chaque réplique rend difficilement lisible le scénario on se sert de la voix off de temps en temps ou on fait apparaitre les deux interlocuteurs dans la même séquence…

          A bientôt,

          Tom

  • Alison

    Bonsoir Tom,
    Je viens de lire avec attention chacun de tes conseils et je tenais à te remercier. Je suis des cours de cinéma à la Sorbonne mais certaines choses ne sont pas toujours très claires (grâce à l’effet amphithéâtre bondé!) et je suis donc très contente de pouvoir mieux m’y retrouver ici!
    Je cherchais depuis un moment des aides, des tutos, et je suis donc contente d’être tombé sur ton site auquel je continuerais de prêter une grande attention.
    Encore merci pour ton dur travail,
    Bonne continuation!

    • Bonsoir Alison,

      Merci pour tes compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier ;o)

      Si tu as des questions que tu souhaites que je développe n’hésite pas cela fera l’objet d’articles ;o)

      Reviens ici quand tu le souhaites, tu es ici chez toi ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Paul

    Bonjour Tom,
    Dans le final d’un scénario de long métrage, j’ai 18 minutes avec un fond
    musical et trois histoires qui se résolvent. Il n’y a donc pas de
    dialogues, uniquement la musique en fond sonore.

    les trois histoires ne se résolveront pas linéairement : 10 séquences
    histoire A, puis 10 séquences histoire B etc. Mais ce serait intercalé au
    montage. Dans le scénario j’ai tout de même écrit les hstoires dans l’ordre : histoire A, histoire B, histoire C.

    J’ai trouvé qu’il était plus souhaitable de faire comme ça plutôt que de
    tenter d’intercaler les séquences des différentes histoires (en écoutant la
    musique déjà, et en faisant coincider certaines séquences avec certains
    passages de la musique). Il m’a semblé également que ce serait plus lisible
    dans un scénario, pour le lecteur donc.

    Puis-je faire comme ça ? Est-il préférable d’avoir déjà un travail
    préalable d’enchevêtrement de ces séquences, même si c’est plus difficile à
    suivre sur le papier ?

    Tout cela dure environ
    dix huit minutes. C’est long. Je précise que toutes ces séquences communiquent
    des histoires à part entière, et requirent normalement des séquences
    différentes car avec personnages, des lieux, des moments différents (je peux
    résumer chaque séquence sur une seul ligne). En théorie je devrais donc avoir
    pendant les 18 minutes de musique continue, avoir une cinquantaine de séquence,
    sans dialogues aucun. Tu as sans doute l’expérience du scénario de clip
    musicaux. Qu’en dis-tu ? Un long métrage avec 200 séquences, ça arrive ?
    J’ai essayé de résumer ce post au format SMS. N’y suis pas arrivé 🙂 Merci pour ton professionnalisme et ta disponibilité. On pourrait même dire pour ta bienveillance ?
    Paul

    • Bonjour Paul,

      Le fond musical ne veut pas dire sans dialogue ?!

      Encore une fois tu me parles de musique, je comprends que c’est important pour toi et pour ton film, mais ce n’est que du montage.

      Pour en avoir lu plusieurs ou le scénariste met les histoire à la suite, perso je ne suis pas fan. J’aime voir comment les histoires s’enchevêtrent. Moi j’opterais pour l’alternance des séquences. Surtout que les histoires doivent avoir un rapport entres elles….

      ah non ce sont des histoires qui n’ont pas de rapports…étranges…

      50 séquences pour 18 minutes ! c’est énorme.

      Tu me parles de clip, mais les clips n’ont pas 50 séquences. En général il y a trois ou 4 lieux et ensuite c’est juste du montage, des axes et des focales différents.

      200 séquences ? non. ou alors ton film dure 3H30

      A bientôt,

      Tom

  • Paul

    Bonjour Tom,
    Comme je suis musicien de formation (je précise, j’écoute de tout), j’ai des idées précises sur le sujet, et souvent je sais quelle musique je voudrais utiliser et comment je vais construire la séquence autour. C’est d’ailleurs important dans le scénario que je termine, car il s’agit d’une histoire de … musiciens.

    Ne trouvant pas d’indication sur le sujet, j’ai opté pour présenter le choix musical comme un personnage. Après tout c’est comme ça que je vais le traiter dans ce scénario.

