savoirt écrire un script de court-métrage Partie2

Comment écrire un scénario de court-métrage

La structure d’un scénario

 

Maintenant que vous avez votre synopsis, il va falloir penser à la structure de votre scénario. Nous allons travailler comme le font les scénaristes de longs. Vous avez sûrement pu le lire dans mes différents articles, il ne faut jamais, JAMAIS ! écrire la continuité dialogué tout de suite.

Petit rappel : la continuité dialogué c’est le scénario dans sa version finale, c’est à dire avec les séquences numérotées, les didascalis et les dialogues.

Pourquoi ? car c’est le meilleur moyen de vous perdre. Je sais qu’il est difficile de se freiner mais le travail scénaristique demande de l’ordre et de la méthodologie. N’oubliez pas que pour faire un film il va falloir appliquer un grand nombre de règles.

De plus, si vous vous destinez au métier de réalisateur/ scénariste, votre producteur vous achetera votre histoire en trois fois :

–       le synopsis

–       le séquencier

–       la continuité dialogué

Nous allons donc travailler de cette manière. Là où je vous laisse libre, c’est de pouvoir travailler dans l’ordre que vous le souhaitez, c’est à dire du début vers la fin ou à rebours : de la fin vers le début.

Nous avons déjà le synopsis. Mais quel que soit le sujet ou la situation que vous avez choisi, vous devez définir un tas de choses.

–       Le but du film ? son message / la morale etc…

–       Qui est le héros de mon histoire ?

–       En quoi mon héros a changé entre le début et la fin du film ?

–       Qu’est-ce qui m’attire dans cette aventure ou dans ce personnage ?

–       Quelle est la fin ou/et le début ?

Vous ne trouverez pas tous les réponses tout de suite.  En fait les réponses vous les avez en vous, mais parfois il faut du temps pour pouvoir les énoncer. Il y a un truc formidable dans l’écriture, c’est que l’on n’arrête jamais d’écrire. Même si nous ne sommes pas devant notre ordi ou notre feuille, nous pensons à notre film tout le temps, partout !

Aujourd’hui, tous les téléphones portables et tablettes (ou presque) sont munis d’un dictaphone. Enregistrez-vous dès que vous avez une idée, qu’un dialogue vous vient ou une situation. Sinon reportez-vous à la section application pour scénariste. Vous trouverez toutes les solutions pas chères, voire même gratuites pour écrire n’importe où et n’importe quand.

application pour écrire

Shutter_M/ shutterstock 

Faire un film : Le squelette de mon scénario

 Je vous entends déjà dire :  « j’ai lu le voyage du héros et ses douzes étapes, je peux passer à la suite »

Je vous réponds : « oui et non ». Nous essayons de faire court et pour le moment de structurer votre récit.

Partons sur une durée de 10 minutes, votre début, soit l’acte 1, fera entre 2 et 3 minutes, le milieu, soit l’acte 2, fera entre 5 et 7 minutes et votre fin, c’est à dire l’acte 3 ,lui sera de 2 à 3 minutes.

Maximum votre scénario fera 12 à 15 pages ! Car il faut compter entre 45 secondes et une minute par page en moyenne.

comment écrire un scénario de court métrage

Zurainy Zain/ shutterstock

Prenons l’histoire de notre jeune maman.

Acte 1 :

La jeune maman fait la queue à la caisse, elle tient son enfant dans les bras. Son tour arrive, elle sourit à la caissière, celle-ci lui renvoie son sourire et lui dit bonjour.

L’élément déclencheur serait

Au moment de payer, le visage de la caissière est livide car du sang coule sur le front du bambin.

Acte 2 :

La caissière appelle la sécurité et les secours.  Le comportement de la jeune maman est étrange car elle ne veut pas d’aide.  Les gens s’affolent, tout le monde s’approche pour voir ce qu’il se passe. Les portiques sonnent de tous côtés. Les caissières sont dépassées.

On peut imaginer d’autres péripéties, d’autres conflits. Jusqu’au 2 ème nœud dramatique.

