Comment et ou contacter un producteur de film ?

Comment contacter un producteur de films de long métrage ou de court-métrage

 

Cette semaine, j’aimerais revenir sur un point primordial une fois que votre histoire/ scénario est prêt : Comment contacter un producteur ? J’ai, bien entendu, déjà abordé ce sujet dans un article, en octobre 2013. Il s’intitulait : Vendre son scénario.

Mais vous êtes encore beaucoup à me poser la question, que dis-je, des questions concernant cette étape importante qui est : La recherche d’un producteur.

 

Comment et pourquoi choisit-on un producteur ? 

Où trouve t-on un producteur ?

Comment envoyer son scénario à un producteur ?

Quelles erreurs devez-vous absolument éviter !

Comment être lu ?

Les pièces du dossier de production

Quand et comment relancer un producteur ?

Autant de questions auxquelles je vais apporter des réponses, dans cet article, aujourd’hui.

Autant de questions auxquelles je vais apporter des réponses, dans cet article, aujourd’hui.

Comment et pourquoi choisit-on un producteur ?

Avant toute chose, pour trouver un producteur il faut correctement le chercher. Dans un premier temps il faut arrêter de penser que producteur = Porte monnaie. Un producteur c’est un partenaire, il est là pour réfléchir et donner vie à votre scénario. S’il vous produit c’est qu’il aime l’histoire et la manière dont vous la racontez.

Je vous parlais dans l’article « les 6 degrés de séparation » de remettre en perspective votre manière de travailler. Votre recherche d’un producteur doit faire partie de cette remise en perspective. Pour être plus clair il faut que vous compreniez que le producteur vous choisit…c’est vrai…mais vous devez aussi lui faire comprendre que vous aussi vous l’avez choisi ! Cela ne doit pas être un hasard :

 

  • On aime sa ligne éditoriale
  • le genre ou les genres qu’il produit
  • mais aussi la qualité des films de son catalogue.

 

ATTENTION : regardez toujours ce qu’ils ont produit. Sur internet on trouve, parfois, souvent, des gens qui se disent « producteurs », mais monter une société de production ce n’est pas très compliqué. Ce qui est compliqué c’est de produire, d’avoir un réseau, de savoir financer un projet : court ou long et de fédérer une équipe. Si vous voyez sur le site du « producteur » que les films qu’il a produits ne sont pas terribles, que cela fait amateur…passez votre chemin ! Si vous devez payer pour voir les films qu’il a produit (souvent des courts-métrages) (hélas ça existe)…passez votre chemin !

 

  • L’accompagnement qu’il a fait avec les autres réalisateurs, d’où l’importance de se bouger et d’aller dans les festivals pour rencontrer les réalisateurs ;o)
  • Son implication, ce qu’il défend (dans les journaux spécialisés, sur certains sites, vous pouvez trouver des ITW de producteurs importants ou pas.)

 

Où trouve t-on un producteur ?

producteur de films

 

L’éternelle question ! Maintenant que vous savez pourquoi et comment choisir un producteur, où pouvez-vous en trouver un ? Combien de fois je lis : « Je ne sais pas comment trouver un producteur ! » ou « je ne connais personne… » Ou encore « donnez-moi des noms et des contacts de producteurs ! »

Vous me connaissez, je suis là pour vous aider, vous guider…mais je ne suis pas là non plus pour vous mâcher le travail ! ;o) Si vous voulez devenir scénariste, réalisateur ou juste faire produire votre histoire, va falloir vous bouger ! Scénariste c’est un métier, réalisateur c’est un métier, mais assisté (à ne pas confondre avec assistant ;o)) , ce n’est pas un métier !

Je vais vous donner des pistes pour trouver un producteur, mais après c’est votre boulot de chercher !

 

Premièrement voici un site qui réunit tous (ou presque) les producteurs de courts et de longs : Unifrance. Vous aurez non seulement les coordonnées mail, téléphonique et postale, mais aussi l’accès à leurs productions. Ça vous facilitera l’affinage de leur ligne éditoriale

Il y a aussi le syndicat des producteurs indépendants, le SPI, là vous trouverez une liste énorme de producteurs implantés partout en France. (Trouver l’adresse web du site)

Il existe d’autres sites payants, je ne vous les mets pas, vous avez largement de quoi faire avec les liens que je viens de vous donner ;o)

Il y a aussi Allociné et IMDB, mais faut-il encore savoir qui l’on cherche ;o)

 

Puis bien entendu, je vous casse les oreilles avec ça, il y a les festivals. Il en existe un peu partout, dans toutes les régions, les villes (ou pas loin). Tous les producteurs ne se déplacent pas sur les festivals pour chacun de leurs films mais il y en a quelques-uns ;o)

Il existe aussi, si votre région en est pourvue, un bureau d’accueil des tournages qui recense les acteurs audiovisuels de votre région dont les producteurs ;o) Rencontrez les responsables de ces bureaux ;o)

Comment envoyer son scénario à un producteur ?

Voici quelques erreurs à ne pas commettre :

  • envoyer votre continuité dialoguée

Car on envoie d’abord un synopsis, une lettre de motivation, voire le traitement. C’est moins long et plus simple à lire qu’un scénario de 120 pages !

 

  • envoyer un mail sans avoir contacté la production avant

Peut-être que la production a trop de projets en cours ou ne souhaite pas produire ou optionner un « junior ». ATTENTION : Le terme « Junior » ne veut pas dire jeune ! Il peut y avoir des « Juniors » en scénario et réalisation de 70 ans ;o)

 

  • Envoyer votre scénario aux producteurs avant de les avoir appelés

Idem que pour le mail ! Et puis en les appelant vous pouvez avoir un nom…

 

  • Vérifier qu’ils sont encore en activité

Ça peut vous paraître étrange mais ça m’est déjà arrivé au début, de relever le nom d’une société sur un générique de court, d’envoyer mon scénario et qu’il me soit retourné en NPAI…simplement parce que la société avait mis la clef sous la porte ;o)

 

  • S’assurer qu’ils produisent bien le genre de votre histoire, ou si vous préférez, que vous entrez dans leur ligne éditoriale

Un producteur qui aime les films engagés, dramatiques, politiques etc…ne produira pas votre très bon scénario de Slasher ou votre comédie ;o)

 

  • Penser qu’ils n’attendent que vous

Des gens qui écrivent et qui ont le melon…non, un champ de melons à la place de la tête, il y en a beaucoup. Je sais que si vous avez l’habitude de me lire, vous n’êtes pas de ceux-là ;o) mais même si vous pensez, à juste titre, que votre scénario est extraordinaire, soyez humble, poli et à l‘écoute !! Même si le courant ne passe pas avec le producteur, qu’il vous prend de haut, qu’il tente de vous apprendre la vie (il y en a plus que l’on ne croit ;o)) restez cool ! Mais ne dites surtout pas : « vu les merde que je vois à la TV, j’peux vous dire que mon scénario est bien mieux ! » ou « Le dernier film de machin, j’pourrais en écrire 3 comme ça en 1 journée… » Non ! C’est un des principes dans le commerce qui vaut aussi dans le cinéma : « On ne dit pas que le produit de l’autre c’est de la merde pour vendre le sien ! »

 

  • Ne pas courir plusieurs lièvres à la fois.

Je sais que certains font ça ! Ils envoient un mail à toute une liste de producteurs et attendent de voir qui va répondre en premier : genre premier arrivé, premier servi ! Un peu comme certains le font pour chercher des techniciens ! Non, un producteur, c’est comme un technicien, c’est comme une femme (un homme aussi) : Ils ont envie de se sentir désirés ! Il faut leur faire la cour…si vous courez plusieurs producteurs à la fois ça sera la douche froide assurée !

ATTENTION : Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas envoyer votre projet à plusieurs producteurs ! Faites-le intelligemment. Choisissez 4 ou 5 candidats, personnalisez votre courrier ou mail. Faites un envoi unique et pas groupé ! etc…

 

  • Envoyer n’importe comment 

Ne pas envoyer votre synopsis, ou même, votre scénario dans le corps de votre mail ! Sauf si vous ne voulez pas qu’on vous lise et qu’il atterrisse directement dans la corbeille. Encore une fois, vous le faites avec moi ! Et puis pour en avoir parlé avec quelques producteurs c’est une pratique qui revient de temps en temps…Non, vous devez faire un dossier, le format PDF est le plus approprié car le plus passe-partout.

 

  • Ne pas oublier la base d’une relation 

Présentez-vous, signez votre courrier ou mail, employez des formules de politesse

N’oubliez pas que les mails, SMS, Messenger etc… sont des nouveaux moyens de communication mais sont surtout des liens sociaux ! C’est comme si vous envoyiez sur papier des petits mots ou des lettres ! On dit : Bonjour, Au revoir, On se présente : Je suis machin bidule etc…, on signe son mail : Mr Machin ou Mme machin Bidule. On emploie des formules basiques mais qui font du bien :

 

  • Cordialement
  • veuillez trouver ci-joint
  • Je reste à votre disposition pour de plus amples informations
  • Je reste à votre disposition si vous avez des questions etc…

Perso je déteste recevoir des messages ou des mails sans prénom. Ce n’est pas parce qu’on se tutoie sur le blog qu’il faut faire n’importe quoi. Genre : « ton blog est super, envoie-moi des noms de producteurs »

Pardon ? Déjà tu dis : bonjour, tu te présentes, tu dit : s’il te plait, au revoir, et tu donnes ton prénom.

Et bien avec les producteurs c’est la même chose. N’oubliez pas que vous n’allez pas avoir deux chances de présenter votre travail. Si le producteur ne vous prend pas au sérieux dès la première fois…c’est terminé !

 

Comment être lu ?

producteur de film

 

J’ai envie de dire que c’est le point le plus difficile à obtenir. Si vous écrivez des histoires et qu’elles restent dans votre tiroir, ça ne sert à rien. Enfin, non, ça ne sert pas à rien, car elles existent…mais pour qu’elles existent vraiment il faut qu’elles soient lues. C’est comme pour un film ou pour une musique, s’ils ne sont pas vus ou écoutés, c’est tout de même dommage. Je viens déjà de vous donner, ci-dessus, pas mal de trucs pour maximiser vos chances d’être lu

Le fait de rencontrer les gens (producteurs, réalisateurs, comédiens) dans les festivals ou sur les tournages, ça va vous donner des pistes (politesse, ciblage etc..), voire vous allez vous créer un réseau. De ce réseau, une confiance va s’installer et vous pourrez à terme vous faire lire plus facilement. Car un tel ou une telle vous aura « introduit » mais ça ce n’est pas pour tout de suite ! Là maintenant il vous faut du concret !

 

Et vous savez ce que vous pouvez faire, là maintenant tout de suite, et que vous ne faites pas ?