    Musique :
    Les sirènes de Claude Debussy, 00:45

    Au début de la séquence par exemple. Si la musique se poursuit sur plusieurs séquences, je continue la même idée :

    Musique :
    Les sirènes de Claude Debussy (suite), 00:30

    ça n’apporte sans doute rien au comédiens, et ça fixe une séquence sans doute de manière un peu rigide. Mais sur les quelques scènes où je l’ai fait cela fonctionne. ça ne veut pas dire qu’ailleurs il n’y en aura pas. mais que là, sur ces séquences-là, ça a du sens. globalement un voyage musical éclectique.

    Quelle serait une manière plus normale de procéder ? Est-ce que je peux faire comme ça ?
    J’ai également lu récemment le scénario de Big Lebowski des frères Cohen et ils indiquent la musique dans le scénario

    • Bonjour Paul,

      Indiquer la musique dans un scénario c’est assez rare. Mais ça existe. Le France n’est pas très friande de ça.

      Il faut que tu écrives ta séquence d’un coup, sur une seule et même séquence même s’il y a plusieurs lieux.

      Seq 1 : Ext – Plusieurs rues – Jour ou Seq Ext – Jour – Plusieurs rues

      rue machin blablablab
      rue machin 2 blablaba

      N’indique pas les temps de la musique ça ne sert à rien, ça c’est du montage.

      A bientôt,

      Tom

  • Evan

    Bonjour Tom,

    Je viens de dévorer les quartes première étude de cas, et je vais bientôt me ruer sur le cinquième !

    Je trouve sa super intéressant, je n’est jamais été confronté à ce genre de situation et sans tes article j’aurais sûrement été dans une sacrée galère si c’était arrivé.
    Je voulait aussi te dire que tu as un talent d’écriture ! C’est tout simplement incroyable, quand je lis les exemples qui ne sont que des exemples je me retrouve plonger dans l’histoire, c’est comme si j’était présent dans la scène!
    Comme quand on lit un super livre et qu’on se retrouve plonger dans le décor.

    Voilà tout.

    Merci et à bientôt,

    Evan

    • Bonsoir Evan,

      Merci pour ces superbes compliments. Je suis toujours heureux de savoir que mon travail sert et/ ou est apprécié ;o)

      N’hésite pas à partager le blog et les articles autour de toi (ton réseau) c’est le meilleur moyen de me dire merci et de permettre à ce site de rester gratuit.

      A bientôt,

      Tom

  • cav973

    bonjour, est-il possible de m’expliquer quelle différence tu fais entre séquence et scène ?

  • cav973

    bonjour, est-il possible de m’expliquer quelle différence tu fais entre séquence et scène ?

    • commentfaireunfilm

      Bonjour cav973,

      Je pourraiste dire qu’une séquence peut être un ensemble d’une scène ou de plusieurs scènes…

      Mais au fond cela importe peu pour l’écriture d’un scénario qui lui est automatiquement divisé en séquence. Tu n’écrira jamais scène 1, 2,3 ,4 dans un scénario…

      Mais il est vrai que machinalement tu diras pour expliquer l’action qui se déroule dans telle ou telle séquence : « la scène se passe…. »

      Je pourrais être plus précis si tu développes ta question. Pourquoi demandes tu cela ?

      A bientôt,

      Tom

  • tourvel

    Merci beaucoup ! Ce fut très instructif.

    • commentfaireunfilm

      Bonjour tourvel,

      De rien ;o) Merci pour les compliments n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier et de permettre à ce site de rester entièrement gratuit.

      A bientôt,

      Tom

  • john fisch

    bonsoir Tom merci pour ces enseignements j’aimerai avoir des astuces sur le montage vidéo et les différantes prise de vue

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir John,

      Pour les prises de vue tu peux suivre les articles sur la valeur de plan ainsi que sur les mouvements de caméra. Onglet : Articles, puis comment faire un film.

      Pour le montage, nous verrons cela dans un prochain article ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • john fisch

    bonsoir mr tom j’admir les services que vous nous rendez sutrout pour nous qui sommes novice dans ce metier

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir John,

      Merci pour tes remerciements et tes compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de de me remercier et de permettre au site de rester gratuit.

