Fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle du CNC

Les nouvelles aides pour l’écriture de scénario : fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle

 

Le fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle du CNC n’aura plus, d’ici quelques minutes, de secret pour vous après cet article.

Cela fait un moment que je n’avais pas écrit d’article. En effet,  entre le lancement de Scénario+, la création de mon école gratuite de cinéma, d’animation et de Bd : Skilleezee, et répondre à vos questions sur le blog, j’avoue que je n’ai pas pu me poser pour écrire mon article bimensuel.

Sans compter les nouvelles règles européennes qui m’obligent à faire quelques changements sur la manière d’administrer ce blog…

Sachez que je continue à penser à vous et à collecter pas mal d’informations super utiles. C’est pourquoi, aujourd’hui, je vais vous parler des nouvelles aides que le CNC (le centre de la cinématographie) a mis en place.

Et la bonne nouvelle c’est que pour l’une de ces aides vous n’avez pas besoin

1) D’avoir un producteur
2) D’avoir de l’expérience*
3) De donner votre nom

Oui, vous avez bien lu ! Alors vous vous dites : « Mais comment est-ce possible ? »

A première vue, il est vrai qu’à la lecture du texte on peut se poser pas mal de questions, mais je vous assure que ce que je viens de vous dire est vrai : Par conséquent, le dépôt de votre scénario est ANONYME !

Franchement, quand j’ai lu ça je n’y ai pas cru. Mais j’ai pour preuve une amie scénariste/ réalisatrice qui vient d’obtenir une aide de 7 500 euros sur un concept de série, sans donner de production, son nom ou de bande démo !

C’est juste Énorme !

fond d'aide à l'innovation audiovisuelle

LE FONDS D’AIDE A L’INNOVATION AUDIOVISUELLE (Aide à la création)

A quoi sert ce fonds ?

C’est simple ! Il est là pour favoriser la création et l’innovation pour la télévision.

3 genres sont concernés :

  • Fiction
  • Animation Documentaire.

D’ailleurs sachez que le fonds existe depuis 2005 mais que c’est de la réforme de 2018 de ce fonds dont nous parlons aujourd’hui.

Combien ?

le fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle est doté de 3,5 millions d’euros/ An. De ce fait la possibilité d’être aidé est importante. Mais ce sont les modalités d’accès à ce fonds qui changent la donne pour tous les auteurs/ scénaristes qui ont des histoires et des concepts plein les tiroirs.

En outre, l’aide aux auteurs et aux concepts atteint 10 000 euros ! Alors comme toutes les subventions c’est le maximum…Autant dire que ce n’est pas certain d’atteindre cette somme.

En effet, si vous avez un projet « européen » c’est-à-dire que si les auteurs/ co-auteurs sont de nationalités différentes alors le maximum du fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle sera porté à 50 000 euros !

Quant à cette somme elle est directement versée dans la poche du ou des auteurs qui auront obtenu l’aide.

fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle

Oui, mais c’est quoi l’innovation audiovisuelle ?

En voilà une bonne question !

L’innovation n’est pas que technologique. Il ne faut pas forcément déposer un brevet pour être innovant.

On peut percevoir plusieurs innovations :

1) Technologique
2) D’usage
3) Sociale
4) D’autre nature

Bref, tout ça pour vous dire que ce qu’entend le CNC, ce ne sont pas des concepts jamais vus ou employant une technologie venue d’un autre monde ! NON !

Alors, ce qu’entend le CNC par Innovation c’est simplement de penser la création de contenus, de films etc…différemment.

Explications :

1) Prendre en compte l’élargissement du secteur audiovisuel

Écrire pour d’autres « supports » que la télévision, est innovant ! Oui, je sais pour nous c’est une évidence…Le CNC est une vieille dame et elle a besoin de plus de temps pour prendre en compte les changements. Il lui faut du temps voilà tout !

Certes ça aurait pu être pire…Imaginez si le CNC avait été une vieille dame sourde et grabataire…On serait toujours en train d’attendre le changement LOL

Chère CNC, si tu lis ces lignes, sache que c’est du second degrés…Les personnes âgées ont de l’humour, non ?! ;o)

Bref, si, chers lecteurs, vous écrivez des séries « Linéaires » pour les mobiles, les tablettes, le web etc…et bien vous êtes innovants ! Ce n’est pas une bonne nouvelle ça ?!