L’homme derrière elle, à son tour, passe les portiques de sécurité  pour aider l’enfant qui saigne de plus en plus. La mère refuse à nouveau, pourtant l’homme se dit médecin.

La sécurité arrive enfin et emmène la jeune femme et l’enfant avec eux, loin de la foule. Le médecin les accompagne.

Ils se retrouvent dans le poste de contrôle, sous la pression de la sécurité et du médecin la jeune femme doit laisser le médecin examiner son enfant.

Climax :

Le médecin soulève avec délicatesse le bob du bambin. Tous y découvrent avec stupeur que la mère y a caché un gros steak de bœuf.

La sécurité annule les secours. Après avoir voulu appeler la police, la sécurité se ravise au vu de la détresse de la jeune mère et sous la pression du médecin. Malheureusement, pour être relâchée, la jeune femme doit payer le steak volé. Après un moment, le médecin décide de  payer le steak de la jeune femme. Le jeune femme remercie le médecin, celui-ci s’en va.

la sécurité décide de relâcher la jeune maman après lui avoir fait remplir quelques papiers.

Acte 3 :

La mère sort du supermarché accompagnée de la sécurité. Elle remonte le parking et monte dans sa voiture.

Au volant, elle retrouve le « médecin » qui lui sourit. Il se tourne vers le siège arrière et ouvre la mallette qu’il a depuis le début. Elle regorge de nourriture. Ils se sourient.

La voiture démarre.

FIN

Ceci est un exemple pour que vous compreniez comment les trois parties sont structurées,  chacune de ces parties est composée de sous-parties avec les nœuds dramatiques, les conflits, le climax et la résolution.

Si vos séquences s’enchaînent parfaitement, vous verrez que vous emmènerez le spectateur et qu’il n’y verra que du feu.

À vous d’être original. Bientôt Faire un film : écrire un court-métrage partie III

Voila pour cet article sur comment écrire un scénario de court-métrage : la structure. Vous pouvez lire d’autres articles en retournant au plan du site. 

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Valaire Fossi

    merci pour l’article je ne comprend pas le principe du scénario de court metrage. est ce possible de faire intervenir tous les trois parties du scénario dans un film de 07minutes

    • Bonjour Valaire,

      C’est pourtant simple ;o)

      Oui les 3 partie peuvent se trouver dans un scénario de court. Après cela dépend de ce que tu souhaites raconter.

      A bientôt,

      Tom

  • Laura

    Bonjour Tom !

    Je viens de me lancer dans l’écriture de mon premier court métrage, cependant j’ai quelques questions quant à la méthode, à la mise en page de mon scénario. Mon court métrage, qui sera d’une durée maximum de 15 minutes, ne comporte quasiment aucun dialogue, presque tout « repose » sur la musique, les silences, et l’attitude des personnages. Mais comment mettre en page ce genre de scénario ? Faut-il que j’applique la même méthode, simplement sans les dialogues ? Les actions se déroulent dans deux lieux, une chambre d’hôtel et un restaurant, et j’ai peur que le fait de raconter ces deux scènes, sans dialogue, soit un peu fastidieux à la lecture, et mon scénario ressemblerait alors plus à un roman. Pourriez-vous me donner quelques conseils ? Merci d’avance.

    • Bonjour Laura,

      C’est la même structure et la même présentation qu’il y est des dialogues ou pas. Il faut tout écrire au présent. Ne pas trop faire de descriptions qui alourdirait l’histoire. Ton scénario ne fera pas une minute par page, il ne fera donc pas 15 pages mais beaucoup moins…Après un court de 15 minutes sans presque aucun dialogue…je trouve cela compliqué…mais pourquoi pas.

      Attention aussi à la musique…il faudra qu’elle soit libre de droit ou que tu prévois un budget conséquent si elle est connu.

      A bientôt,

      Tom

  • Sidiki

    Slt suis Sidiki du Mali chez nous au Mali le cinema n’est pas trop developer j’ai un scenario et je cherche d’aide pour le production

    • Bonjour sidiki,

      Je ne connais pas la manière de produire au Mali, je ne peux pas t’aider sur ce coup là.