  • Connaître votre sujet
  • Savoir parler simplement, en quelques mots, de votre histoire, du thème de ce que vous défendez.
  • Savoir maîtriser votre trac et votre voix
  • Connaître ce que vous pouvez demander ou attendre d’un producteur

 

Vous allez me dire : « Oui mais ça c’est quand on a rendez-vous avec un producteur ! Là, je veux juste qu’il me lise ! » Ahahahah, ok, très bien, mais vous savez que parfois le mec qui décroche le téléphone dans les productions et bien c’est le producteur lui-même, son assistante ou la fille qui est chargée de lire les projets, de faire des fiches des projets qui peuvent intéresser le producteur…etc…Et souvent on va vous dire « oui, je suis la personne à qui vous devez envoyer votre scénario, mais avant dites- moi de quoi il s’agit »

Et là vous allez faire : « Alors, oui…heu…c’est l’histoire d’un mec…enfin c’est pas vraiment l’histoire que d’un mec, c’est un groupe qui…bon, je recommence » Ou alors vous allez réussir à lui expliquer pour finir par dire « mais en fait c’est plus compliqué que ça, il y a plus de détails dans le scénario etc… » En gros, vous êtes foutu ! Il faut vous préparer et savoir ce que vous allez dire.

En faisant cela, en préparant votre discours, vous allez tout simplement passer pour quelqu’un qui maîtrise son sujet, qui sait de quoi il parle et à qui ! Vous allez être rassurant et ça les producteurs adorent.

 

Les pièces du dossier de production :

L’autre point absolument indispensable, c’est le dossier de production. J’en ai déjà parlé ici (mettre le lien), juste pour vous rafraîchir la mémoire il faut que ce dossier contienne :

  • Pitch (5 à 6 lignes)
  • la note d’intention (2 pages max)
  • la note de réalisation (2 pages max)
  • synopsis (6 pages) / le traitement (20 pages)
  • votre cv.

 

Si vous envoyez un traitement (20 pages) ne mettez pas de synopsis mais juste un pitch.

Vous ajouterez une page de garde et un sommaire pour s’y retrouver plus facilement. Bien évidemment vous ferez un fichier PDF, si vous l’envoyez par mail.

 

ATTENTION : dans l’optique d’un court-métrage, votre dossier doit contenir :

  • Un synopsis (5 à 6 lignes)
  • la note d’intention (2 pages max)
  • la note de réalisation, si vous voulez réaliser, ce qui est souvent le cas pour un court (2 pages max)
  • la continuité dialoguée (Moins de 40 pages)
  • votre cv.

Idem que pour le dossier du long, il faut une page de garde et un sommaire, le tout au format PDF pour les envois par mail

 

Quand et comment relancer un producteur ?

producteur de films

 

Combien de fois ai-je des utilisateurs du blog qui s’inquiètent parce qu’ils n’ont pas de nouvelle, alors qu’ils ont envoyé leur scénario il y a deux jours ou une semaine…

Vous vous doutez bien que les productions reçoivent des dizaines de scénarios par semaine…et depuis qu’internet existe c’est un peu de la folie. Franchement le délai de réponse peut varier entre 1 et 3 mois…oui c’est long ! Cela dépend de la production visée, son actualité etc…Franchement si vous n’avez pas de nouvelle au bout d’un mois et demi….voire un mois, vous pouvez les relancer poliment. Prétextez que vous voulez juste savoir s’ils l’ont bien reçu … :o) En général, on vous donnera un délai de réponse ou vous aurez même la réponse directe au téléphone (en général lorsque cela se passe comme ça c’est que c’est non ;o)). Vous aurez comme cela une autre date à laquelle rappeler ou renvoyer un mail. Alors n’appelez pas le jour même de la date donnée, attendez 3 à 4 jours ;o)

 

Voilà pour cet article sur : comment contacter un producteur de film de court-métrage ou de long-métrage.

Laissez-moi vos commentaires en bas de l’article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article, d’envoyer le lien de cette page par mail, sur Facebook ;o) Ou de cliquer sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o).

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A dimanche prochain. En attendant, vivez votre passion à fond et ne soyez pas trop parano ;o)

Tom Weil

Voici d’autres articles pour vous aider à créer vos personnages et écrire vos scénarios

 (Cliquez juste sur le lien ci-dessous pour accéder directement aux pages)

Producteur délégué c’est quoi ?

Comment apprendre le cinéma et y travailler ?!

Comment se débarrasser de la procrastination

Comment devenir réalisateur ?

Le 1er jour de tournage d’un assistant réalisateur c’est quoi ?

Être réalisateur (trice) c’est aussi devoir faire des concessions !

Les écoles de cinéma

Les BTS de cinéma

Utilisez le viseur de champs Panascout pour vos films

 

 

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Mariama matimba

    Oui, Bonjour Monsieur Tom Weil, je m’appelle Hermann et j’ai adoré votre article cependant,il y a une question que je me pose, quand je vais sur des site de Société de production de cinéma, ils disent de ne pas envoyer, idées de scénarios, projets de films, à partir de leurs e-mails ou de leurs numéros de téléphones etc… Aidez-moi, que dois-je dans ce cas là. Merci de m’envoyer votre réponse dès que vous avez le temps. Merci encore pour votre aide !

    • Bonjour Mariama,

      Envoie moi un exemple car je ne comprends pas bien.

      Tom

    • Mariama matimba

      Eh bien par exemple pour les sociétés de production comme Pixar animation studios ou bien Blue sky studios on ne peut pas leur envoyer nos idées par mail aux autres alors essaye de me donner ton avis si tu as compris cette fois-ci merci beaucoup

  • tony

    Bonjour Tom,

    Merci pour cet article super complet. J’ai simplement noté une contradiction avec celui de 2013 (https://www.commentfaireunfilm.com/vendre-un-scenario/). Dans l’ancien article tu préconises d’envoyer au producteur la totalité de notre travail, incluant la continuité dialoguée. Dans ton article ici, tu dis que c’est une erreur à ne pas commettre. Quelle est ta vérité sur le sujet ?

    Merci de ton aide !

    Tony

    • Bonjour tony,

      Je n’ai pas relu mon article, je le ferai promis ;o) Pour répondre à ta question, il ne faut pas envoyer la totalité de ton travail pour : un long, un téléfilm, une série.

      En revanche si tu écrit un court-métrage, alors là, oui tu dois tout envoyé ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • tony

        Merci Tom. J’ai donc préparé le dossier de production à envoyer aux producteurs. Possible pour toi d’y jeter un œil pour me dire si je vais dans la bonne direction ?

        Tony

        • Bonjour tony,

          Non je réserve cela aux membres premium.

          A bientôt,

          Tom

          • tony

            OK. Comment devenir membre premium ?

            Merci,

            Tony

          • Bonjour Tony,

            Je vais réouvrir les portes bientôt,

            Tom

  • Léo

    Bonjour Tom,

    Déjà, merci pour tout ce que tu partages 🙂

    J’ai une question à propos d’une création destinée à un network ou VOD type Netflix. Si on a imaginé un projet que l’on ne voit qu’au USA par exemple, est-il possible de démarcher des productions françaises pour ensuite proposer le projet aux Etats-Unis ou est-ce une perte de temps?

    Merci d’avance.
    Passes une belle journée.

    Léo.

    • Bonjour Léo,

      De rien ;o)

      Il y a des producteurs Français qui bossent pour Netflix ou d’autres plateforme oui. Mais franchement des histoires que ne se passent que dans un pays en particulier…c’est rare.

      A bientôt,

      Tom

  • EMILIE

    Bonjour Monsieur WEIL,

    Je m’appelle Emilie j’ai crée une association en lien avec la surdité lsf etc…et je souhaiterais créer un court métrage pédagogique (pour expliquer en image aux enfants entendants ce qu’est la surdité) évidemment je n’ai pas de moyens financiers; savez-vous où je pourrais m’adresser pour trouver les bonnes personnes pour m’aider? merci pour votre partage d’expérience.
    Cordialement.
    Emilie

    • Bonjour Emilie,

      Réellement dans ton idée de film j’entrevois 2 possibilités :

      – Un film éducatif autour de la surdité
      – Un film « fiction » portant un message sur la surdité au enfants entendant

      selon le choix que tu vas faire va découler les aides et les partenaires possibles. Si c’est le premier choix, cela sera plus un film « corporate » c’est à dire un outil éducatif avec une narration particulière.
      Le second choix est un vrai court-métrage racontant une histoire, un protagoniste, une problématique avec à l’intérieur un message pour faire comprendre ce qu’est la surdité aux entendants.

      A bientôt,

      Tom

  • Zéa

    Bonjour,
    J’ai une idée de film qui me trotte dans la tête mais avant tout j’aimerais savoir à partir de quel âge pouvont nous écrire un scénario et l’envoyer à une production.
    Merci d’avance.

    • Bonjour Zéa,

      Tu peux écrire à n’importe quel age. En revanche pour le proposer à une production il faut avoir 18 ans.

      A bientôt,

      Tom

  • loane

    bonjour Tom
    je suis intéressée par le cinéma depuis un moment maintenant et je voudrais devenir réalisateur. comme je devrais bientôt choisir mon école, je voudrais confirmer que c’est bien ce métier qui m’interesse. je souhaiterais donc participer a un tournage mais je ne sais pas comment contacter le realisateur. y a-t-il une methode ou il faut juste arriver a trouver ses coordonnés sur internet ?
    merci beaucoup et bonne journée

    • Bonjour Loane,

      Le plus simple c’est de trouver un tournage de court-métrage associatif ou produit par une production. Il faut que tu te rapproches du bureau d’accueil des tournages de ta région.

      Si tu veux aller sur un long ou un téléfilm, ce n’est pas le réalisateur qu’il faut contacter mais la production ou le directeur de production. Idem, le bureau d’accueil des tournages peut être la solution. Fait une recherche sur les tournages de ta région et cherche les productions.

      A bientôt,

      Tom

      • loane

        Merci beaucoup pour cette réponse rapide. Bonne soirée
        Le 22 août 2016 22:01, « Disqus » a écrit :

  • Jean Kouden

    Bonjour Tom, avant tout merci pour tous ces bons articles ! La démarche est-elle la meme pour contacter un producteur de serie TV ?
    Merci d’avance.
    Jean

    • Bonsoir Jean Kouden,

      Il faut une bible et quelques autres trucs ;o) Tu peux lire les articles sur le sujet, tu trouveras ceux-ci dans l’onglet : Articles.

      A bientôt,

      Tom

  • soumia

    Bonjour Monsieur Tom Weil, je me permets de vous écrire pour vous remercier avant tout. J’estime bien votre geste , vous faites un effort pour faciliter aux autres ce que vous avez appris difficilement durant des années dans le but de les orienter. votre guide m’aide à prendre la décision de faire une tentative sachant que je m’intéresse à l’écriture je trouve que j’ ai des idées ( souvent écrites au brouillon) . je compte suivre votre guide pour commencer sans m’hésiter, puisque ça ne nécessite que du talent et non pas d’être  » le fils de » comme vous l’avez dit.

    • Bonsoir Soumia,

      Je te souhaite le meilleur, bon courage pour tes projets.

      A bientôt,

      Tom

  • Marvin Zana

    Bonjour Tom,

    Merci pour cet article très enrichissant. J’ai cependant une question, est-il possible de savoir ce qu’il doit être mis dans le synopsis et le traitement ?

    Merci encore et dans l’attente d’une réponse je te souhaite une excellente soirée !

    Marvin

    • Bonjour Marvin Zana,

      Je ne comprends pas ta question ? !