On dit merci qui ? Merci Mamie CNC

fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle

2) Le fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle c’est aussi favoriser les projets de coproductions audiovisuelles d’initiative française

Ça veut dire quoi ?
Eh bien, il y a de plus en plus de co-productions européennes ou internationales. Pour ce faire un auteur Français à l’origine d’un concept de série, par exemple, sera encouragé à aller chercher des co-auteurs étrangers pour favoriser les co-productions futures.
En bref, c’est mettre en avant la création française en mettant du pognon sur la table pour convaincre d’autres auteurs de co-écrire et augmenter la qualité de l’offre…Ainsi faire monter des boites de productions sur le projet !
« La qualité de l’offre » ce sont les mots du CNC, pas les miens.

Je pense que l’offre est déjà qualitative sans avoir besoin d’aller chercher des co-auteurs étrangers. Mais cela devient innovant si on le fait.

3) Renforcer l’accompagnement dans la phase de conception et la spécificité de cette étape de création.

Pour quoi faire ?

Alors là je vous avoue que, pour moi, c’est un vrai pas en avant. Le CNC part du principe que l’étape de création est cruciale pour un auteur…Jusque-là nous sommes d’accord.

Mais un auteur a surtout besoin de :

1) De temps
2) D’échanges

De temps pour écrire et aussi de temps pour confronter son travail avec d’autres personnes comme : des scriptdoctors, des graphistes, des documentalistes etc…

Encore une fois c’est d’une évidence absolue ! L’auteur est au cœur du processus d’un film. Il a besoin de temps et d’argent. Eh bien se rendre compte de ça en 2018 (et il y a encore pas mal de progrès à faire) et bien c’est de l’innovation.

En fait l’innovation c’est faire tout ce que nous ne faisions pas avant.

C’est pourquoi une fois que cet article sera terminé j’ai décidé d’être innovant, j’irai faire la vaisselle LOL

Bon, là pour cette aide, elle existait déjà, ils rehaussent juste le montant de l’aide. Mais ça fait du bien parfois d’être un peu moqueur.

Et pour la répartition ? 

En terme de répartition de l’aide accordée, si Le CNC vous attribue 10 000 euros, mais il faudra définir dans le dossier la répartition de l’aide en pourcentage, avec au minimum 30% attribués aux collaborateurs aidant.

fonds d'aide à l'innovation audiovisuelle

Par exemple, si vous avez besoin d’un scriptdoctor ou d’un accompagnement à l’écriture et que vous voulez que l’on travaille ensemble, il faudra expliquer, dans le dossier artistique, l’aide que je vais vous apporter : Scripdoctoring, préciser les bases scénaristiques, de structures etc…Mais il ne faudra pas me nommer car les collaborateurs et les auteurs sont anonymes.

Cerise sur le gâteau, si je vous aidais (ou quelqu’un d’autre), je (il) ne serais(t) pas considéré comme co-auteur mais bien comme collaborateur, c’est-à-dire que vous garderiez l’intégralité des droits de votre scénario.

Voilà, vous savez « presque » tout sur le fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle. Je vais vous joindre, en bas de cet article, les liens vers des articles que le CNC a écrits.

Ha ! Une dernière chose. Pour chaque commission un même auteur peut déposer 2 projets mais pas plus de 4 par an.

Attention tout de même ! 

Pour terminer, il faut que votre projet soit libre, c’est-à-dire que vous n’ayez pas de contrat avec un diffuseur. Mais si vous avez déjà soumis votre projet à un diffuseur mais que celui-ci l’a refusé, vous avez le droit de soumettre votre projet à la commission.

De plus vous pouvez retrouver ici le lien vers la page du CNC qui vous explique tout cela…En moins drôle : Cliquez-ici

Dossier de demande d’aide : Cliquez-ici

Voici l’agenda des prochaines commissions : Cliquez-ici

Voilà donc pour cet article sur « le fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle, la réforme de l’aide à l’innovation du CNC ». Alors n’hésitez pas à me poser des questions sous cet article.

Partagez sans compter Comment Faire Un Film avec vos réseaux et vos amis car le partage c’est la vie.

Afin de partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton  » Facebook «  ou  » Twitter  » ou sur le bouton de Google+ là juste en dessous ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt

Tom

*Il est vrai qu’il ne faut pas d’expérience, dans le sens ou si vous déposez un concept de série, vous n’avez pas besoin d’avoir déjà écrit une série. Mais Il faut tout même pourvoir justifier d’avoir écrit deux court-métrages aidés financièrement par le CNC ou une aide régionale.