      A bientôt,

      Tom

  • tony

    Bonjour tom j’ai 17 et grâce a vos articles j’ai décidé de me lancer dans l’écriture d’un cour métrage.
    J’ai fini d’écrire le synopsis et les 3 actes mais avant de continué j’aimerais avoir votre avis et vos conseils sur mon projet,est-ce possible?
    Merci d’avance.

    • Bonjour tony,

      Je ne lis plus vos projets car vous êtes trop nombreux. mais si tu souhaites mettre ton synopsis de quelques lignes ici, pas de pb ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • tony

        Merci de t’as réponse rapide 🙂

        J’aimerais faire un court métrage a la 1er personne avec une écoute sur les pensé du personnage principal a quelque moment.

        Synopsis :Un
        homme avec une vie calme sans problème découvre que sa femme le
        trompe et le quitte après une mauvaise journée suite a sa il cède a la colère et devient violent puis un meurtrier éprouvant un certain dégoût a la fin de ces crimes,mais dans la vie de
        tout les jour il culpabilise et essaye d’être le meilleur citoyen
        possible.

        Pour le personnage principale il y a quelque truc d’ont je me suis inspiré sur un serial killer qui a exister.

        Je n’arrive pas a tout expliqué dans mon synopsis, c’est pour sa que j’ai fais un synopsis détaillé d’une vingtaine de ligne qui m’as permis de pas oublier des chose et a y voir plus clair. Est-ce que sa sert vraiment a quel chose ?

        • Bonjour Tony,

          La vois off est une chose à ne pas faire. Souvent les apprentis scénaristes/ réalisateurs empruntent ce procédé car ils pensent faire passer plus simplement des informations sur le personnage et l’histoire…c’est une grosse erreur.

          Après le synopsis est assez banal…l’histoire aussi…il faudrait trouver un autre axe, un autre traitement…mais pour le moment cela ne me dit rien qui vaille…

          Il faut développer un peu plus ou travailler les personnages.

          A bientôt,

          Tom

          • tony

            D’accord pas de voix off, mais le synopsis doit faire combien de ligne car je n’arrive pas a développer l’idée sur quelque ligne…

  • Camellia

    Bonsoir,
    J’espère que je suis sur la bonne page pour poser ma question,
    Pour mon projet de l’école, je dois écrire un séquencier, ce qui n’a pas été fait exactement, et donc l’histoire est incompréhensible. Le soucis c’est que je ne sais pas à quel point je dois détailler mon histoire dans un séquencier, donc des fois je détaille beaucoup et des fois je passe très rapidement d’une séquence. Est que à votre avis il faut pour commencer écrire les 3 actes?
    Je suis vraiment perdu dans cet écriture!!
    Merci beaucoup d’avance

    • Bonjour Camélia,

      Avant de faire le séquencier, il faut faire un traitement, c’est à dire raconter toute l’histoire pour savoir ou l’on va, ce qui implique les 3 actes. Ensuite tu peux passer au séquencier.

      Pour tes problèmes de longueur, il ne faut pas aller dan sale détail des scènes mais juste résumer ce qui s’y passe. Mais parfois une séquence peut être résumer à une seul phrase et d’autre 10.

      N’hésite pas à aller dans l’onglet : Articles, tu trouveras les infos qu’il te faut.

      A bientôt,

      Tom

  • Clem

    C’est mal expliqué, ça ne nous dit pas comment se nomme cette « Partie » avec les actes, noeuds..

  • Amarante

    Bonsoir,

    Je pense vous ennuyer avec toutes mes questions, mais je ne comprends pas… Qu’est-ce que les « Actes » ? Où doit-on les mettre : seulement dans le séquencier,ou aussi dans la continuité dialoguée ? A quoi servent-elles ?

    Merci d’Avance

    • Bonsoir Amarante,

      Toutes les histoires sont divisées en Acte, 3 pour être exacte. LE début, le milieu et la fin, soit l’exposition, le développement et le dénouement.