      A bientôt,

      Tom

  • Anne Fauchon

    Bonsoir Tom, merci pour ces précieuses infos. J’espère que tu vas bien. J’ai une petite question ; si tu as 2 scènes qui s’enchaînent dans le temps, « un peu plus tard » c’est trop tard si j’ose dire ; puis-je indiquer « juste après » ou existe-t-il une autre formule ?

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Anne,

      ahahahahah non surtout pas ! Fait confiance aux spectateurs il comprendra ton ellipse. Puis il suffit d’utiliser un effet différent d’une séquence à l’autre par exemple de passer de jour à nuit ou de montrer tes personnages dans une pièce ou une position différentes…et le tour est joué.

      A bientôt,

      Tom

      • Anne Fauchon

        Ok bien noté ; merci Tom 🙂

        • commentfaireunfilm

          de rien ;o)

          Tom

  • Chérif

    merci Tom pour cette précieuse aide que vous nous apportée. Chérif

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Chérif,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier et de permettre au site de rester gratuit.

      A bientôt,

      Tom

  • Patrice BOUVRY

    Re bonjour Tom et re bonne fête à toutes les mamans du monde !

    Dans le cadre de ton invitation à cette révision dominicale de ce 25 mai 2014, je me permets de suggérer mon truc de paresseux pour économiser en descriptions ou didascalies trop détaillées ! Me dire qu’il y aura un réalisateur, un directeur photo, un décorateur, un ensemblier, un costumier, un ingé son, le monteur et même des acteurs et actrices, bref toute une équipe soudée et plus compétente que moi pour concrétiser l’projet !

    Bien et même le meilleur à vous tous et à toi, Tom,

    Patrice !

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Patrice,

      Sauf que les didascalies permettent à tout ce petit monde de mieux appréhender l’univers du scénariste/ réalisateur. Les didascalies invitent aussi à l’extrapolation d’un univers, d’une ambiance. C’est un terreau, une base, pour les chefs de postes.

      Sans compter sur le fait que l’ambiance est plus épaisse grâce aux didascalies.

      A bientôt,

      Tom

      PS : je ne peux pas croire que tu sois si paresseux ;o)

      • maria

        Bonjour Tom, bonjour Patrice et bonjour à tous,
        Merci Tom et Patrice pour ces vœux de bonne fête.
        Évidemment, « ça me touche » ! (= deux significations !)
        Merci Tom, de nous ramener à cet essentiel.
        C’est bien ta manière de faire, d’écrire que j’ai comprise.
        Pas d’accord avec les propos de Patrice.( Pardon ! )
        Là, j’ose parler en scénariste.
        Même si on a plongé les premiers lecteurs du scénario dans l’ambiance, en les informant dans la note d’intention, ou qu’ils comprennent ce que l’on veut exprimer dans le traitement, c’est la moindre des choses qu’on aide « tout ce petit monde » qui mettra en pratique la fiction.
        On doit orienter les didascalies, sans mâcher leur travail.
        Sinon, quel casse-tête pour eux !
        Peut-être mon scénar comporte des erreurs, mais c’est dans cet esprit que je l’ai écrit, en pensant à eux.
        Après, si on s’en reporte à ton listing des métiers du cinéma, Tom, il est évident que le réal dirige tout ce monde.
        Pour l’unité.
        Ai-je raison quand je pense qu’il discute de l’univers du film avant, dans des réunions, ou avec chacun des collaborateurs.
        ( Pour exemple, l’univers surréaliste de Boris Vian, dans « L’écume des jours » a bien dû comporter des didascalies précises et fournies pour la compréhension.)
        J’espère que je t’ai bien compris, Tom.
        Bien cordialement. Bonne soirée à tous.
        maria.
        PS. Pardon Kaladji de m’ insérer entre Tom, et toi.

        • Patrice BOUVRY

          Coucou et bonjour Maria ! Je te confirme tous mes voeux liés à ce plus beau jour de l’année !
          Je dois me morfondre en excuses auprès de Tom et de vous tous ! Je reconnais ma bourde ! Je n’utilisais pas le terme didascalie comme il se devait ! Je viens de lire et de commenter le cas n°5 ! Je limitais ce terme aux indications entre parenthèses qui précèdent les répliques ! Et j’y crois dur comme fer depuis longtemps déjà ! Vous aviez donc raison de ne pas être d’accord avec moi et moi, çà y est, je le suis avec vous !
          N’importe quoi en effet !
          Bravo et merci encore ! Sacré dimanche de révision, dans ce joli contexte de tendres pensées aux mamans !
          Patrice !