Ce qui prouve encore une fois que de passer par le court-métrage et tenter une commission « même en associatif » peut vous ouvrir des portes.

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

42 comments… add one
  • Quentin Juil 17, 2018, 11:15

    Merci beaucoup Tom pour ces informations en or ! Quel plaisir de voir naître des initiatives que l’on n’osait même pas espérer…
    Peut-être pourras-tu m’éclairer un peu plus sur la nature du fonds : tu dis dans ton article que le rôle de l’aide est de « favoriser la création et l’innovation pour la télévision ». Mais tu dis aussi plus loin que les séries « linéaires », à destination du web par exemple, peuvent entrer dans les critères d’innovation. J’aimerais donc comprendre le rapport entre le projet d’écriture et le format de diffusion : peut-on écrire pour le web et non pour la télévision ? À moins que ces deux derniers soient compatibles ? Le format constitue-t-il une condition à la demande d’aide ?

    Toute cette étape n’est pas très claire pour moi… Merci d’avance l’aide apportée 🙂

  • Juliette Garrigues Juil 17, 2018, 11:15

    Je ne crois plus au CNC. Je n’ai jamais eu aucune aide alors que j’ai eu 6 awards aux USA et j’ai été classée dans 21 compétitions. Rien que pour être en quart de finale, il faut être parmi les 20% meilleurs.
    La dernière fois que j’ai postulé pour une aide au CNC, j’ai pu constater que les dossiers déposés n’avaient même pas été lus. Lorsque j’ai récupéré mes dossiers, pas une page froissée, pas une rayure sur la couverture en plastique. Aux USA, on fait enlever les noms et le titre. C’est totalement anonyme.
    Lorsque j’envoie mes scénarios, je n’ai jamais aucun retour. Quand j’appelle, ils ne se souviennent même pas que j’ai envoyé un dossier avec un scénario entier.
    Alors maintenant, j’ai commencé à envoyer aux belges. Quelle différence! Des gens qui accuse réception, charmant au téléphone….
    Alors le CNC et les producteurs français, c’est terminé. Je ne veux plus perdre de temps. De toute façon, c’est un cinéma terriblement ennuyeux.
    Là, je vais aller voir le dernier film d’Asghar Farhadi mais je n’irai jamais voir le dernier film de Christophe Honoré.
    Voilà mon sentiment sur l’état de la production française.
    Bien à vous,
    Juliette

  • Quentin Mai 13, 2018, 10:52

    Merci beaucoup Tom pour ces informations en or ! Quel plaisir de voir naître des initiatives que l’on n’osait même pas espérer…
    Peut-être pourras-tu m’éclairer un peu plus sur la nature du fonds : tu dis dans ton article que le rôle de l’aide est de « favoriser la création et l’innovation pour la télévision ». Mais tu dis aussi plus loin que les séries « linéaires », à destination du web par exemple, peuvent entrer dans les critères d’innovation. J’aimerais donc comprendre le rapport entre le projet d’écriture et le format de diffusion : peut-on écrire pour le web et non pour la télévision ? À moins que ces deux derniers soient compatibles ? Le format constitue-t-il une condition à la demande d’aide ?

    Toute cette étape n’est pas très claire pour moi… Merci d’avance l’aide apportée 🙂

  • Juliette Garrigues Mai 13, 2018, 12:12

    Je ne crois plus au CNC. Je n’ai jamais eu aucune aide alors que j’ai eu 6 awards aux USA et j’ai été classée dans 21 compétitions. Rien que pour être en quart de finale, il faut être parmi les 20% meilleurs.
    La dernière fois que j’ai postulé pour une aide au CNC, j’ai pu constater que les dossiers déposés n’avaient même pas été lus. Lorsque j’ai récupéré mes dossiers, pas une page froissée, pas une rayure sur la couverture en plastique. Aux USA, on fait enlever les noms et le titre. C’est totalement anonyme.
    Lorsque j’envoie mes scénarios, je n’ai jamais aucun retour. Quand j’appelle, ils ne se souviennent même pas que j’ai envoyé un dossier avec un scénario entier.
    Alors maintenant, j’ai commencé à envoyer aux belges. Quelle différence! Des gens qui accuse réception, charmant au téléphone….
    Alors le CNC et les producteurs français, c’est terminé. Je ne veux plus perdre de temps. De toute façon, c’est un cinéma terriblement ennuyeux.
    Là, je vais aller voir le dernier film d’Asghar Farhadi mais je n’irai jamais voir le dernier film de Christophe Honoré.
    Voilà mon sentiment sur l’état de la production française.
    Bien à vous,
    Juliette

