Comment et ou contacter un producteur de film ?

Comment contacter un producteur de films de long métrage ou de court-métrage

 

Cette semaine, j’aimerais revenir sur un point primordial une fois que votre histoire/ scénario est prêt : Comment contacter un producteur ? J’ai, bien entendu, déjà abordé ce sujet dans un article, en octobre 2013. Il s’intitulait : Vendre son scénario.

Mais vous êtes encore beaucoup à me poser la question, que dis-je, des questions concernant cette étape importante qui est : La recherche d’un producteur.

 

Comment et pourquoi choisit-on un producteur ? 

Où trouve t-on un producteur ?

Comment envoyer son scénario à un producteur ?

Quelles erreurs devez-vous absolument éviter !

Comment être lu ?

Les pièces du dossier de production

Quand et comment relancer un producteur ?

Autant de questions auxquelles je vais apporter des réponses, dans cet article, aujourd’hui.

Autant de questions auxquelles je vais apporter des réponses, dans cet article, aujourd’hui.

Comment et pourquoi choisit-on un producteur ?

Avant toute chose, pour trouver un producteur il faut correctement le chercher. Dans un premier temps il faut arrêter de penser que producteur = Porte monnaie. Un producteur c’est un partenaire, il est là pour réfléchir et donner vie à votre scénario. S’il vous produit c’est qu’il aime l’histoire et la manière dont vous la racontez.

Je vous parlais dans l’article « les 6 degrés de séparation » de remettre en perspective votre manière de travailler. Votre recherche d’un producteur doit faire partie de cette remise en perspective. Pour être plus clair il faut que vous compreniez que le producteur vous choisit…c’est vrai…mais vous devez aussi lui faire comprendre que vous aussi vous l’avez choisi ! Cela ne doit pas être un hasard :

 

  • On aime sa ligne éditoriale
  • le genre ou les genres qu’il produit
  • mais aussi la qualité des films de son catalogue.

 

ATTENTION : regardez toujours ce qu’ils ont produit. Sur internet on trouve, parfois, souvent, des gens qui se disent « producteurs », mais monter une société de production ce n’est pas très compliqué. Ce qui est compliqué c’est de produire, d’avoir un réseau, de savoir financer un projet : court ou long et de fédérer une équipe. Si vous voyez sur le site du « producteur » que les films qu’il a produits ne sont pas terribles, que cela fait amateur…passez votre chemin ! Si vous devez payer pour voir les films qu’il a produit (souvent des courts-métrages) (hélas ça existe)…passez votre chemin !

 

  • L’accompagnement qu’il a fait avec les autres réalisateurs, d’où l’importance de se bouger et d’aller dans les festivals pour rencontrer les réalisateurs ;o)
  • Son implication, ce qu’il défend (dans les journaux spécialisés, sur certains sites, vous pouvez trouver des ITW de producteurs importants ou pas.)

 

Où trouve t-on un producteur ?

producteur de films

 

L’éternelle question ! Maintenant que vous savez pourquoi et comment choisir un producteur, où pouvez-vous en trouver un ? Combien de fois je lis : « Je ne sais pas comment trouver un producteur ! » ou « je ne connais personne… » Ou encore « donnez-moi des noms et des contacts de producteurs ! »

Vous me connaissez, je suis là pour vous aider, vous guider…mais je ne suis pas là non plus pour vous mâcher le travail ! ;o) Si vous voulez devenir scénariste, réalisateur ou juste faire produire votre histoire, va falloir vous bouger ! Scénariste c’est un métier, réalisateur c’est un métier, mais assisté (à ne pas confondre avec assistant ;o)) , ce n’est pas un métier !

Je vais vous donner des pistes pour trouver un producteur, mais après c’est votre boulot de chercher !