          • maria

            Bonsoir Patrice,
            Oui, j’ai lu que tu avais rectifié.
            Je me disais aussi…
            Enfin, on doit sans arrêt se remettre en question, au fond.
            Si tu as dans ton entourage une « maman » qui te tient à cœur, eh! Bien ! Bonne Fête à elle.
            Bonne soirée à toi, et aussi à Tom, évidemment.
            Maria

          • commentfaireunfilm

            Bonsoir Maria,

            Je me joins à toi ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Patrice BOUVRY

            Merci pour tout à vous deux ! Très touché et très heureux de me savoir en contact avec vous !
            Le plus sincèrement,
            Patrice

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir Maria,

          Tu as tout à fait raison en ce qui concerne les didascalies ;o) Et oui le réalisateur, ses assistant et les producteurs parlent de l’univers du scénario. Puis aves les différents chefs de postes : effets spéciaux, décorateur, chef op etc..
          Après il y a les didascalies du scénariste et l’interprétation du réalisateur….

          A bientôt,

          Tom

  • Kaladji Diomande

    Bonjour Tom,

    merci tout d´abord pour l´article. Ma question est la suivante. Tu dis <> ET ENSUITE on peut voir:
    – sur l´écoulement du temps:
    Séquence 3 : Int- Boutique Machin – Jour/ encore plus tard
    -ou sur les pistes :
    Séquence 1 : Ext –Différentes Rue commerçante – Jour
    Martin et Louise se promènent au gré des rues…

    Es ce qu´il n´existerais pas un code ou quelque chose de ce genre entre les scénaristes et les réalisateurs pour implémenter ces situations ? Ou bien tout est laissé à l´imagination du réalisateur?

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Kaladji,

      Je ne saisi pas bien ta question…

      A bientôt,

      Tom

      • Kaladji Diomande

        Quand par exemple le scénariste écrit :

        Martin et Louise se promènent au gré des rues…
        ou encore plus tard…

        Le réalisateur aura-t-il toute la latitude d´exposer ou de présenter ces scènes à l´écran comme il le veut ou bien il
        existe déjà des petits codes dans le qui permettent de le faire.
        Je ne crois pas que tu sois fatigué c´est plutôt moi qui ai posé mes questions
        un peu bizarrement.

        • commentfaireunfilm

          Re,

          Oui, le réalisateur aura toute la latitude qu’il souhaite. Il choisira les rue, les actions etc…Il n’y a pas de codes spécifiques.

          A bientôt,

          Tom

  • Bertille

    Bonjours et tout d’abords, merci pour toutes ses informations que j’ignorais sur la mise en page d’un script etc… j’écris, sur mon temps libre un script pour un court métrage de 15min, et je voulais savoir si, dans le script, lorsqu’il y a par exemple un flash back, comment indiqué cela, est-ce toujours dans les didascalies ou du genre indiqué : « personnage X du passé » ? je ne sais pas si ma question est assez claire ou stupide mais là, au point ou j’en suis je suis totalement bloqué… voilà merci beaucoup ^^ »

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Bertille,

      Merci pour tes compliments n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier.

      Pour répondre à ta question, c’est très simple, il te suffit de lire les deux articles sur le sujet ;o)

      Tu les trouveras dans l’onglet : Articles ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Ismaël

    Bonjour Tom,

    J’espère que tout se passe bien pour toi, en particulier sur le tournage 🙂

    J’ai un problème avec mon scénario, je savais pas trop où poster je pense que ici c’est mieux.

    Voilà l’histoire se déroule dans une pièce, un homme regarde sur son ordinateur un film qui est très important, l’histoire est basé sur ce qu’il voit. Donc dans le scénario vu que l’on reste avec le personnage X. Et que le personnage Y à l’écran parle face caméra comment retranscrire ça dans le scénario. En mettant un homme apparaît à l’écran.

    Homme
    Bienvenue sur la chaîne Y

    Ou un insert?

    En décrivant ce qu’il vois et le mettre le dialogue comme ci dessus?