      A bientôt,

      Tom

      • Marvin Zana

        Bonjour Tom,
        Merci pour ta réponse. Ce que je voulais dire c’est, en gros, que doit-on écrire dans le synopsis et le traitement ?

        Merci d’avance !

        Marvin

        • Bonjour Marvin Zana,

          Tu trouveras dans l’onglet : Articles, un article qui t’expliquera ce qu’est un synopsis et un autre ce qu’est un traitement.

          A bientôt,

          Tom

  • maria

    Bon dimanche TOM,
    Je viens de relire cet article.
    * Pour le téléphone, à chaque fois que j’ai pu avoir une personne au téléphone, j’ai pu envoyer les premières pièces par mail, puis un refus : un bon point même si je préférerais le contraire (LOL).
    De toutes façons, je prends ça du bon côté: à l’époque, je ne dominais pas assez mon travail.
    * Parfois, on se heurte à l’absence de N° de téléphone.
    On n’a qu’une adresse mail, c’est déjà pas mal.
    La réponse vient rarement.
    => j’ai fort bien compris qu’ils n’attendent pas après moi ! LOL !
    * J’ai trouvé toute une liste de films dont la ligne éditoriale correspond à mon scénar. Souvent ce sont des films ou trop anciens, ou produits à l’étranger.
    * Pour mon long de 100 pages, mon premier dossier comprend :
    a- un synopsis induisant structure et genre(s), condensés sur 2 pages.
    b- une note d’intention de 3 pages
    c- Enchaînement pitch ( 3 lignes) / synopsis plus détaillé ( 7 pages ) / Traitement (7 pages ) = 14 pages au total.
    * Le dossier plus complet comprend en plus :
    d- Le scénario (100 pages)
    => cette fois, je suis prête.
    * Je crois bien avoir tout compris. Merci, c’est à toi que je dois d’être plus sûre de moi. Je ne le dirai
    jamais assez ☼ ).
    * Sentiments cordiaux de
    ☼) maria

    • Bonjour Maria,

      a) pas besoin de le mettre
      b) super
      c) pitch ok, synopsis de 7 pages, non, traitement, non. Soit tu mets un synopsis, soit tu mets un traitement (20 pages)
      d) Le scénario, oui, s’il n’y a pas de traitement ! S’il y a un traitement (20 pages) pas besoin de mettre ton scénario

      Le traitement est là pour remplacer le scénario et donner envie au producteur den savoir plus.

      A bientôt,

      Tom

      • maria

        Merci TOM, ☼)

        Tout est lié : je suis arrivée à dominer et à résumer, comme tu vois, en un nombre de pages strictement minimum .
        Mais je peux recommencer en partant du dénouement.
        Un cercle n’a ni commencement ni fin, au fond.

        Oui, le scénario ( pourvu qu’on me le demande) devrait suffire; l’enchaînement « pitch/Synopsis détaillé / traitement », c’est plus pour l’oral, au cas où.

        J’oubliais : mon CV est plus une lettre de motivation: je ne suis « personne » pour les cinéastes, juste… une enthousiaste, qui s’identifie facile et vit l’histoire. LOL !
        Mais… la moindre des politesses est de se présenter.

        Bien cordialement.
        Maria ☼)

        • maria

          Bonjour Tom,
          * Sais- tu ?, j’ai carrément envoyé mon scénar ( + synopsis générique + note d’intention ) à une prod’. Sans que j’attende, la réponse est arrivée nette dès le lendemain : d’ autres films en chantier. J’aime bien ça, au moins une réponse : je sais à quoi m’en tenir !
          * J’ai deux autres réponses en suspend .
          * Plus tard, je relancerai celui auquel j’avais fait un premier envoi avant ton analyse : j’attends, histoire de me faire oublier.
          * Même s’il n’est jamais réalisé, je sais que depuis ton jugement, j’ai réécrit positivement afin d’arriver à exprimer le « voyage » initiatique de mon héros, plus intérieur que réel.
          * Évidemment, ça plaît ou pas, ça intéresse ou pas, c’est  » commercial » ou pas.
          * Bien cordialement de
          ☼ ) maria. ( pas plus de ☼ ici que dans  » Les hauts de France  » ! )
          PS. Je viens de trouver le bouquin de Campbell :  » Le héros aux mille et un visages  » : ce sera mon livre de chevet !

          • Bonjour Maria,

            Super. Avoir une réponse même négative c’est toujours mieux que : pas de réponse. Et puis c’est un pas énorme que d’oser ce lancer.

            Je n’ai pas trouvé tes 2 autres questions…

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Bonjour Tom,
            Je me suis mal exprimée : ce ne sont pas des questions que je t’ai posées.
            Ce sont des réponses que j’attends de 2 autres prod’ . Me lancer, c’ est difficile… Téléphoner demande du courage ! tout au moins pour moi ! Je crains de bafouiller, LOL ! Pourtant, ma fiction, je la connais quasiment par cœur, et je suis sûre de moi, bien davantage qu’ avant ton retour sur mon travail.
            ( Le ☼ revient, au propre comme au figuré ! )
            Bonne fin de semaine ! et bien cordialement de
            ☼) maria.

          • Bonjour Maria,

            Ahhh ok ;o) Tiens moi au courant.

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Bien sûr, Tom, je te tiendrai le premier informé : quoi de plus normal ? ☼)
            Tu m’as été indispensable pour que j’arrive à mon but – concilier deux aspects difficiles pour la néophyte que j’étais en matière de cinéma, et faire d’une idée farfelue une histoire qui tient debout grâce aux cailloux semés comme Hansel !
            Même si je ne trouve pas acquéreur, je suis heureuse d’être arrivée à mes fins.
            Mes personnages ne me hantent plus la nuit, je passe à un autre scénar. Quand on a goûté à ce style d’ écriture, il ne vous lâche plus : imagination + ordonnance quasi cartésienne, quoi de mieux ?
            Bien sincèrement de
            ☼) maria

          • Ahahahahahah

          • maria

            Pourquoi tu ris, Tom ? Ou tu t’étonnes ?
            ☼)

          • Bonjour Maria,

            Pour Imagination + ordonnance quasi cartésienne 😉

  • Abraham Bliah

    en plus tu oublies le grand facteur chance!

    • Bonjour Abraham Bliah,

      Tu as raison le facteur chance est important, mais réellement la chance ça se travaille ! ;o) Au plus tu vas te bouger, te préparer et améliorer ton projet au plus tu seras visible et au plus tu auras « la chance  » de rencontrer les bonnes personnes ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Babylon Slave

    Bonjour Tom,

    Tu dis qu’il faut envoyer un CV, mais si c’est notre premier projet (ce qui est mon cas) qu’est ce qu’on va mettre dans notre CV ? pour ma part tout ce que j’ai fait c’est bosser en usine, qu’est ce qu’il en a a carrer le producteur que j’ai trier des salades pendant 10 ans ))

    • Bonjour Babylone Slave,

      Oui tu as raison le producteur se moque que tu aies trié des salades pendant 10 ans…sauf si ton film y prend sa source.

      Le plus important dans le cas ou tu n’a rien à voir avec le milieu du cinéma c’est d’expliquer ce qui t’y a amené. Il faut donc faire une sorte de lettre de motivation ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Ismaël Elmesbahi

    Bonjour Tom,

    J’espère que tu passes un agréable weekend :).

    J’ai deux petite question, voilà j’ai terminé mon pitch mais il ne fait que 2 lignes. Est-ce suffisant, car j’ai pris comme exemple l’article où tu parlais justement du pitch en 2 lignes et comme là j’ai vu 5 à 6 lignes je me demande si c’est un autre pitch, plus développer.

    Voici mon pitch, j’espère que tu voudras bien me dire ce que tu en penses :).

    L’inspecteur Christopher se voit confier l’affaire du meurtre d’une prostituée. Il se rapprochera de Lydia, qui arpente également le trottoir, hanté par un tueur en série.

    Quand tu parles avec le producteur et qu’il accepte de recevoir ton dossier, lui demandes-tu si tu lui envois tout le dossier avec le scénario ou dans le milieu quand un producteur veut bien lire ton dossier c’est obligatoirement sans scénario.

    Je te souhaite un bon weekend et à bientôt.

    Ismaël.

    • Bonjour Ismaël,

      Je passe un bon w-e merci ;o) Pour répondre à ta question. Il existe le one line pitch (1 à 2 lignes) puis un autre qui fait 5 ou 6 lignes.

      Dans ton pitch il manque des choses et le lien avec Lydia n’est pas flagrant…qu’est-ce qui fait qu’ils vont devoir faire équipe ? Le serial ailler a-t-til à voit avec l’affaire ? C’est quoi le lien ? etc..

      Il vaut mieux ne pas envoyer le scénario mais le traitement . Après s’il te le demande…ajoute le.

      A bientôt,

      Tom

      • Ismaël Elmesbahi

        Bonjour Tom,

        Pour le one line pitch, j’avais imaginer ceci : »Quel genre de monstre engendre un sain maternel corrompue ? »

        Car j’ai vu que on pouvait faire une phrase qui serait intrigante comme celui d’Alien: » Dans l’espace personne ne vous entendra crier ». Ou est-ce une mauvaise idée?

        Et ensuite continuer avec un pitch de 5 lignes et si le producteur m’en donne l’occasion faire un pitch plus long.

        Ok, j’enverrai juste le traitement sauf si il me demande le scénario aussi :).

        Merci pour tes conseilles :).

        A bientôt.

        Ismaël.

        • Bonsoir Ismaël,

          Ahahahah il ne faut pas confondre une tag line : « Dans l’espace personne ne vous entendra crier » Qui est une sorte de signature (comme une marque) et un pich qui vend une intrigue (une problématique) pour en savoir plus ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • Ismaël Elmesbahi

            Bonsoir Tom,

            Ah ok lol :). C’est bon à savoir :).

            Merci pour toutes tes réponses, maintenant j’ai plus qu’à bosser :).

            A bientôt et merci du temps passé à nous répondre.

            Ismaël.

          • Bonsoir Ismaël,

            De rien ;o) Maintenant si tu veux me remercier met comment faire un film en lien sur tous les sites que tu peux (copain, Facebook, google+, twitter etc… ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Ismaël Elmesbahi

            Bonsoir Tom,

            Voilà c’est fait ;), pour les copains ils sont prévenu depuis bien longtemps :).

            A bientôt.

            Ismaël.

          • merci ;o)

          • Ismaël Elmesbahi

            Bonsoir Tom,

            J’espère que tu vas bien :).

            J’ai bosser sur le pitch, pourrais tu me dire ce que tu en pense? Ca serait très gentil :).

            John, tue une prostituée. Sur la scène de crime, l’inspecteur Christopher fraîchement muté, rencontre Lydia, une collègue de la victime. Voyant l’attitude désinvolte des autres policiers, il comprend la haine qui l’habite. Ayant besoin de son aide, il fera tout pour gagner sa confiance et résoudre ce crime. Excité par son meurtre, John veut tuer d’autres prostituées.

            Il est plus long que l’autre, j’espère que c’est mieux :).

            Je te souhaite une excellente soirée ou journée et à bientôt.