      A bientôt,

      Tom

  • DIego

    Merci beaucoup TOm meme so LA page east super remplie avec CE meme truck she Sera tjrs June Dupree due 45a1mn?

    • ???????

      • Reverso

        « Merci beaucoup Tom, même So [?], la page est super remplie avec ce même truc. Ce sera toujours d’une durée de 45 minutes ? »

        • Bonsoir Reverso,

          La page ne peux pas être plus remplie que les exemples. Il peut y avoir un peu plus de didascalie mais la page fera toujours 45 secondes à une minutes.

          A bientôt,

          Tom

          PS : La présentation est taille 12, en times new roman. Un espace entre les didascalie et les dialogues.

  • DIEGO

    JE VOULLAIS INSINUER UNE PAGE DE DISCUTION,POUR VOIR COMMENT DEROULER LA CONVERSATION DU SCRIPT,PARCEQUE C’EST LA CONVERSATION QUE JE N’ARRIVE PAS A CONTROLER ENTRE LES GENS.EN SAVOIR PLUS SUR LA DUREE.

    • Bonsoir Diego,

      Machin
      blablablablbalbal

      Truc
      Blablablablabla

      Machin
      blablablablba

      Truc
      blablabla

      Truc va vers la fenêtre

      Truc
      blablablabla

      etc…

      tout ça en police 12, times new roman. et tu auras une durée de 45 secondes à une minute !

      Tom

  • Diego

    salut et merci Tom mais pourrais tu me faire voir une page completement accomplie d’un scenario?

    • Bonsoir Diego,

      C’est exactement ce qui se trouve sur le blog…je ne comprend pas ce que tu veux de plus ou savoir de plus ?!

      ;o)

      Tom

  • Diego

    salut cher ami deja je vous remercie du fond du coeur pour votre precieux partage,ma question c’est la suivante,pourriez vous m’expliquer dabord concernant le processus qu’on va aborder pour qu’une page soit egale a 45seconds ou une minute ?,parce qu’il y a souvent tellement de choses ecrites dans une page,je suis tres conscient de votre aide si tendre et exemplaire,mais moi personnellement je suis super confus concernant les question de pages,j’ai essayé d’ecrire plusieur fois mais sans y parvenir a cause de la confusion de page,parceque parfois je regarde pas mal de court metrage sur le net les gens parlent peu on dirrait meme trop peu,mais ou est passé l’ecriture du page ?idem parfois je compte et je realise qu’une petite conversation qui n’est meme pas l’équivalence d’une page et ca dure plus de 2 minutes,aidez moi please,parceque les pages de mon scenarios sont un peu remplie j’ai aussi peur a ce que les conversations soitent trop longues,merci d’avance ciao

    • Bonjour Diego,

      Les 4( secondes à 1 minute par page ne concerne que la continuité dialoguée. Ecrit en Times caractère 12. Un espace entre la fin d’un dialogue et un nouveau.

      Le dialogue peut être collé en dessous du nom du personnage.

      Pour ce qui est des conversation trop longue il faut que tu réussisses à connaitre le but d’une conversation, son objectif. Une fois que tu là alors tu peux aller à l’essentiel sans que ton dialogue dure des plombes.

      Tu trouveras sur le blog des exemple de scène ou séquences avec la bonne présentation.

      A bientôt,

      Tom

  • Evan

    Bonjours Tom,

    Encore et toujours un super article, surtout que je me suis lancer dans l’écriture d’un scénario !
    Et oui, enfin ! J’ai enfin trouver l’idée qui brûle en moi. Enfin une idée qui me donne envie d’avancer et de ne jamais m’arrêter.

    Justement, j’ai une question. Pour faire court j’ai répondu au 5 questions du début de l’article, mais j’ai un petit problème par rapport à la question « En quoi le héros a changer par rapport au début de l’histoire ».
    Dans mon histoire, le héros est confronté à une double personnalité, qui s’empare petit à petit de son corp. A la fin de mon histoire la double personnalité c’est carrément emparé du physique du héros et l’a changé, l’esprit de Ryan (le héros ) a disparu, c’est maintenant celui d’un autre homme qui contrôle son corp.