    Comme je peux pas changer de scène au début.

    J’espère que ma question n’est pas trop confuse.

    Je te souhaite une excellente fin de journée 🙂

    Ismaël

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Ismaël,

      Je ne comprends pas bien….

      Si ton histoire se passe dans un seul lieu et que l’on regarde un écran avec un personnage, tu ne peux pas changer de séquence….sauf s’il y a des ellipses évidemment !

      Si l’action se passe à l’écran tu peux :

      – indiquer les changements dans les didascalies.
      – dans l’intitulé de la séquence, si les ellipses correspondent à des changements de décors (dans l’écran)

      Si, il faut que tu m’expliques un peu mieux ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Ismaël

        Bonsoir Tom,

        Non il n’y a pas d’ellipses, je voulais dire par exemple si quelqu’un regarde une télévision et que le journaliste est important à l’écran.

        Exemple:
        Kurt entend la musique du Journal télévisé et se précipite devant son poste. Le présentateur du jt apparaît à l’écran.

        JOURNALISTE
        (D’un ton grave)
        Un attentat à…

        Kurt regarde l’écran anxieux.

        Pour le journaliste par exemple le dialogue je dois mettre une indication? Du style hors champ?

        Ou je me complique la vie lol 🙂

        A bientôt

        Ismaël.

        P. S. Pour le dialogue c’est pas vraiment les bonnes marges lol

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir Ismaël,

          Si ton journaliste est à l’écran, il est in. si toute l’action se passe dans la même pièce pendant l’intervention du journaliste, je le laisserai in.

          A bientôt,

          Tom

          • ismaël

            Bonjour Tom,

            Merci, comme je vois je me complique la vie mdr 😉

            Merci pour ta réponse ultra rapide 🙂

            A bientôt,

            Ismaël

  • David

    Bonsoir Thomas, merci beaucoup pour toute cette aide !
    J’aurais tout de même une question : dans le cas de scènes courtes (passées dans la chronologie) appuyées par une voix off (du présent), et allers-retours entre scènes présentes et passées, y-at-il une méthode à utiliser, ou l’utilisation de séquences courtes est nécessaire ?

    • commentfaireunfilm

      Bonjour David,

      Je suis désolé mais je ne comprends pas la question :o(

      Mais je vais tenter de répondre…si tu fais des aller-retour entre flashbacks et des séquences « ‘aujourd’hui » alors oui tu n’as pas le choix et tu dois utiliser des séquences courtes (ou pas, selon ce que tu racontes). Un morceau de la voix off sera intégré à chacune dés séquence selon ce que tu veux raconter.

      A bientôt,

      Tom Weil

  • daniel dunne

    Bonjour Thomas J., je te remercie pour toutes ces informations qui me sont très utiles mais j’aimerais avoir un exemple de séquences pour des scènes de combats car je sais pas trop comment faire.

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Daniel,

      Va voir du côté du script de Matrix et attarde toi sur les scènes de combats cela risque de t’intéresser.

      Cela te fera aussi gagner un ou deux train d’avances comparer à tous ceux qui pensent qu’il faille détailler les combats ;o)

      A bientôt,

      Tom W.

      • daniel dunne

        Très bien, merci beaucoup pour ta réponse je vais de suite voir le script de matrix.
        A bientôt.

      • Gabin

        Bonjour Tom, j’aurais une questions concernant le détail des séquences dans des cas particuliers :

        Admettons que je veuille, au debut de ma séquence (EXT – RUE – MATIN) qu’un homme sortie de nul par marche sur le trottoir en saluant une personne, qui, à son tour salut une autre personne etc…
        Le problème est que voudrais que la caméra suive chacun des personnages une fois ceux-ci salué. Au début on suit l’homme, puis l’homme qui a été salué, etc…

        Le tout en plan séquence.

        Merci

        • Bonjour Gabin,

          Cela dépend ou tes personnages vont. Si ils restent touts dans la rue dans ce cas : Sequence 1 : Ext – Rue – Jour

          Et s’ils vont dans différents décors : Séquence 1 : Ext/ Int – Rue/ Café/ appartement – Jour

          Par exemple…

          Mais ton procédé me parait étrange pour un court-métrage…je veux dire par là que la chute a intérêt à être forte.

          A bientôt,

          Tom