            Ismaël.

          • Bonsoir Ismaël,

            Part de la problématique, comment ton pitch par : « et si… »

            A bientôt,

            Tom

          • Ismaël Elmesbahi

            Bonsoir Tom,

            Ok, je vais continuer de bosser et suivre ton conseil.

            A bientôt,

            Ismaël

          • Ismaël Elmesbahi

            Bonsoir Tom,

            J’espère que tu vas bien et que tu as passé un bon weekend.

            J’ai suivi ton conseil et j’ai bosser sur la formule « et si.. » J’avoue j’ai beaucoup de mal et je t’ai envoyé une version non définitive mais j’ai besoin de savoir si je suis sur la bonne voie. Le voici:

            Et si l’inspecteur Christopher enquêtait sur l’affaire qui pourrait le guérir de son passé… Même sa hiérarchie ne pourra l’empêcher de retrouver le tueur en série.

            J’espère que tu pourras me dire si c’est mieux ou pas. Et aussi si par exemple je peux faire plus que 2 lignes. Car comme tu le sais j’ai fini mon dossier et je dois finir le one-line pitch et le pitch de 5 à 6 lignes.

            Merci pour tes précieux conseils et à bientôt :).

            Passe une excellente semaine 🙂

            Ismaël.

          • Ismaël Elmesbahi

            Bonsoir Tom,

            J’espère que tu vas bien.

            Je pense avoir trouvé pourquoi j’ai du mal a faire un résumé ou comme tu dis d’extraire la moelle de mon scénario et d’en faire un pitch car j’ai une question. Quand tu fais ton pitch (5 à 6 lignes), est-ce que tu racontes l’histoire jusque à l’élément déclencheur ou vers le premier nœud dramatique ou encore plus loin voir le deuxième? En fait ce que je veux dire, par exemple « Fight club ». Attention spoiler lol 😉

            Si tu prends le début du film ton pitch parlera du fight club comme une club de boxe clandestin. Mais si tu vas plus loin dans le film cela devient beaucoup plus que ça, et ça devient une organisation. En fait c’est ça mon problème, je sais pas où mettre le curseur et ne pas aller plus loin et donc je me perds.

            J’ai essayé de m’exprimer le mieux possible et je m’excuse de prendre autant de ton temps. Mais comme tu peux le comprendre après 2 ans sur ce scénario, au moins si aucun prod n’en veux je voudrais que ce soit par rapport à l’histoire et non pas à un document mal rédigé.

            Je te remercie et passe une bonne soirée.

            A bientôt.

            Ismaël.

  • Ismaël Elmesbahi

    Bonjour Tom,

    J’espère que tu vas bien.

    Voilà j’ai enfin terminer mon dossier, synopsis, traitement, note d’intention, pitch et donc je vais me mettre à la recherche d’un producteur.

    Je t’avoue ne jamais avoir fait ça, et donc je suis très nerveux. D’où ma question, quand tu téléphones à un producteur. S’il te dit: » raconter moi de quoi ça parle », évidemment tu lui parles de ton scénario mais comme je veux m’entraîner car je suis très mauvais pour raconter des histoires (même si je viens de voir un film j’oublie de raconter les choses importantes ou je mets tout dans le désordre lol). Donc pour m’entraîner, me conseilles-tu plutôt de raconter toute mon histoire en 2 minutes ou de partir sur le fait que j’aurais plus de temps. Quand tu racontes ton histoire tu racontes tout? Ou tu le renvois (très poliment 😉 ) à la lecture du traitement et du scénario?

    Je te remercie et je te souhaite une belle journée :).

    A bientôt.

    Ismaël.

    • Bonjour Ismaël,

      Ton pitch est là pour t’aider à savoir parler de ton film. Puis prévois une version plus longue qui en dira plus. En suite pour parler de ton histoire une fois que le producteur aura lu ton traitement ça devrait être plus simple ;o)

      Lorsque je raconte mes histoires, je pitch, puis je passe à la version plus longue ;o) Après c’est du feeling, ça dépend de qui j’ai en face de moi, de ses réactions etc..

      A bientôt,

      Tom

      • Ismaël Elmesbahi

        Bonjour Tom,

        Oui je comprends, en fait si le producteur est intéresser tu comprends que tu peux parler plus longtemps donc un « pitch » genre de 3 minutes ou tu parles plus en profondeur et là il accepte ou non de lire le dossier. Je dis ça car je vais commencer a chercher des producteurs qui ont une ligne éditorial proche de mon film, et ensuite les appeler comme tu as dis et suivre tes précieux conseils :).

        Merci et passe un bon weekend :).

        Ismaël.

        • Bonsoir Ismaël,

          Tu as tout compris ;o) Mais attend toi à ,e pas avoir les producteurs au tel. Donc il va falloir envoyer, dans la majeure partie des cas, le dossier.

          A bientôt,

          Tom

  • Eric Koninckx

    Merci pour ta réponse. Ce sera à moi de convaincre le producteur de faire les deux choses en même temps 🙂

    • Bonjour Eric,

      Oui. Mais si tu vois que ce n’est pas possible prépare toi à cette éventualité ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Eric Koninckx

    Re bonjour Tom,

    en fait j’ai oublié de te dire que c’est un long métrage, mon premier. Et je compte aussi le réaliser et jouer un rôle. Je suppose que par « la continuité dialoguée », tu veux dire « le scénario » ? Si c’est le cas, mon scénario est bouclé.

    J’ai encore une question : Si je l’envoie à un acteur connu, dois-je lui préciser le rôle dans lequel je le verrais ? Autre question : disons que j’ai les coordonnées du producteur et aussi de l’acteur qui a joué dans le film que ce producteur à produit, puis-je envoyer mon bazar aux deux ? Car je me dis que si l’acteur adore mon scénario, ce sera plus facile de trouver un producteur, voire le même qui a produit le ou les films où l’acteur qui joue dedans. Ouf, j’espère que je me suis bien expliqué. Je te donne un exemple. Un des producteur de « Intouchables » est Nicolas Duval. Puis-envoyer mon scénario à Nicolas Duval et à Omar Si aussi ? Et si oui, en même temps ou l’un après l’autre ? Et à qui le premier ?

    • Bonjour Eric,

      Oui le scénario c’est la continuité dialoguée. Réaliser et jouer…pour un premier long c’est casse gueule et peu de producteurs vont être prêt à t’accompagner dans cette aventure.

      Si tu envoies ton scénario à un comédien c’est mieux de lui donner le nom du rôle ;o) Il est plus facile de convaincre un producteur avec un comédien connu ;o)

      Donc dans ton exemple, omar Sy puis à Nicolas Duval.

      A bientôt,

      Tom

  • Eric Koninckx

    Bonjour Tom,

    Tout d’abord un tout grand merci pour ton Blog hyper intéressant.
    Je souhaiterais avoir ton avis sur ce qui suit si tu veux bien et si tu en as le temps, car j’ai 3 questions, hum.
    Mon scénario, pitch, synopsis et note d’intention sont terminés.
    J’ai déjà fait une sélection de producteur allant dans le style de mon film (comédie décalée).
    1ère question :
    Je souhaiterais procéder en 3 phases, par mail.
    A) Je demande en quelques lignes s’il souhaiterait que je lui envoie mon pitch, synopsis et note d’intention, et cela sans envoyer de document.
    En lui précisent le style de mon film.
    B) En fonction de sa réponse, j’envoie les doc ou pas.
    C) Ensuite j’attend simplement qu’il me demande le scénario complet.
    Et si pas de réponse, je fait un petit rappel au bout de 1 moi par exemple.
    —————
    2ème question :
    Dans la phase A, serait-il judicieux de lui dire combien de page le synopsis et note d’intention font ?
    —————
    3ème question :
    Pourrais-je lui demander (poliment bien sûr), plus ou moins un délai de réponse ?
    Et cela pour chacune des phases ou l’une ou l’autre d’entre-elles ?

    • Bonjour Eric,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog ;o)

      1) Non tu appelles. Puis tu demandes s’ils prennent des projet, suivant la réponse tu leur demandes comment ils souhaitent recevoir le projet et ce qu’ils veulent comme docs (note d’intention, synopsis, scénario en général). et tu dis que c’est une comédie.
      2) tout est dans le un ;o) Sauf si c’est un long.
      3) Après cela dépend si c’est un long ou un court. Pour un court il faudra envoyé le scénario. Si c’est un long, un synopsis (6 pages) ou le traitement (20 pages). Puis si le producteur est intéressé, tu signe une option. Puis un contrat pour que le producteur te paie pour écrire la continuité dialoguée ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Red_Ketchupx

    Salut Tom

    Si tu me permets j’ai deux questions pour toi. Si je
    comprends bien lorsque je veux proposer mon projet, je dois envoyer
    toutes les pièces que tu mentionnes sous pièces du dossier de prod? Je
    te demande, car je ne sais pas vraiment ce qu’est une note d’intention
    (2 pages max) et une note de réalisation (2 pages max).
    Je croyais que si j’envoie seulement le Pitch, synopsis (6 pages) et mon CV, j’étais en voiture?

    Dernière
    question, bref je n’ai pas un CV a saveur cinéma, mais plutôt
    informatique (17ans). Qu’est ce que je peux faire? Est-ce que je
    l’envoie quand même, mais en ajoutant une note qui explique mon
    cheminement. OU je n’envoie
    pas de CV…. pour le moment. Question d’être crédible au prêt des gens que je vais contacter.

    Merci Tom
    Sylvain de Montréal

    • Bonjour Red_Ketchupx,

      Oui tu dois envoyer toutes les pièces sous forme d’un dossier.
      LA note d’intention c’est un document qui explique le pourquoi du comment ;o) Tu trouveras deux articles sur le sujets dans l’onglet : Articles.

      Si tu n’as pas d’expérience dan sel ciné, il n’y a aucun intérêt à mettre un cv ;o) Il va mieux faire une sorte de lettre de motivation en te présentant.

      A bientôt,

      Tom

  • Florian Journo

    Bonjour Tom
    J’aurais voulu savoir, si il y avait un contrat entre le producteur et le réal?
    Le producteur décide de produire le film seulement pas soutiens, ou a t’il des buts lucratifs ?
    Merci
    Florian

    • Bonjour Florian,

      Ahhhh oui ! Je te conseille de lire les articles sur : vendre son scénario et signer un contrat avec un producteur.

      Tu trouveras tout cela dans l’onglet : Articles.

      A bientôt,

      Tom

  • besmi brahim

    Bonjour, mon nom est brahim Besmi je suis un un entraineur de Boxe professionel..je viens de terminer un scénario d une histoire vraie et je cherche un réalisateur et un producteur si c est possible. voici mon emai… brahim-besmi@hotmail.com

  • Paul

    Bonjour Tom,

    Cela fait un moment que je suis abonné à la newsletter du site et depuis quelques temps j’étais inquiet de voir aucune nouvelle de la part de « Comment Faire un Film » c’est alors que j’ai découvert que tous les mails se trouvaient directement dans les indésirables sans que je puisse y remédier et j’avoue que je suis un peu submergé par les indésirables pour retrouver les nouveautés de « Comment faire un film ».