 

Premièrement voici un site qui réunit tous (ou presque) les producteurs de courts et de longs : Unifrance. Vous aurez non seulement les coordonnées mail, téléphonique et postale, mais aussi l’accès à leurs productions. Ça vous facilitera l’affinage de leur ligne éditoriale

Il y a aussi le syndicat des producteurs indépendants, le SPI, là vous trouverez une liste énorme de producteurs implantés partout en France. (Trouver l’adresse web du site)

Il existe d’autres sites payants, je ne vous les mets pas, vous avez largement de quoi faire avec les liens que je viens de vous donner ;o)

Il y a aussi Allociné et IMDB, mais faut-il encore savoir qui l’on cherche ;o)

 

Puis bien entendu, je vous casse les oreilles avec ça, il y a les festivals. Il en existe un peu partout, dans toutes les régions, les villes (ou pas loin). Tous les producteurs ne se déplacent pas sur les festivals pour chacun de leurs films mais il y en a quelques-uns ;o)

Il existe aussi, si votre région en est pourvue, un bureau d’accueil des tournages qui recense les acteurs audiovisuels de votre région dont les producteurs ;o) Rencontrez les responsables de ces bureaux ;o)

Comment envoyer son scénario à un producteur ?

Voici quelques erreurs à ne pas commettre :

  • envoyer votre continuité dialoguée

Car on envoie d’abord un synopsis, une lettre de motivation, voire le traitement. C’est moins long et plus simple à lire qu’un scénario de 120 pages !

 

  • envoyer un mail sans avoir contacté la production avant

Peut-être que la production a trop de projets en cours ou ne souhaite pas produire ou optionner un « junior ». ATTENTION : Le terme « Junior » ne veut pas dire jeune ! Il peut y avoir des « Juniors » en scénario et réalisation de 70 ans ;o)

 

  • Envoyer votre scénario aux producteurs avant de les avoir appelés

Idem que pour le mail ! Et puis en les appelant vous pouvez avoir un nom…

 

  • Vérifier qu’ils sont encore en activité

Ça peut vous paraître étrange mais ça m’est déjà arrivé au début, de relever le nom d’une société sur un générique de court, d’envoyer mon scénario et qu’il me soit retourné en NPAI…simplement parce que la société avait mis la clef sous la porte ;o)

 

  • S’assurer qu’ils produisent bien le genre de votre histoire, ou si vous préférez, que vous entrez dans leur ligne éditoriale

Un producteur qui aime les films engagés, dramatiques, politiques etc…ne produira pas votre très bon scénario de Slasher ou votre comédie ;o)

 

  • Penser qu’ils n’attendent que vous

Des gens qui écrivent et qui ont le melon…non, un champ de melons à la place de la tête, il y en a beaucoup. Je sais que si vous avez l’habitude de me lire, vous n’êtes pas de ceux-là ;o) mais même si vous pensez, à juste titre, que votre scénario est extraordinaire, soyez humble, poli et à l‘écoute !! Même si le courant ne passe pas avec le producteur, qu’il vous prend de haut, qu’il tente de vous apprendre la vie (il y en a plus que l’on ne croit ;o)) restez cool ! Mais ne dites surtout pas : « vu les merde que je vois à la TV, j’peux vous dire que mon scénario est bien mieux ! » ou « Le dernier film de machin, j’pourrais en écrire 3 comme ça en 1 journée… » Non ! C’est un des principes dans le commerce qui vaut aussi dans le cinéma : « On ne dit pas que le produit de l’autre c’est de la merde pour vendre le sien ! »

 

  • Ne pas courir plusieurs lièvres à la fois.

Je sais que certains font ça ! Ils envoient un mail à toute une liste de producteurs et attendent de voir qui va répondre en premier : genre premier arrivé, premier servi ! Un peu comme certains le font pour chercher des techniciens ! Non, un producteur, c’est comme un technicien, c’est comme une femme (un homme aussi) : Ils ont envie de se sentir désirés ! Il faut leur faire la cour…si vous courez plusieurs producteurs à la fois ça sera la douche froide assurée !