    Revenons à ma question;
    – Est-ce que je peux me permettre une telle fin, ce que je veux dire c’est est-ce que le spectateur ne sera pas trop déçu de ce gros changement, serais t-il dégoûter au point de ne pas aimer le film que le héros soit en quelque sorte mort.

    Merci de ta réponse et de tout ton travail,

    Evan

    Ps; si tu n’a pas compris, dit le moi.

    • Bonjour Evan,

      J’ai bien compris ton problème et ta question. Tu peux très bien faire mourir ton héros mais il doit mourir pour une plus grande cause que lui ! C’est à dire que sa mort doit servir à quelque chose. De cette manière le spectateur acceptera plus facilement ta fin.

      A bientôt,

      Tom

      • Evan

        Bonjour Tom,

        C’est exactement se qui va se passer, la deuxième personnalité ayant pris le dessus, le héros qui est piégé dans l’esprit de sa seconde personnalité (oui j’ai un peu changer l’histoire, mais j’ai tellement d’idées…) doit faire un choix, soit se tuer ( la deuxième personnalité contrôle « son » corp, donc s’il se tue il tuera aussi le méchant) soit vivre et laisser le mal faire ce qu’il veux.

        Pour que le changement du héros soit grand, j’ai pensé qu’au début du film le héros pourrais être peureux presque parano, et ce qui le terrifie le plus c’est la mort, donc à la fin du film il devra ce confronter à sa plus grande peur s’il il veux arrêter le méchant.

        Voilà tout j’espère que je ne t’embête pas trop à raconter mon histoire. Mais j’ai tellement envie de faire bien.

        A bientôt et merci,

        Evan

        • Bonjour Evan,

          Dans ce cas là ça ne peux pas fonctionner. Car tu fais un amalgame entre obstacle interne, externe et l’objectif du héros !

          Si ton héros à peur de la mort ou est peureux c’est un obstacle interne et pas un objectif.

          A bientôt,

          Tom

          • Evan

            Bonjour Tom,

            Je ne comprend pas bien se que tu veux dire pas amalgame entre obstacle interne, externe et l’objectif du héros. Tu pense que je devrais abandonné l’idée des phobies du héros?

            A bientôt,

            Evan

          • Bonjour Evan,

            Ce que je veux dire c’est que tu mélanges obstacle interne, externe et l’objectif de ton héros. Les phobies sont des obstacles internes, qui empêchent le héros d’atteindre son objectif, elles ne sont pas un objectif en soit. C’est en se surpassant que le héros pourra dépasser ses phobies et atteindre son objectif.

            A bientôt,

            Tom

          • Evan

            Bonjour Tom,

            Ok, j’ai compris, il ne faut pas confondre obstacle et objectif, il ne faut pas que les obstacles soit le centre de l’histoire, il sont juste là pour que le héros change.

            Merci pour tes précieuse information.

            A bientôt,

            Evan

          • Bonjour Evan,

            Tout à tout compris ;o)

            Bon courage, A bientôt,

            Tom

  • Clément B.

    Bonjour, tout d’abord merci pour vos articles, ils m’ont décider à me lancer dans l’écriture.
    J’aimerais savoir dans quoi case-t-on une scène d’introduction, avant ou bien pendant le 1er acte ?
    Merci

    • Bonsoir Clément B,

      Super ;o) bravo pour t’être lancé.

      L’introduction c’est dans l’acte 1.

      A bientôt,

      Tom

      • Clément B.

        Merci !