    Article très intéressant cependant, tout comme les derniers articles que j’ai pu lire comme toujours !

    Je suis toujours à l’affut des articles et je me suis lancé dans la réalisation d’une web-série pendant l’été, j’écris actuellement la suite mais je me suis aperçu que mes épisodes (en plus d’être court) avaient des scènes de dialogues assez longues mais nécessaires à la compréhension de l’intrigue alors je me demandais comment je pourrais faire en sorte de rendre ça plus attractif pour le spectateur afin de ne pas l’ennuyer et le noyer sous une tonne de dialogues.

    C’est probablement une colle et ça n’a rien à voir avec cet article mais c’est un problème que je n’ai pas su résoudre et j’espérais avoir une réponse,

    Bonne continuation !
    Et félicitations pour ces articles plus intéressants les uns que les autres !

    À bientôt,

    Paul

  • Steven

    Bonsoir Tom,

    Bon, moi j’en suis pas encore à l’étape du producteur, par contre j’aimerais savoir une chose concernant les  »Juniors » sur un tournage.

    Comment ça se passe? Ils sont là pour apprendre mais est-ce qu’ils restent dans un coin à observer (ce qui est déjà pas mal) ou alors ils participent au minimum?

    A bientôt,

    Steven

    • Bonjour Steven,

      Les « Juniors » participent au tournage ;o) Ils sont là pour apprendre.

      A bientôt,

      Tom

  • Chimène

    Bonjour Tom!
    Seulement quelques jours que j’ai decouvert votre blog mais j’y suis déjà très attachée.
    Je vous remercie infiniment pour ces articles qui m’ont permis d’apprendre et comprendre certaines choses.
    Je suis passionnée de cinema
    j’ai déjà ecris des series, des long et courts metrages . Je precise que j’ai pas fais de formation à proprement dite.
    J’ai tellement de questions à vous poser .
    Je souhaiterais si possible vous envoyer des mails et vous faire lire un de mes scenaris afin de parfaire mes ecris.
    Je vous remercie pour votre disponibilité
    Excellente semaine à vous!
    Chimène

    • Bonsoir Chimène,

      Je vais penser que ce blog est une drogue lol

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog autour de toi, ne serait-ce quand cliquant sur les boutons like en haut de la page ;o) C’est le meilleur moyen de me remercier.

      Tu peux me poser autant de questions que tu souhaites, il faut juste le fait sur le blog en dessous de l’article qui correspond à ta question ;o)

      Pour le moment je ne lis plus vos projets, car vous êtes trop nombreux et vousn’avez pas tous les mêmes attentes.

      A bientôt,

      Tom

      • Chimène

        Bonsoir Tom!
        Merci de m’avoir repondu!
        Pas de souci ! j’attendrai! suis patiente vous saviez? (rire)
        Concernant les questions, en lisant les commentaires, j’ai eu la reponse à l’une d’elles. les autres viendront au fur et à mesure .
        j’ai aimé la page et je compte aussi en parler d’en mon entourage
        encore merci pour tout et bonne continuation.
        Chimène

  • Christine Bollet

    Bonjour Tom, merci pour ce généreux et instructif partage de savoir-faire. C’est en cherchant un bon modéle de note d’intention que je suis devenue une de tes fidéles abonnée. À présent, mon Tom weil est parmi mes ´bibles’.
    J’attends avec impatience le topo sur le note de réalisation, moi aussi.
    Christine

    • Bonjour Christine,

      Merci pour ce gentil message ;o) As-tu réussi à écrire ta note d’intention ?

      Pour la note de réalisation je vais faire un article en vous donnant une marche à suivre ;o)

      A bientôt,

      Tom

      • Christine Bollet

        Bonjour Tom, j’ai contacté et, apparemment réussi à convaincre une productrice (les productions du lagon à La Ciotat,) qui appartient comme moi au pôle media de la belle de mai à Marseille. On est resté d’accord sur l’envoi de ma note d’intention, et depuis, pffft, envolée, plus de nouvelles. On me dit de la relancer avec une note de réalisation. Si tu me montres la voie… Au plaisir de te lire et encore un grand remerciement pour toutes ces aides si claires

        • Bonjour Christine,

          Que veux-tu dire par réussi à convaincre ? Elle a lu ton scénario ? Je ne comprends pas ce que vient faire ta note d’intention dans l’histoire !

          Tom

  • Pierre Robin

    Bonjour Tom, merci pour cet article !

    • Bonsoir Pierre,

      De rien ;o) N’hésite pas à partager le blog autour de toi, ne serait-ce qu’en cliquant sur les boutons pour liker ;o) c’est le meilleur moyen de me remercier ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Elyas Riquelme

    Bonjour Tom,
    Tout d’abord un grand merci pour cet article, à la fois éclairant et motivant.
    Je vais utiliser ces conseils et les intégrer à ma démarche professionnelle.
    Petit à petit, mon réseau se développe et j’ai désormais quelques contacts avancés. Je voudrais sincèrement vous remercier car, sans vous connaître, vous m’avez aidé grâce à ce site exceptionnel.
    Est-il possible de vous faire lire mon travail? Votre avis serait très enrichissant.
    Dans l’attente de vous lire, je vous remercie pour l’aide que vous nous apportez.
    Cordialement
    Elyas

    • Bonsoir Elyas,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier 😉

      En ce qui concerne la lecture de ton projet, je ne le fais plus car vous potes trop nombreux et vous n’avez pas tous les mêmes attentes. Et certains n’ont pas conscience du travail que cela représente que de lire un scénario :o(

      A bientôt,

      Tom

  • chan ra

    J’ai suivi tes conseils !Le pitch, synopsis et note d intention terminé! J ai dans l idée de contacter 3 réalisateurs, et deux acteurs , penses -tu que passer par un acteur (si j y arrive ) est une bonne idée?
    Dois je protéger mon histoire?
    Merci encore pour tes précieux conseils

    • Bonjour chanta,

      Bravo à toi ;o) Oui tu peux contacter un comédien ;o) Demande lui une lettre d’intérêt pour pouvoir démarcher un producteur plus facilement.

      Oui tu dois protéger ton histoire, va dans l’onglet : Articles, tu trouveras un ou deux articles qui parlent de la démarche pour protéger ton scénario.

      N’hésite pas à partager le blog autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Anne Fauchon

    Hello Tom, toujours aussi instructif et drôle (j’adore tes « leçons de maintien »)
    Très bon dimanche à toi

    • Bonjour Anne,

      Oui je sais ça fait un peu vieux con, mais si tu savais le nombre et le genre de message que je peux recevoir…alors j’imagine très bien que beaucoup font la même chose avec les producteurs !

      A bientôt,

      Tom

      PS : et puis bonjour et au revoir ça reste des valeurs sûres ;o)

      • Anne Fauchon

        Ah mais ce n’est pas du tout le sous-texte de mon commentaire ; je ne trouve pas du tout cela « vieux con » ou alors c’est que je suis aussi une « vieille conne » ; au contraire, je trouve que « malheureusement » tu as tout à fait raison de rappeler ces règles qui sont pour nous « élémentaires », mais pas pour tout le monde… 🙂

        • Bonsoir Anne,

          J’ai encore reçu un message de ce genre pas plus tard que ce matin :o(

          Désespérant…

          A bientôt,

          Tom

          • Anne Fauchon

            Bonjour Tom, c’est effarant ! Et le pire c’est que cela empire avec le temps il me semble (ou alors c’est moi qui vire « vieille conne » 🙂
            Bon courage et surtout encore bravo pour ton altruisme qui n’en est que plus remarquable (et je l’écris sans ironie aucune)

          • Bonsoir Anne,

            Ben…je garde espoir ;o)

            Tom

          • Anne Fauchon

            Bonjour Tom,

            Mdr ! tu venais d’écrire « désespérant » dans ta réponse précédente. Tu as bien raison ; au fond c’est une application du « pari » de Pascal, mais version 2015 🙂

            Belle journée

            Anne

          • ahahahah

  • JC Guerrero

    Cher Tom, bonjour !

    Je vous lis chaque dimanche depuis le tout début de votre blog et je trouve votre démarche vraiment intéressante tant sur le fond (les sujets traités) que sur la forme, par le ton naturel et direct que vous employez.

    J’ai exercé depuis 30 ans de nombreuses activités dans le cinéma (acheteur, vendeur, lecteur, communicant…) qui m’ont permis de compter pas mal d’amis dans le métier, mais je n’ai jamais été « producteur ».

    Il y a deux ans, avec des amis professionnels cinéma/TV/vidéo, nous avons créé une boite de production et nous nous sommes mis à la recherche de scénarios de comédie qui répondent à une ligne éditoriale bien précise. Tout est expliqué sur notre site ici : http://www.cinebonheur.com

    Depuis ces deux années que nous existons, nous avons lu beaucoup de choses et UN SEUL scénario a obtenu la note de 10/20 de la part de notre comité de lecture. Tous les autres oscillaient entre 0 et 2…

    Nous sommes donc toujours à la recherche du scénario à qui nous attribuerions 18 ou 19/20 (allez même 16 ou 17…) et pour lequel nous serions prêts à consacrer trois ans de notre vie, plus finances, plus relations.

    Toutes nos coordonnées sont sur notre site, de même que le style d’histoire que nous recherchons ainsi que la façon de nous faire parvenir vos créations. Nous répondons dans un délai d’un mois maximum.

    Vous cherchez un producteur… Nous cherchons des auteurs… Au plaisir de vous lire !

    Bien à vous
    Jean-Claude Guerrero

    • Bonjour Jean-Claude,

      Merci pour ce commentaire. Deux ans sans produire…c’est long. Sans jeux de mots ;o)

      Cela veut dire qu’aucun scénario n’avez un potentiel ? Même en accompagnant le scénariste vers une version plus aboutie ?

      Il y a peut-être quelque chose à faire pour que cet appel aux auteurs soit plus visible.

      Je t’envoie un mail.

      A bientôt,

      Tom

      • Bonjour Tom,
        Au plaisir de te lire. Je rappelle l’adresse de notre site : http://www.cinebonheur.com
        Bien à toi
        Jean-Claude

        • Christophe

          Bonjour Jean-Claude,

          Pour un premier contact, je lis que vous demandez la continuité dialoguée, mais l’envoi du traitement doit être suffisant ?

          A bientôt.
          Christophe

          • Bonjour Christophe,

            Oui l’envoi d’un traitement est suffisant (bien que forcément moins « parlant » qu’une continuité dialoguée). Il est toutefois important de l’envoyer selon la « marche à suivre » indiquée sur le site en remplaçant simplement le mot « scénario » par « traitement » dans votre lettre d’accompagnement.

            A bientôt
            Jean-Claude

          • Christophe

            Bonsoir jean-Claude,

            Merci pour la réponse très rapide. Et j’ai bien noté la démarche à suivre.

            Il se peut qu’une de mes histoires correspondent aux 4 briques… Il faut que je creuse dans ce sens.

            A bientôt peut-être.
            Christophe

          • Bonsoir,

            Important, pour les lecteurs de ce blog :

            Une continuité bien écrite apportera toutes les données importantes de l’histoire, les arcs, les relations entre les personnages, les histoires secondaires.