  • LIEUGOP Camille Juste Juil 17, 2018, 11:15

    Chers professionnels de comment faire un film, je vous suis reconnaissant de tout ce que vous faites pour la promotion du septième art ; depuis que je suis vos conseils en matière de la rédaction des scénarios, je comprend de plus en plus et je pense qu’ au bout du rouleau, je finirais pas bien écrire mes scénarios. chers Messieurs, portez-vous bien et la à notre prochaine occasion.

  • LIEUGOP Camille Juste Mai 16, 2018, 2:41

    Chers professionnels de comment faire un film, je vous suis reconnaissant de tout ce que vous faites pour la promotion du septième art ; depuis que je suis vos conseils en matière de la rédaction des scénarios, je comprend de plus en plus et je pense qu’ au bout du rouleau, je finirais pas bien écrire mes scénarios. chers Messieurs, portez-vous bien et la à notre prochaine occasion.

  • Vianney Carvalho Juil 16, 2018, 3:44

    Merci pour cet article.
    Le dépôt doit comporter un RIB et une copie de la carte d’identité donc ce n’est pas vraiment anonyme ? De plus il faut avoir un diplôme et de l’expérience dans le domaine.
    Je voulais proposer mon projet de série, mais du coup ça me sera impossible …
    Vous n’y êtes pour rien mais c’est vrai que c’est rageant. Auriez-vous des idées ou que pensez-vous de ces aspects de l’obtention de cette aide ?
    Merci d’avance.

    • CommentFaireUnFilm Juil 18, 2018, 9:27

      Bonjour Vianney,

      Les membres du jury ne connaissent pas ton identité. Le dépôt se fait en ligne suivant un process bien particulier. Il ne faut pas avoir d’expérience ou un diplôme. Je ne sais pas ou tu as lu cela.

      Si tu as une série à proposer fonce.
      Tom

      • Vianney Carvalho Juil 18, 2018, 3:42

        J’ai vu dans le dossier qu’il fallait un RIB et une CI du coup l’identité sera connue, après tout dépend si le dossier administratif est séparé ou non du créatif ?
        Oui j’ai relu le tout.
        Pourtant le CV est bien demandé en page 13. Si l’on n’est pas diplômé dans l’audiovisuel est-ce que cela a une incidence ?
        En tout cas merci d’avoir pris le temps de me répondre. 🙂

        • CommentFaireUnFilm Sep 2, 2018, 4:41

          Bonsoir Vianney,

          Non cela n’a pas d’incidence. Mais il faut avoir au moins écrit du court-métrages. Oui il demande la pièce d’identité mais la demande et le dossier de lecture sont séparés.
          Tom

  • Jean-baptiste Barjot Juil 16, 2018, 3:44

    ia orana Tom,
    chef déco depuis 1993 en films pub sur Paris (près de 400 tournages déjà…en comptant Tahiti ….que la vie passe vite ^^), j’ai toujours été attiré par l’écriture et la réalisation. J’ai eu la chance de pouvoir écrire et tourner un court en 1999/2000 ; entre l’écriture, la pré-prod, le tournage et la post-prod, c’était vraiment intense.
    Cette expérience fût très intéressante et importante, on comprend mieux les différents maillons de cette chaîne, ainsi que les difficultés qui en résultent.
    J’ai le souhait depuis quelques petites années d’en faire mon métier, à savoir : écrire et réaliser mes propres scénario(s).
    Mon premier long est entre le synopsis et la continuité dialoguée pour l’heure,
    (une 20e de pages, condensées, je ne compte pas les pages quasiment blanches pour les titres de chapitres). Fiches personnages, fiches déco, références photo, musique et souhaits précis sont de la fête.
    Ton site, tes posts et ton engouement m’ont beaucoup apporté, je tenais à t’en remercier. On fait rarement une bonne première impression au deuxième coup, donc, merci de motiver les troupes par tes remarques d’actualité, pertinentes et bienveillantes.
    Au plaisir d’un prochain échange, voir, d’une rencontre. Je suis sur Tahiti depuis 5ans, je dois passer sur Paris cette année.
    Djeebz
    PS: je n’ai « que » 48 ans, j’ai commencé jeune, simplement parce-que j’arrivais à faire ce que l’on attendait de moi, avec passion, ça m’a sans doute aidé… 😉 Et je dessinais aussi, (Ecole Boulle).