ATTENTION : Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas envoyer votre projet à plusieurs producteurs ! Faites-le intelligemment. Choisissez 4 ou 5 candidats, personnalisez votre courrier ou mail. Faites un envoi unique et pas groupé ! etc…

 

  • Envoyer n’importe comment 

Ne pas envoyer votre synopsis, ou même, votre scénario dans le corps de votre mail ! Sauf si vous ne voulez pas qu’on vous lise et qu’il atterrisse directement dans la corbeille. Encore une fois, vous le faites avec moi ! Et puis pour en avoir parlé avec quelques producteurs c’est une pratique qui revient de temps en temps…Non, vous devez faire un dossier, le format PDF est le plus approprié car le plus passe-partout.

 

  • Ne pas oublier la base d’une relation 

Présentez-vous, signez votre courrier ou mail, employez des formules de politesse

N’oubliez pas que les mails, SMS, Messenger etc… sont des nouveaux moyens de communication mais sont surtout des liens sociaux ! C’est comme si vous envoyiez sur papier des petits mots ou des lettres ! On dit : Bonjour, Au revoir, On se présente : Je suis machin bidule etc…, on signe son mail : Mr Machin ou Mme machin Bidule. On emploie des formules basiques mais qui font du bien :

 

  • Cordialement
  • veuillez trouver ci-joint
  • Je reste à votre disposition pour de plus amples informations
  • Je reste à votre disposition si vous avez des questions etc…

Perso je déteste recevoir des messages ou des mails sans prénom. Ce n’est pas parce qu’on se tutoie sur le blog qu’il faut faire n’importe quoi. Genre : « ton blog est super, envoie-moi des noms de producteurs »

Pardon ? Déjà tu dis : bonjour, tu te présentes, tu dit : s’il te plait, au revoir, et tu donnes ton prénom.

Et bien avec les producteurs c’est la même chose. N’oubliez pas que vous n’allez pas avoir deux chances de présenter votre travail. Si le producteur ne vous prend pas au sérieux dès la première fois…c’est terminé !

 

Comment être lu ?

producteur de film

 

J’ai envie de dire que c’est le point le plus difficile à obtenir. Si vous écrivez des histoires et qu’elles restent dans votre tiroir, ça ne sert à rien. Enfin, non, ça ne sert pas à rien, car elles existent…mais pour qu’elles existent vraiment il faut qu’elles soient lues. C’est comme pour un film ou pour une musique, s’ils ne sont pas vus ou écoutés, c’est tout de même dommage. Je viens déjà de vous donner, ci-dessus, pas mal de trucs pour maximiser vos chances d’être lu

Le fait de rencontrer les gens (producteurs, réalisateurs, comédiens) dans les festivals ou sur les tournages, ça va vous donner des pistes (politesse, ciblage etc..), voire vous allez vous créer un réseau. De ce réseau, une confiance va s’installer et vous pourrez à terme vous faire lire plus facilement. Car un tel ou une telle vous aura « introduit » mais ça ce n’est pas pour tout de suite ! Là maintenant il vous faut du concret !

 

Et vous savez ce que vous pouvez faire, là maintenant tout de suite, et que vous ne faites pas ?

  • Connaître votre sujet
  • Savoir parler simplement, en quelques mots, de votre histoire, du thème de ce que vous défendez.
  • Savoir maîtriser votre trac et votre voix
  • Connaître ce que vous pouvez demander ou attendre d’un producteur

 

Vous allez me dire : « Oui mais ça c’est quand on a rendez-vous avec un producteur ! Là, je veux juste qu’il me lise ! » Ahahahah, ok, très bien, mais vous savez que parfois le mec qui décroche le téléphone dans les productions et bien c’est le producteur lui-même, son assistante ou la fille qui est chargée de lire les projets, de faire des fiches des projets qui peuvent intéresser le producteur…etc…Et souvent on va vous dire « oui, je suis la personne à qui vous devez envoyer votre scénario, mais avant dites- moi de quoi il s’agit »

Et là vous allez faire : « Alors, oui…heu…c’est l’histoire d’un mec…enfin c’est pas vraiment l’histoire que d’un mec, c’est un groupe qui…bon, je recommence » Ou alors vous allez réussir à lui expliquer pour finir par dire « mais en fait c’est plus compliqué que ça, il y a plus de détails dans le scénario etc… » En gros, vous êtes foutu ! Il faut vous préparer et savoir ce que vous allez dire.