            Certes, il manquera la couleur des mots et des détails mais ce document est largement suffisant pour un producteur. Certains même ne demandent qu’un synopsis !

            L’important pour vous c’est d’accrocher l’intérêt d’un producteur. On ne travaille pas gratuitement !. Si un producteur souhaite que vous développiez le scénario et vous demande une continuité dialoguée cela doit se faire après avoir signé une option !

            Si vous avez déjà la continuité dialoguée en votre possession, vous pouvez bien évidemment l’envoyer ! En revanche tous les changements demandés par la production après la lecture, si celle-ci émet un intérêt, doivent être fait après la signature d’une option même minime ! Allez voir pour cela l’article : vendre son scénario

            Pas de contrat, pas de changements ! ;o)

            A bientôt,

            Tom

            PS : et on protège son scénario à la SACD avant d’envoyer ! :o)

          • Christophe

            Bonsoir Tom,

            Je pense que tu parles du traitement (2e ligne)…
            Ecrire une histoire prend beaucoup de temps, rien que le traitement c’est déjà pas mal de taf.

            A bientôt.
            Christophe

          • Oui absolument ! Merci ;o)

            J’ai corrigé.

            Tom

          • maria

            Bonjour TOM, toi qui t’adresses exceptionnellement à cet endroit des commentaires à tous les lecteurs du blog.

            * Tu m’éclaires sur le traitement que tu préconises. Des lectures de bouquins – avant que j’ entre dans ton blog – abandonnées depuis – ont dû imprégner puisqu’ elles ressurgissent. Je t’explique. J’en ai retiré que tous ne sont pas d’accord sur la signification de ce mot « TRAITEMENT ». J’ai cru, à tort, que c’était le film tiré du scénario tel qu’il se déroule une fois réalisé que l’on décrit, au style indirect. J’ai bien dit : « à tort ».!

            * Ceci compris, une de tes phrases m’éblouit :
            Dans ce traitement,  » il manquera la couleur des mots et des détails  » .
            Je suis très sensible aux couleurs. La couleur au propre et au figuré. Ce que je comprends, dans ta phrase, c’est la couleur des sensations, des ressentis, des sentiments. Exemple: une couleur qui vire au noir/ blanc, qui s’efface peut exprimer tant de choses importantes : une rupture, l’oubli volontaire. La couleur remplace avantageusement la voix off par exemple, dans les thrillers psychologiques. Voilà pourquoi, avec impatience, j’attends ton article à propos de la « note de réalisation ». Et il n’y a pas que moi qui suis dans cette attente.
            * Comment ne pas te redire merci ? Comment sont-ils ceux qui ne le font pas ? Ça n’écorche pas la bouche, ni même les doigts. J’ai tout à fait conscience de prendre ton temps libre pour nous ( me ! ) lire.
            Et toi, tu l’offres sans compter.
            * Bien cordialement de
            ☼ ) maria.

          • Bonjour Maria,

            J’ai utilisé le mot couleur, mais j’aurai pu utiliser le mot : fleuri.

            Le traitement doit faire passer les émotions, mais l’émotion dans ce qu’elle à de plus technique. Alors que la continuité a pour but de transformer cette émotion « technique » en véritable émotion…j’espère que je suis clair…

            Effectivement un merci c’est toujours génial. mais ce qui m’exaspère le plus c’est le manque des règles de politesse de base : Bonjour, au revoir, s’il te plait etc…

            Heureusement tous les lecteurs ne sont pas tous comme ça…;o)

            A bientôt,

            Tom

            PS : Je ne pense pas faire l’article sur le note de réalisation pour dimanche..je vais voir ;o)

          • maria

            Merci, Tom, mais je me languis… en attendant ton article. LOL !
            Ne m’écoute pas: j’ai du pain sur la planche : je recommence mon traitement.
            «  »Fleuri », ça me va ! J’ai pris ton mot  » couleur » au pied de la lettre, mais le sens figuré ne m’échappe pas. Fleuri, c’est aussi une métaphore, un langage que je comprends.
            Bonne soirée !
            Et bien cordialement de
            ☼ ) maria.

          • Christophe

            Bonsoir Maria,

            Mais bon sang, jettes-toi dans l’aventure scénario+ ;o)

            A bientôt.
            Christophe

          • maria

            Bonjour à TOM, et à toi CHRISTOPHE,
            * Merci de me suggérer l’aventure scénario +, il se peut que je fonce dedans pour une comédie qui germe en moi, depuis que toi, Tom, tu me l’as suggéré, il y a peu.
            * Vois-tu, Christophe, le long métrage m’a pris trop de temps en réflexions, en réécritures au pluriel, dues déjà au fait que je n’ai pas choisi la simplicité, c’est la résultante d’une vie longue, qui se résume en une centaine de pages. ( pour le scénar )
            * Et puis, j’ai eu le tort de commencer par ce scénario en direct. Une version abandonnée m’a fait commettre des tas d’erreurs, dues en partie, à ces « fameux » bouquins qui m’ont orientée dans le mauvais « sens » ( = signification et direction ) .
            * D ‘où un pitch qui n’en finissait pas de se transformer, par suite une accroche spécial cinéaste qui changeait autour de ces transformations. À présent, le film se déroule dans une continuité aboutie, fignolée à la lecture des articles, des réponses aux bloggers, des règles de Pixar, le tout venant de toi, Tom, et aussi dans tout ce que j’ai exprimé.
            Anne Fauchon, actrice, fidèle intervenante ici, parlerait de  » sous-textes »., ces non-dits qui parcourent les films à thèmes qui se découvrent dans de nombreux visionnages après coup.
            Aujourd’hui, je comprends non seulement d’où viennent mes erreurs, mais je pense pouvoir me corriger.
            => Tout ce que j’appelle exposition de l’histoire est à revoir, et même à refaire, d’une manière plus concise, dans l’optique de la première lecture d’un comité de cinéastes. Soit:
            – Le pitch
            – La note d’intention
            – Le synopsis accroche.
            – Le traitement sans fleurs, ni couleurs,( j’allais écrire sans fleurs, ni couronnes ! LOL ) en résumé sans métaphores.
            Ce qui entraîne un autre sommaire que celui qui me paraissait abouti.
            – Il manque la fameuse note de réalisation. => Je suis dans cette attente
            – et la suite dialoguée à laquelle je risque d’apporter de nouveaux apports.
            => Tous ont lu que je suis une junior-sénior, LOL ! alors, le temps qui passe, passe comme le pont de la ville où l’histoire se passe, un pont inscrit au patrimoine de l’Unesco, qui va être en réfection. Le temps presse.
            * Pardon d’avoir été si longue.
            Bien cordialement spécialement à vous deux et à ceux qui lisent mes faux pas.
            ☼ maria.

          • Christophe

            Bonjour Maria,

            Pour finir de te convaincre, d’autant qu’il n’y a pas d’âge limite comme pour le journal de Tintin. En te lisant, j’y retrouve toutes mes difficultés quand j’écrivais dans mon coin. Je tournais…en rond ! Pendant une bonne décennie. J’en ai eu marre et j’ai cherché comment apprendre à écrire, si des cours existaient. Bref, j’ai prospecté (on voit de tout) et Tom est arrivé avec scénario+. C’était la formation la mieux adaptée à mon niveau, à mes dispos. Alors je me suis lancé. Et je ne regrette pas, Tom partage, il est très pédagogue, passionné ;o) Sa méthode fonctionne, pour peu que l’on bosse, que l’on s’accroche et que l’on y croit. Aujourd’hui, je cerne mes idées très rapidement, l’écriture n’est pas plus simple mais organisée, J’applique la méthode que je me suis approprié et personnalisé. Alors je ne verrai peut-être pas mes personnages vivrent sur un écran, mais au moins mais ils existent sur le papier et j’y prends énormément de plaisir.

            A bientôt.
            Christophe

            PS : comme dirait Tom, la messe est dite :o)

          • maria

            Bonjour bis, à CHRISTOPHE et à TOM,
            Ainsi-soient vous deux. !
            Tu as un bon avocat, en Christophe, Tom !
            Toutes les qualités énumérées de notre mentor, je les connais, Christophe..
            Moi aussi, je prends plaisir à écrire . J’aime la difficulté. D’ailleurs, c’est parce que la vie matérielle ne me portait plus vraiment que je me suis mise à écrire. Un rêve d’ado interrompu ! Un jour, je me suis lancé un défi : écrire un scénar, pour le plaisir uniquement, pour aller voir de l’autre côté de la barrière. J’en ai fait des recherches sur le web, j’en ai inventé des histoires parallèles pour n’en retirer que des bribes !
            On verra… ce n’est pas vital, c’est devenu plus que ça !
            Bien cordialement à vous deux et bonne fin de journée.
            ☼ ) maria

          • Bonsoir Maria,

            Tu crois que je dois proposer à Christophe un poste de commercial lol ?

            Bon…malheureusement je n’ai pas que des qualités ;o)

            Tom

          • Bonsoir Paul,

            Tu n’es pas le seul :o) Il faut enregistrer l’adresse dans votre agenda ;o)

            Le dialogue est là pour soutenir l’intrigue pas pour la créer.

            C’est la première erreur des apprentis auteurs,c’est qu’ ils expliquent au lieu de montrer.
            La deuxième erreur c’est de ne pas faire confiance aux spectateurs

            Si tu as besoin de beaucoup de dialogue c’est que tu n’a pas mis assez d’image ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • Christophe

            Bonsoir Tom, Maria,

            Quand c’est bien, faut le dire !

            Question qualités pour le ciné, y’a ce qu’il faut. Après, je ne sais pas… Mais cela ne nous regarde pas Lol

            Christophe

          • Bonjour Christophe,

            On finira bien par se rencontrer ;o) Tu jugeras sur pièce.

            A bientôt,

            Tom

          • Christophe

            Sincèrement oui ;o)

            Christophe

          • ;o)

          • maria

            Bonsoir TOM,
            Pour Christophe: VRP, pourquoi pas ? LOL
            Les défauts…font le charme des qualités. Comment reconnaître ces dernières sans leurs contraires ? ☼)
            Bonne soirée.
            Bien cordialement de
            ☼ ) maria.

          • Bonjour Maria,

            Idem que pour Christophe, nous finirons bien par nous rencontrer un jour ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Merci TOM, pour ton flashforward.
            En attendant, reçois ainsi que Christophe et tous, un de mes 1000 soleils splendides.☼ )
            maria.

          • Merci ;o)

            Tom

          • Christophe

            Merci, j’adore le soleil ;o)

            Christophe

          • Christophe

            VRP, aïe ! C’est pas mon truc, j’aime pas les baratineurs !

            Christophe

          • LOL tu sais qu’avant de faire du ciné j’ai été VRP ;o)

            Tom

          • Christophe

            OUPS…
            Ben, y’en a aussi des très sympas :o)

            Christophe

          • Ahahahahah

            Non je n’étais pas très sympa à l’époque.