  • Tortuga

    L’élément déclencheur peut-il se trouver dans l’acte 2 ? Merci 🙂

  • maria

    Bonjour Tom,
    Je ne retrouve plus mes commentaires défaitistes d’hier.
    Si tu les as effacés, tant mieux.
    Il vaut mieux te méfier de mes réactions aussi sottes que grenues !
    L’heure entre chien et loup ne me convient décidément pas.
    Vois une sorte de lassitude à me rabâcher !
    Heureusement, la nuit passe et arrive le matin, avec mes idées plus claires, positives.
    Tu vois, le traitement de ma fiction ressemble au squelette avec la chair.
    Il manque le cerveau. Le cerveau, c’est mon orgueil en quelque sorte.
    Pourtant, je sais que le scénariste doit être humble.
    Je le suis d’une certaine façon, en déléguant, ou en me dérobant.?
    Point positif:
    Je comprends le passage obligatoire ensuite par le séquencier.
    Je ne piétine plus, même si j’ai retrouvé mes questionnements de ma première version.
    ( Je me rends compte que la protagoniste qu’on suivait était une femme.
    Je suis mieux à mon aise en choisissant un homme, en fait, c’est sa fonction, parce que je me suis aperçue que ma fiction pouvait convenir à n’importe quel être humain. Je n’aurais pas su.)
    Surtout, que depuis, j’ai fait les progrès nécessaires, grâce à ta participation active et dans ton analyse et dans les articles que je viens de relire, et dont je ressens tout l’impact sur mon ouvrage.
    Voilà, Tom !
    Cordialement, avec mes excuses si quelque part, tu as ressenti comme un abandon de ma part.
    S je lâchais prise, quelle c…quelle bêtise ! Quel manque de reconnaissance.!

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Maria,

      Non tes commentaires sont toujours slà. j’y ai même répondu sur l’article : les 10 étapes pour écrire un film.

      A bientôt,

      Tom

  • flo

    J’adore !!bravo. sa a du te consacrer du temps à écrire tous sa !!!!

  • flo

    merci pour tout vos article !!
    Le problème c’est que je ne trouve pas d’idée ,pourtant j’ai une envie folle de tourner ,écrire !!!!

    • commentfaireunfilm

      Bonsoir Flo,

      Merci pour tes compliments ;o)

      Tu as envie d’écrire mais tu ne sais pas quoi…c’est étrange ça ! Il faut que tu te questionne :

      – Pourquoi tu as envie d’écrire ?
      – qu’est qui t’attire dans l’écriture ?
      – Y a t’il un moment plus qu’un autre qui te donne envie d’écrire ?
      – Quels univers ou histoire t’intéresse ?
      – as tu des passions ?

      A bientôt,

      Tom

      • flo

        Bonjours,
        j’ai parlé trop vite 😉 je sais quoi raconter grâce à ton aide je crois que sa va être le meilleur film que j’ai jamais fait !

        • commentfaireunfilm

          Bonsoir flo,

          La quête de ton héros doit forcément être la résultante de la problématique du début !

          Je m’explique : Si le monde de ton héros est sur le point de disparaitre, sa quête peut être : sauver le monde, sauver sa famille, partir de la terre etc…

          Si ton héros ne veut plus vivre seul, sa quête est de trouver l’âme soeur par exemple etc…

          A bientôt,

          Tom

          • michael adan

            bonjour merci pour ce que vous faite pour nous qui avons la passion du cinéma en nous et qui voulons l’exprime partout ou nous somme merci encor

          • Bonsoir michael,

            Merci à toi pour ton message ;o)

            A bientôt,

            Tom

  • Vincent

    Tout d’abord je souhaite vous remercier pour vos articles qui sont d’une grande aide pour tout ceux qui veulent en savoir plus sur l’écriture scénaristique.

    Je suis en ce moment entrain d’écrire un scénario de court-métrage d’animation 3D (environ 3 à 4 minutes) que j’aimerai proposer au CNC pour une aide financière à la réalisation.

    Il s’agit d’une course poursuite sans dialogue (juste une voix off au début pour l’introduction).
    J’ai déjà écrit le résumé et travaillé le schéma narratif. Arrive maintenant le moment de la rédaction du scénario. En commencent à l’écrire, je me suis aperçu que, pour une course poursuite sans dialogue, il y avait tout de suite beaucoup de répétition dans les phrases et ne donne, du coup, pas très envie de lire la suite.

    Auriez-vous des conseils ou exemples de script traitant de la course poursuite pour me donner une idée du style d’écriture?

    Merci d’avance.