En faisant cela, en préparant votre discours, vous allez tout simplement passer pour quelqu’un qui maîtrise son sujet, qui sait de quoi il parle et à qui ! Vous allez être rassurant et ça les producteurs adorent.

 

Les pièces du dossier de production :

L’autre point absolument indispensable, c’est le dossier de production. J’en ai déjà parlé ici (mettre le lien), juste pour vous rafraîchir la mémoire il faut que ce dossier contienne :

  • Pitch (5 à 6 lignes)
  • la note d’intention (2 pages max)
  • la note de réalisation (2 pages max)
  • synopsis (6 pages) / le traitement (20 pages)
  • votre cv.

 

Si vous envoyez un traitement (20 pages) ne mettez pas de synopsis mais juste un pitch.

Vous ajouterez une page de garde et un sommaire pour s’y retrouver plus facilement. Bien évidemment vous ferez un fichier PDF, si vous l’envoyez par mail.

 

ATTENTION : dans l’optique d’un court-métrage, votre dossier doit contenir :

  • Un synopsis (5 à 6 lignes)
  • la note d’intention (2 pages max)
  • la note de réalisation, si vous voulez réaliser, ce qui est souvent le cas pour un court (2 pages max)
  • la continuité dialoguée (Moins de 40 pages)
  • votre cv.

Idem que pour le dossier du long, il faut une page de garde et un sommaire, le tout au format PDF pour les envois par mail

 

Quand et comment relancer un producteur ?

producteur de films

 

Combien de fois ai-je des utilisateurs du blog qui s’inquiètent parce qu’ils n’ont pas de nouvelle, alors qu’ils ont envoyé leur scénario il y a deux jours ou une semaine…

Vous vous doutez bien que les productions reçoivent des dizaines de scénarios par semaine…et depuis qu’internet existe c’est un peu de la folie. Franchement le délai de réponse peut varier entre 1 et 3 mois…oui c’est long ! Cela dépend de la production visée, son actualité etc…Franchement si vous n’avez pas de nouvelle au bout d’un mois et demi….voire un mois, vous pouvez les relancer poliment. Prétextez que vous voulez juste savoir s’ils l’ont bien reçu … :o) En général, on vous donnera un délai de réponse ou vous aurez même la réponse directe au téléphone (en général lorsque cela se passe comme ça c’est que c’est non ;o)). Vous aurez comme cela une autre date à laquelle rappeler ou renvoyer un mail. Alors n’appelez pas le jour même de la date donnée, attendez 3 à 4 jours ;o)

 

Voilà pour cet article sur : comment contacter un producteur de film de court-métrage ou de long-métrage.

Laissez-moi vos commentaires en bas de l’article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article, d’envoyer le lien de cette page par mail, sur Facebook ;o) Ou de cliquer sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o).

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A dimanche prochain. En attendant, vivez votre passion à fond et ne soyez pas trop parano ;o)

Tom Weil

Voici d’autres articles pour vous aider à créer vos personnages et écrire vos scénarios

 (Cliquez juste sur le lien ci-dessous pour accéder directement aux pages)

Producteur délégué c’est quoi ?

Comment apprendre le cinéma et y travailler ?!

Comment se débarrasser de la procrastination

Comment devenir réalisateur ?

Le 1er jour de tournage d’un assistant réalisateur c’est quoi ?

Être réalisateur (trice) c’est aussi devoir faire des concessions !

Les écoles de cinéma

Les BTS de cinéma

Utilisez le viseur de champs Panascout pour vos films

 

 

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…