            A bientôt,

            Tom

          • Bonsoir Christophe,

            Merci pour ce gentil message ;o) Non il n’y a pas d’âge ;o)

            Tom

          • maria

            Bonjour TOM,
            * Parfois, je ne lis pas jusqu’au bout. Heureusement, j’ai relu ta réponse de dimanche dernier Je n’ai pas à me languir dans l’attente de l’ article  » Note de réalisation « .
            Même si j’y porterai le plus grand intérêt.
            Ceci pour cette raison: « elle est pour ceux qui veulent réaliser ». Je ne suis qu’une scénariste, (encore en herbe ). J’aurais, par suite, des scrupules à diriger celui qui réaliserait le film. Des scrupules…j’en ai tant eus. Ils ont figé mon écriture assez comme ça.
            * Je suis dans l’écriture plus condensée des autres chapitres. Pas simple <= j'ai des problèmes avec la bureautique !(pour mettre l'original et le nouveau côte à côte ! obligée pour l'instant de les mettre en cascade. Ça allait trop bien. l
            * Allez ! " À cœur vaillant, rien d'impossible ! " LOL !
            Bien cordialement de
            ☼ ) maria ☼)
            PS. Des maths qui sortent de notre monde cartésien : J'ai beau offrir mes ☼), le reste ne varie pas du total, toujours à mille.
            D'où l'équation { ( ☼ X 1000) – (☼+☼ +☼…) }= 1000 ☼
            Intéressant pour comprendre des livres ou des films.

          • maria

            TOM, Ce jour est un autre dimanche, et je souhaite bonne cette journée..
            Pour le PS. c’est mon interprétation personnelle, même si mon équation est juste, elle ne l’est que pour moi. Je n’ai pas à la poser comme un postulat en ce qui concerne le cinéma.
            => En ce qui concerne le traitement, je recommençais à remettre mes soleils, mes couleurs, mes fleurs. Juste la lecture parcourue de ton nouvel article, m’a fait tilt, par quelle magie ? Le cerveau a de ces mystères. Je vais le relire à fond ; j’avance à nouveau; il faut que j’écrive noir sur blanc le résultat. Une chose m’apparaît claire : nul besoin de l’original.
            Bien sincèrement de
            ☼ ) maria

          • Bonjour Maria,

            Pardon, mais là je n’arrive pas à te suivre ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Presque bonsoir TOM,
            * Ne t’en fais pas => Rien d’intéressant dans ce PS. (Je t’imagine : fatigué ce soir ? )
            * Dans le nouveau traitement, j’évite celui déjà rédigé. j’enlève toutes les métaphores pour privilégier l’important comme l’attitude des protagonistes, ou je résume l’idée, je constate sans expliquer. Pas trop attrayant mais indispensable.
            * Hier, un régal  » Le taxi pour Tobrouk » , les dialogues de M.Audiard, suivi d’un reportage sur lui, un modèle.
            Bonne soirée. et bien sincèrement de
            ☼) maria

          • Bonjour Maria,

            Pour la note de réalisation et ton intérêt, je me disais la même chose ;o)

            Mais merci tout de même de ta future lecture ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • ;o)

        • ;o)

    • Patrick Muller (marsu211)

      Bonsoir Jean-Claude,
      Il y a 8 jours quand je vous lisais pour la première fois, vous mettiez le lien vers votre site, que je ne retrouve malheureusement pas. Vous serait-il possible de le redonner…
      Merci par avance
      Patrick

      • Bonsoir Patrick,

        J’ai retiré le lien car je ne les accepte pas dans les commentaires. Si j’en ai laissé c’est une erreur.

        Tu trouveras le site de Jean-Claude Facilement : ciné bonheur.

        A bientôt,

        Tom

        • Patrick Muller (marsu211)

          Merci pour la clarification Tom.
          A bientôt
          Patrick

  • Christophe

    Bonjour Tom,

    Etre lu, c’est le nerf de la guerre. Plus compliqué que d’écrire, enfin pour moi. Contacter, accrocher, intéresser, passer pour un mec sérieux… C’est hard.

    Et tellement vrai quand tu dis : « Scénariste c’est un métier, réalisateur c’est un métier, mais assisté (à ne pas confondre avec assistant ;o)) , ce n’est pas un métier ! ».

    Pas toujours facile de se secouer les puces, il faut vaincre son appréhension, sa timidité. Cela s’apprend, il faut s’entraîner. C’est dur au début et puis après quelques gamelles … la technique se met en place. C’est un parcours fait de joies et de peines (et oui !). Je me dis qu’ un jour viendra où tous les composants coïncideront. Après tout, j’ai bossé la méthode scénario+ :o)

    Article approuvé ;o) Garanti AOC CFUF Lol

    A bientôt.
    Christophe

    • Bonjour Christophe,

      Il y à plus de peine que de joie hélas, mais la moindre joie suppose toutes les peines !

      La methode scénario+ est là pour donner des bases, vous guider..mais c’est votre travail, votre implication et votre talent qui fait le reste. Scénario+ ne fait pas de miracle ;o)

      A bientôt,

      Tom

      PS : Va falloir monter un label CFUF ;o)

      • Christophe

        Bonsoir Tom,

        Oui tout à fait, il n’y a que moi qui puisse faire que ça marche.

        Pour le label, je vais y réfléchir ;o)

        A bientôt.
        Christophe

        • Bonsoir Christophe,

          ;o) Je vais avoir des news cette semaine en ce qui concerne notre affaire ! ;o)

          A bientôt,

          Tom

          • Christophe

            Wait and see ;o)

          • oui, justement je pense que niveau « waiting » nous avons été large ;o)

            Tom

          • Steven

            Bonsoir Tom, Jean Claude et Christophe,

            Je m’adresse à Tom.

            Pour un court,le synopsis et la continuité dialoguée ne font pas un peu léger dans le dossier?

            C’est marrant mais quand j’ai découvert ce blog, cette dernière me paraissait beaucoup plus pertinente que le traitement ou le séquencier.

            Maintenant c’est le contraire, enfin presque.

            A bientôt,

            Steven

          • Bonjour Steven,

            Pour un court, il faut la continuité, le synopsis (pitch) et une note d’intention. Je ne comprends pas ce que tu trouves : léger….

            La continuité dialoguée est plus « pertinente » qu’un traitement mais pas obligatoire pour décrocher un producteur. Comme je le disais plus haut, travailler un traitement est long mais mois consommateur de temps qu’une continuité pour un long.

            Pour un court, il est obligatoire de la mettre dans le dossier pour qu’il soit présenté à un producteur.

            A bientôt,

            Tom

          • Steven

            Bonsoir Tom,

            Désolé de répondre tardivement.

            Par léger, j’entends que la continuité dialoguée me semble moins attrayante à lire pour un prod que le traitement par exemple.

            Mais peut-être que je me trompe.

            De toute façon, je n’ai pas l’expérience pour en juger.

            À bientôt,

            Steven

          • Bonsoir Steven,

            Je ne comprends pas, en quoi la continuité est moins attrayante pour toi que le traitement ?

            Ce n’est pas une question piège, je veux juste comprendre ;o)

            Tom

          • Steven

            Bonsoir Tom,

            Peut-être une meilleure vision globale de ce qui veut être raconté?

            À bientôt,

            Steven

          • Bonjour Steven,

            C’est à dire que l’histoire est plus condensé dans un traitement que dans une continuité mais la continuité est plus riche.

            A bientôt,

            Tom

          • Steven

            Bonjour Tom,

            Entendu! 🙂

            À bientôt,

            Steven

          • ;o)

  • GeckoBleu007

    Bonjour Tom,
    Merci pour ce nouvel article très précis. On se sent moins seul…
    Bien que gardant l’impression assez vertigineuse de jeter à la mer une bouteille contenant une aiguille dans une botte de foin, je vais poursuivre ma quête du Graal. Vos aventures me donnent du courage!

    • bonjour Geckobleu007,

      Oui et non. On lance une bouteille dans un endroit bien précis de la mer ;o) Là on l’on sait que cela peut mordre ! Après, la manière de lancer, d’appâter et de remonter la ligne est importante !

      Mais il ne faut pas jeter n’importe ou ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Genest Claude

    Salut Tom,
    Finalement un mélange de : »Tout vient à point à qui sait attendre ….. » et de « Plus on pédale moins vite moins on avance davantage… » !
    Donc de l’humilité et de la persévérance !

    • Bonjour Claude,

      Attendre non. Tout vient à point à qui sait se remettre en question et se bouger ;o)

      Après, effectivement, il y a un moment pour tout.

      A bientôt,

      Tom

  • Riplay Radio

    Je voudrais faire passer le mot que la prod de Canal+ La Parisienne d’images n’existe plus malgré que leur site web est toujours là. Après un mois d’attente de réponse, j’ai appelé et j’ai appris que ça a été racheté par Studio+ qui ne fait plus de comédies ni de format 26 minutes mais du 10x10min !!!
    Pas sérieux, en plus j’ai quand même pu répondre à leur mail comme quoi la ligne éditoriale a changé, j’ai expliqué que 26 minutes était courant et puis même pas un accusé de lecture.
    Encore heureux que j’adapte des messages préparés selon le besoin, car ça prendrait un temps fou…pour finalement e pas être lu. J’ai écrit à d’innombrables prod pour de la série ou du long métrage et j’ai eu que quelques rares réponses de politesse.
    C’est dire que les producteurs crachent sur les artistes.
    Ils préfèrent faire du recyclage avec de veilles merdes qui ont bien marché.
    Désolé de devoir dire ça.
    Mais bon faut s’imposer.

    • Bonjour Riplay Radio,

      Merci pour cette précision ;o)

      L’adaptation de messages peut être un bon moyen…mais attention à ne pas faire comme les prods…des réponses toutes faites et sans personnalisation.

      Ce n’est pas parce que les prods que tu as contacté n’ont pas pris ton projet ou qu’ils ont répondu par des courriers types qu’ils crachent sur les artistes….il ne faut tout mélanger.

      Idem pour la qualification du recyclage…ne jamais dénigrer le produit des autres pour vendre le sien ;o)

      Après je comprends la lassitude et ce sentiment d’injustice qui te gagnent.

      Ne baisse pas les bras. Remet toi en question ou tes projets…ou ta manière de chercher ou de proposer tes projets.

      A bientôt,

      Tom

  • Vlad

    Salut Tom !
    Super l’article vraiment très intéressant, vraiment vraiment. Par contré une question je connaissais la note d’intention mais pas la note de réalisation c’est nouveau (c’est la première fois que j’en entends parlé )? C’est quoi ce bidule ^^?
    Encore merci et à bientôt. 😉

    • Bonjour Vlad,

      Je viens d’y répondre dans la réponse que je fais à Maria ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Bonjour, merci pour cet article 🙂
    J’ai partagé le lien sur la page Facebook de mon asso’ de réalisation (BSP), en espérant que cela vous apportera quelques vues 😉
    Bon courage pour la suite !

  • stéphane

    Bonjour,
    Je tenais à vous remercier pour l’article d’aujourd’hui, très, très intéressant
    et rempli de bon conseil. Merci beaucoup.

    En revoir.