    • CommentFaireUnFilm Juil 18, 2018, 9:27

      Bonjour Jean-Baptiste,

      Merci pour ton message ;o) Si tu passes sur Paris essayons de nous croiser.

      Il faut toujours croire en son potentiel et ses rêves. Je te souhaite le meilleur pour ton projet de film.

      Bien à toi,
      Tom

      • Jean-baptiste Barjot Juil 18, 2018, 3:42

        Je dis toujours qu’il vaut mieux avoir de vrais rêves inaccessibles, qui nous obligent à forcer le destin concrètement,
        plutôt que de rêver que l’on a des rêves…
        Mais, certains ne voient pas la différence, c’est donc en vain qu’ils se meuvent…
        C’est d’ailleurs pour cette raison que le vent existe ^^
        Quoi que l’on fasse dans ce milieu, on attendra toujours de toi que tu sois à 1000/100, faut le savoir avant de se lancer… Et bien lire les documents 😉
        Me revient en tête une phrase que disait souvent un dir-prod aux équipes :
         » Autonomes les gars, hein….!!.. » ou encore, plus connue :  » Si tu n’as besoin de rien, tu m’appelles…!.. »
        Merci pour tes encouragements,
        au plaisir.
        Djeebz

      • Jean-baptiste Barjot Juil 30, 2018, 9:52

        Iao Tom,
        par quelle magie ancienne et obscure puis-je échanger avec toi sur le métier de script doctor, avec envois de projets, afin d’avoir un œil avertit sur un ou plus, de mes projets stp ? M’aiguiller, me conseiller dans mes créations de dossiers CNC ?
        x1 court métrage / x3 unitaires / x1 concept série 10;12 épisodes
        Je serai en France/ Paris en octobre, pour 4/5/6 semaines. (4 sem sûres)
        Merci, au plaisir.

  • Bran Juil 16, 2018, 3:44

    Bonjour,
    C’est un peu « trompeur » de dire que l’on a pas besoin d’expérience pour déposer le dossier…
    Alors oui : le dossier ARTISTIQUE ( scénario) est anonyme.
    Mais non : il faut justifier d’une expérience pour l’un des auteurs afin que leur soit attribué l’aide…
    Il s’agit toujours des mêmes principes généraux du CNC : pas d’amateurs dans le dispositif !

    • CommentFaireUnFilm Juil 18, 2018, 9:27

      Bran,

      Effectivement nous nous sommes mal compris et j’ai fait une modification sur l’article. Il ne faut pas d’expérience en tant qu’auteur d’une série ou d’un unitaire. Le simple fait d’avoir eu un scénario de court aidé par une région suffit ! Que cela soit dans une commission d’aide associative ou avec une boite de production.

      Cela veut dire que le champs des possible et beaucoup plus large. Ceux qui veulent produire en marge des commissions restent en marge ! Tu ne peux pas avoir le beurre, l’argent du beurre et la crémière ;o)
      Tom

    • CommentFaireUnFilm Juil 18, 2018, 9:27

      Bonjour Bran,

      Je n’ai pas le même écho que toi. Pour l’aide des co-auteurs il faut peut-être que l’un d’eux est d l’expérience. Mais pour le reste…

      Je vais vérifier tout ça.
      Tom

  • maria Juil 16, 2018, 3:44

    Cher Tom,
    et coucou à toi, Henri-Pierre ! Ça faisait longtemps…c’est vrai !
    Oui, on est bien en France….

    C’est toi, Isabelle? de scénario+, qui a commenté la première ?

    Où est Steven?

    Quant à Tom, je fréquente son scénario+ ! Je crois qu’il me fait faire des pas de géant, à moi, pauvre vieille femme qui marche à petits pas …sans « cimetiérer »…pas encore !!!
    Comme tu me guides ( et guides les autres), il se pourrait que je soumette mon nouveau projet. Pourquoi pas ? Depuis le temps que tu m’aides…:Pourquoi pas soumettre mon 1er long métrage que tu as « script doctorisé  » ? ( s’il est trop cher, j’ai une idée ! Zut, c’ est défendu !!!) ).

    Un hic (?) Perso, je préfère écrire pour le cinéma, bien que les téléfilms écrits et réalisés pour elle, soient extras.!