    • Bonjour stéphane,

      Merci pour ton message, n’hésite pas à partager le blog autour de toi c’est le meilleur moyen de me remercier ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • Philippe Fleury

    Bonjour Tom, merci pour cet article intéressant, je suis aujourd’hui à la moitié d’une histoire. Je dois dire que je ne suis pas du tout de la partie en cinématographie mais j’ai une toute petite approche par les quelques vidéos que je fais et l’idée de faire cette histoire pour ensuite la mettre à l’écran tout public germe depuis maintenant deux ans. Avant d’écrire pleinement l’histoire, j’ai parlé avec un réalisateur français qui vit en Espagne et m’a expliqué succinctement les étapes pour passer de l’écriture du livre jusqu’au passage à l’écran. Je ne sais pas s’il y a quelques chose comme ça qui se réfère à ces étapes dans ce site mais il me semble que ce pourrait aussi être intéressant.
    Merci Tom du temps que tu prends pour livrer tous les articles.

    Philippe Fleury
    http://www.philippe-fleury.com

    • maria

      Bon nouveau dimanche, TOM.

      * Merci encore et toujours ☼ ) pour cet article qui tombe à pic pour moi, qui en suis à la suite dialoguée que j’espère être aboutie, sauf les séquences hors diégèse qui me paraissent un peu trop servir l’ironie dramatique, mais rien n’est immuable.

      * D’ailleurs, je t’entends parler souvent – ainsi que des lecteurs du blog – de « réécriture » demandée par la prod’.

      * Il me semble respecter tes conseils pour ce que je nomme la civilité. Sauf…quand la spontanéité me fait continuer une conversation après ta réponse !

      * Pour les juniors, pourquoi t’arrêtes-tu à 70 Ans? LOL ! Je sais… .toujours pour cette fameuse civilité. J’aime être appelée « Junior « …☼ ) et t’en remercie.

      * J’ai pris le chemin que tu préconises. J’ai eu des réponses rapides pour certains, très sympathiques mais se disant avoir trop de scénars à honorer et n’en prenant plus dans le moment de peur de nuire à la bonne qualité de ceux qu’ils entreprennent de réaliser. Toutefois, « Unifrance » nous donne un formulaire de contact, qui n’ont pas toujours la réponse escomptée, même négative. Un Monsieur du syndicat m’a répondu que je ne frappais pas au bon endroit. Ce n’est pas le SPI. Je vais vérifier.
      * . »La note de réalisation » d’un long, c’est quoi STP ? Excuse-moi si je fais fausse route, mais.. je pense la comprendre. Est-ce le style employé, la nature des images et des sons? Ça m’arrangerait pour alléger ma note d’intention, alléger mon traitement, faire des transvasements de « chapitres », ce mot étant entendu en tant que les différents points à envoyer..
      * Tu m’aides encore aujourd’hui à voir plus clair.☼ )
      En attendant, depuis hier je contacte un blog important du ciné de la ville où se déroule mon histoire. J’ai un accusé réception de mon formulaire de contact, et, par suite, une adresse mail où je peux m’exprimer. C’est mon bâton de relais !
      Bien cordialement à toi, à tous de
      ☼ ) maria.

      • Bonjour Maria,

        Pour les conversation la spontanéité à du bon ;o) Mais une fois que le plus important à été dit ;o)

        Pour les juniors, allez, je passe l’âge à 99 ans ! ;o)

        LA note de réalisation c’est pour ceux qui désirent réaliser leur scénario. Il faut y parler des influences, de la manière dont on souhaite construire l’image, le son, la direction d’acteur parfois etc…

        C’est quoi le blog proche de chez toi ?

        A bientôt,

        Tom

        • maria

          * Merci TOM, déjà pour le passage à un âge …plus modéré LOL !
          * OK pour la spontanéité après coup.
          * Cette note de réalisation, vois-tu, je vais la faire pour, comme je t’ai dit, décharger certaines fiches. ( me remettre encore à la place de…)
          * Le blog dont je parle, est un blog sur internet. Un « Ciné Rencontre  » qui déplore qu’aucun film n’ait été tourné dans la ville de mon scénar. Elle est pas belle la vie ? LOL ! Gare au « Ouille ! » ne nous emportons pas !…
          * Cette ville est à 100 km de chez moi. Je viens de la traverser pour la première fois et ai vu les lieux…=> :déception pour la réalité ! => Consolation : la photo, le film subliment tout. ☼ )
          * En plus, J’ai le nom du directeur du ciné qui se trouve être l’ami d’un réal célèbre. J’ai donc une adresse mail, indirecte pour l’instant. Sans rêver inutilement que la réalisation soit faite par ses soins, je pourrais peut-être lui envoyer les premières pièces de mon dossier afin qu’il me dirige vers une prod. Ce réal a toutes les qualités de départ de mon héros, sans que je le fasse exprès.( je viens de découvrir ça, des preuves dans 2 films ).
          => Je tente !
           » QUE SERA, SERA »….Tout au moins, je lui prépare une lettre personnalisée.(.Même les cartes postales, je les écris dans l’intention du destinataire. Alors…) .
          * Dommage, je n’ai pas écrit une comédie, plutôt une comédie dramatique sans être un drame. Sinon, tu m’aurais conduite vers Jean Claude Guerrero. Pourvu que tu éclaires mon chemin ☼ ) encore…
          * Bien cordialement. Bonne semaine.de
          ☼ ) maria.

          • maria

            PS. Ce blog en question n’a rien à voir avec le tien: il ne donne aucuns conseils. Peut-être existe-t-il pour que les spectateurs donnent leur avis sur les films projetés ?
            Depuis décembre 2012, , je viens dans ce blog.
            J’y suis, j’y reste LOL!
            Bonne soirée de
            ☼) maria.

          • maria

            Bonjour TOM,
            * Je viens de retrouver le sigle du syndicat de producteurs de cinéma, c’est « apc », plutôt une association ( ce n’est donc pas SPI ). Mon contact – qui a signé de son nom – m’a parlé de syndicat. Ne sachant pas à qui je m’adressais exactement, j’ai mal posé ma question. Je verrais plus tard si mon idée d’autre contact ne fonctionne pas. Je reviendrai à la charge. Avec tact, évidemment. D’autant plus qu’il m’ a demandé de lui envoyer quelques indications.Ce que j’ai fait, juste un survol.
            * Je remanie mon dossier.( Il n’allait pas ) ; je pense avoir compris ton article, que je ressens comme un encouragement à me bonifier.☼ )
            Bonne journée.
            Bien cordialement de
            ☼ ) maria

          • Bonsoir Maria,

            Bravo pour cette remise en question de ton dossier.

            Pour ce qui est de mes articles, ils sont tous une invitation à revoir votre travail ou à la réflexion ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            * Un dernier bonjour pour aujourd’hui,TOM,
            * J’avais suivi les balises de JC qui fait partie de l’apc. Tu ne les éclaires plus. Christophe a ouvert le site; alors je n’ai pas la berlue.
            * Pour en revenir à mes projets exposés plus haut, pour le moment, j’écris le roman de ma première vie. J’arrête, car j’en suis à un tournant douloureux, que j’écris au présent tant… il est présent tout à coup et fait mal. Pourtant, ce n’est pas celui qu’on croit dans l’exposition. Il est dédié à ma descendance. Avec un grand  »SI », j’ai l’idée de le transformer à la troisième personne pour le rendre anonyme. Il y a une happy end que ma descendance connaît.
            Quant au long, il est le legs des valeurs que je porte et le legs d’un espoir, pour tous. Avant…
            L’espoir porte, j’ai toute la vie devant moi LOL !
            Bien cordialement.
            maria ☼ )

          • Bonjour Maria,

            Oui pour les liens je les ai retiré car je n’accepte pas de lien dans les commentaires. Le jour u ces liens ne mènent plus nul part ça fout la m…dan l’administration du blog ;o)

            Je vais écrire à ciné bonheur pour leur proposer une vraie mise en lumière sur le blog.

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            C’est presque bonsoir TOM, LOL.
            Heureusement, ma mémoire a retrouvé le nom du blog en question. Un doute s’est installé avec la pub de « La famille Bélier ». J’ai cru que Ciné Bonheur l’avait produit. En fait c’est « apc ». J’ai donc fait des recherches. Leur pub est pas mal faite, attrayante. T’as raison, il faut que tout soit clair, limpide. Sinon, le doute devient circonspection…
            Bonne soirée.
            Merci et sincérement de
            ☼ ) maria.

          • ;o)

          • Bonsoir Maria,

            Je te posais la question du nom du blog, car je suis toujours à l’affut de ce qui pourrait être intéressant ;o) Je ne me sent en compétition avec personne ;o)

            Merci pour ta fidélité et ton amitié Maria,

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            La fidélité et l’amitié que je t’offre ne sont pas des civilités, plutôt de la gratitude pour tout ce que tu apportes ici et dont je prends une grosse part.
            ☼ ) maria

          • Bonjour Maria,

            Je donne sans attendre un retour…sauf peut-être : merci ;o) de temps en temps.

            A bientôt,

            Tom

          • Bonsoir Maria,

            Je vais vous expliquer ce qu’est la note de réalisation et comment la faire d’ans un article ;o)

            Il n’est jamais trop tard pour écrire une comédie Maria ;o)

            A bientôt,

            Tom

          • maria

            Bonjour,TOM,… pour la première fois d’ aujourd’hui.
            * Je vais échelonner mes réflexions au fur et à mesure.
            Cette note sur la réalisation, comme dit plus bas, mais avant aujourd’hui, LOL ! va m’aider dans les fiches de préparation. Bien des lecteurs du blog sont dans l’attente.
            Une phrase de Brel me vient en tête comme une illustration:
            ♫ Il y a deux sortes de temps
            Le temps qui attend
            Et le temps qui espère ♫
            L’attente, n’a rien d’un temps figé.
            *Pour écrire une comédie, c’est difficile de tenir sur un long…Il est vrai que faire rire, c’est souvent prendre des instants où le rire est interdit ! des drames tournés en dérision.
            Peut-être vais-je m’y mettre ? Ce qui me fait rire à en avoir mal au ventre c’est l’homme déguisé en femme ( Bodin, Sim ) ou des femmes qui prennent en vieillissant l’allure d’hommes déguisés: les vamps, la petite vieille de ton court qui court après la vie…J’aimerais plutôt écrire des sketches… Me voici dans le temps qui anticipe LOL !
            À propos de court, tu ne m’as pas parlé de celui que je t’ai donné,primitivement écrit pour Femmes&Cinéma ?Je n’ai pas été retenue. Mais, justement ses erreurs peuvent être exploitées.
            À tout de suite
            maria ☼ )

          • Bonjour Maria,

            Il est parfois plus difficile d’écrire un court que du long ;o)

            Pour ton court de femme&cinéma…je pensais t’avoir fait un retour…je vais voir cela.

            A bientôt,

            Tom

    • Bonjour Philippe,

      Merci pour ton message et tes compliments, n’hésite pas à partager le lien de cet article sur ton blog, site et autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier ;o)

      Pour répondre à ta question, j’ai abordé la question de l’adaptation sur le blog. Tu peux trouver cet article dans l’onglet : Article.

      Si tu penses qu’il te manque des infos ou si les étapes dont tu parles n’y sont pas, n’hésite pas à revenir me le dire ;o)

      A bientôt,

      Tom