    Où en est ce projet de Femmes et Cinéma qui devaient prendre 5 ou 6 lauréats du concours qu’elles avaient organisé ?

    Et toi, Tom, pour ta future École en ligne SKILEEZEE, c’est sûr ou tu te prépares à une soutenance ?

    Bonne fin de journée à tous.
    maria
    

    • CommentFaireUnFilm Juil 18, 2018, 9:27

      Bonjour Maria,

      ça fait beaucoup de question ça ;o)

      Oui ça faisait longtemps que je n’avais pas écrit d’article…Digne de ce nom ;o) Mais tu sais que je suis pas mal occupé avec les membres de Scénario/ et le projet d’école : SKILLEEZEE.

      Oui je prépare une soutenance pour l’école, j’en ai plusieurs durant le mois à venir.

      Pour femmes et cinéma, je ne sais pas. Ils m’ont contacté il y a maintenant quelques semaines, mais je n’ai pas pu les voir sur Paris par manque de temps.

      Tom

    • maria Juil 18, 2018, 9:27

      PS. Zut, je n’ai rien d’innovant. Tant pis ! Battue la mémé : fallait pas pousser aussi , mémé !
      maria

    • Schwank Juil 18, 2018, 9:28

      bonjour Maria oui c’est bien moi =)

  • Bayor Ibrahima Juil 16, 2018, 3:44

    Bonjour Tom. J’aimerai savoir si les auteurs étrangers sont concernés par cette aide. Par exemple moi je suis Nigérien. Est-ce que je peux soumettre mon projet? Merci.

    • CommentFaireUnFilm Juil 18, 2018, 9:27

      Bonjour Bayor,

      Non il faut être Français.

      Tom

    • mestafa Juil 18, 2018, 9:28

      Bonjour Ibrahima. Pour les étrangers c’est aussi possible en ayant déjà à sin actif déjà deux réalisations ou en collaboration (co-auteur) avec une personne d’origine française.

      • CommentFaireUnFilm Juil 18, 2018, 3:42

        Bonjour mestafa,

        Il faut être de nationalité Française.
        Tom

        • Svetlana Sep 2, 2018, 4:41

          Bonjour Tom,

          Les informations sont très intéressantes, comme toujours d’ailleurs, grand merci !
          Je voudrais préciser la question sur la nationalité parce que c’est ce qui est écrit en bas de la page 2: « Tous les auteurs des projets doivent avoir la nationalité française ou la qualité de résidents ou la nationalité d’un Etat membre de la Communauté européenne… »
          Comment pourrais-tu le commenter?

  • Quentin Juil 16, 2018, 3:44

    Merci beaucoup Tom pour ces informations en or ! Quel plaisir de voir naître des initiatives que l’on n’osait même pas espérer…
    Peut-être pourras-tu m’éclairer un peu plus sur la nature du fonds : tu dis dans ton article que le rôle de l’aide est de « favoriser la création et l’innovation pour la télévision ». Mais tu dis aussi plus loin que les séries « linéaires », à destination du web par exemple, peuvent entrer dans les critères d’innovation. J’aimerais donc comprendre le rapport entre le projet d’écriture et le format de diffusion : peut-on écrire pour le web et non pour la télévision ? À moins que ces deux derniers soient compatibles ? Le format constitue-t-il une condition à la demande d’aide ?
    Toute cette étape n’est pas très claire pour moi… Merci d’avance pour l’aide apportée 🙂

    • CommentFaireUnFilm Juil 18, 2018, 9:27

      Bonjour Quentin,

      Le projet d’écriture est forcément lié au format ;o) Tu n’écrit pas un 6X52 minutes comme un 2X90 minutes ;o) Le format induit aussi sur la diffusion.

      Tom

    • Quentin Juil 18, 2018, 9:28

      Je m’aperçois en lisant le dossier de demande d’aide qu’au moins un des auteurs principaux doit remplir l’une des conditions éligibilité, c’est à dire avoir une ou plusieurs expériences préalables dans le domaine de l’écriture… Ce qui restreint énormément le champ des possibles pour les débutants.

      • Jas Bataille Juil 18, 2018, 9:28

        Certe, mais il n’est pas si difficile – et recommandé – d’aller se chercher de l’aide d’un co-auteur plus expérimenté! De plus, « une ou plusieurs expérience préalables dans le domaine de l’écriture », c’est vachement vague. Pas besoin d’avoir publier pour avoir ça… du moins je ne pense pas. Si t’écris des trucs (un blogue par exemple) que tu peut montrer j’imagine que c’est bien « une ou plusieurs expériences préalables dans le domaine de l’écriture ». Il ne peuvent tout de même pas prendre quelqu’un qui n’a jamais rien écrit et lui filer 10 000 balles sur la base d’un concept! Les bonnes idées flottent dans l’air, mais pour les concrétiser c’est une autre histoire… 😉

        • Quentin Juil 18, 2018, 3:42

          Je suis bien d’accord, mais dans ce cas le début de l’article est faux, puisqu’il est écrit « pas besoin d’avoir de l’expérience ».
          Pour le « une ou plusieurs expériences » j’ai simplifié, mais si tu lis le document il faut par exemple avoir soit écrit 1 projet sorti en salle lors des 5 dernières années, soit 2 les 10 dernières années, soit publié un livre avec un éditeur national, soit d’autres du genre…

          • Jas Bataille Sep 2, 2018, 4:41

            J’avoue. Mais un seul auteur au minimum, moi je trouve que ça fait du sens… et surtout si je soumet un projet je vais aller chercher la collaboration d’un-e auteur-e expérimenté-e. Sinon, les euros se perdent comme de l’eau qui passe dans une passoire – surtout quand on fait un film!

          • CommentFaireUnFilm Sep 2, 2018, 4:41

            Bonjour Quentin,

            J’ai fait un ajout. « Pas besoin d’expérience » veut dire que tu n’as pas besoin d’avoir écrit ou être considéré comme un scénariste expérimenté pour déposer. Si tu as écrit 2 court-métrages qui ont été aidé au niveau régional ça suffit amplement.
            Tom

        • CommentFaireUnFilm Juil 18, 2018, 3:42

          Bonjour Jas,

          Absolument !
          Tom

  • Henri-Pierre Juguet Juil 16, 2018, 3:44

    Salut Tom,
    je me demandais pourquoi plus d’articles depuis un moment…. maintenant je sais : plein de boulot. C’est parfait 🙂
    Ton article va en intéresser plus d’un. Il était temps que le CNC se réveille, en effet. C’est une excellente nouvelle que tu nous portes là !!! Merci d’y avoir pensé.
    Et dis donc, en forme ce matin pour l’humour ! Tant que la vieille dame du CNC est encore en vie, tout va bien ! Elle s’aperçoit qu’elle a plus de petits-enfants qu’elle ne croyait jusqu’ici…
    C’est tout de même une chance qu’on a en France, même si ce n’est pas tout parfait. J’avais une intention de faire un film au Japon. Film un peu poétique, et en même temps une vraie histoire plutôt jolie, toute simple, très japonaise. On avait rencontré un attaché culturel du Japon : « ah non, il n’y a strictement aucune structure chez nous pour le cinéma, on fait peu de cinéma au Japon, chacun se débrouille comme il peut », etc…. ça nous a tout de même refroidi… Alors en France, on a une bigre de chance d’avoir des structures, profitons-en ! Bonne journée à toi 🙂

    • CommentFaireUnFilm Juil 18, 2018, 9:27

      Bonjour Henri-Pierre,

      Oui je sais ça faisait un moment que je n’avais pas écrit. Je vais essayer d’être plus constant. Mais comme tu le sais je monte une école, il y a scénario+ et ces deux activités me prennent beaucoup de temps.

      Je mène le long et difficile parcours du combattant pour trouver de l’argent (et il m’en faut beaucoup) pour monter la structure de SKILLEEZEE. Je prends beaucoup de risques…Esperont que ça fonctionne ;o)

      Évidement que nous avons de la chance en France. Mais un Français qui ne râle pas n’est pas un Français ! Forcément nous ne sommes jamais content ;o)

      LE CNC bouge mais mamie ne va pas donner une partie de ses économie sans prendre quelques garanties ;o) Il ne faut pas être scénariste pro, mais il faut avoir au moins écrit deux court-métrages et obtenu une aide..Même régionale.

      Tom

  • Schwank Juil 16, 2018, 3:44

    Bonjour Tom, cet article est vraiment super intéressant, mais comme je ne suis pas sur de ce que propose le CNC et que je ne voudrais pas aller trop vite, serait-il possible d’en discuter ? Merci =)

>
leo. vel, risus porta. libero sed sit in Praesent Lorem commodo