Challenge cinéma : la nuit des caméras

Aujourd’hui, je souhaite vous partager ma rencontre avec la nuit des caméras. Je vous propose de participer à un festival…plutôt stimulant !

Le festival se déroulera les 11 et 12 avril !

J’ai donc rencontré les deux personnes à l’initiative de ce festival. Voici leur portrait :

Rony : « J’ai 22ans, je suis étudiant à l’école centrale de Lille. Depuis tout petit j’adore tout ce qui tourne autour du montage vidéo. Dès mon arrivée dans cette école, je me suis investi dans l’asso « Le clap ». À partir de là j’ai pu m’investir dans des courts-métrages. »

Julien : « Pareillement, j’ai 22 ans. Je suis aussi étudiant à l’école centrale de Lille. Mes parents sont dans le métier, mon père est comédien et fait des doublages, et ma mère metteur en scène et chorégraphe. Personnellement je souhaite m’orienter sur la partie production. Je n’ai pas touché au montage vidéo depuis petit, j’ai commencé à l’école centrale. »

Alors, comment vous est venue l’idée de créer un nouveau festival ?

Julien : « Premièrement, il faut savoir que c’est la 1ère édition de la nuit des caméras, qui aura lieu les 11 et 12 avril prochains. Il est né d’une rencontre de deux associations « le clap », et « le studio » (association audiovisuelle de Polytech à Lille). Nous nous sommes rencontrés dans un autre festival, le « rush ». Après avoir discuté, on s’est rendu compte que dans le nord de la France, il n’y a pas de festival comme le 48h film project. Il n’y a pas de projet comme ça qui invite les étudiants à se challenger pendant un temps défini. »

Et en quoi il consiste ?

Rony : « On invite des étudiants à travailler sur un court-métrage en moins de 24h. La cérémonie d’ouverture est à 18h, pour une cérémonie de clôture le lendemain à 12h. Les équipes (choisies par les étudiants eux-mêmes), composées de 4 à 6 personnes, ont alors une contrainte forte d’espace et de temps, mais doivent aussi tourner de nuit, et créer un projet sur un thème choisi par nos soins, qu’ils connaîtront pendant la cérémonie d’ouverture. Un challenge de taille, donc ! »

Super ! Une question me vient à l’esprit, comment vous différenciez-vous des autres festivals déjà existants dans la région ?

Julien : « Même si plusieurs festivals proposent de créer des courts-métrages sur un thème imposé, la différence, c’est que nous invitons les équipes à travailler dans un espace assez confiné, pendant un temps très restreint. On met donc en avant le côté compétitif de notre festival par rapport à ceux déjà existants. Et puis ce qu’on aime dans le fait d’imposer un thème, c’est de pouvoir être surpris de voir des projets totalement différents, comme lorsque nous avons participé au rush, qui imposait le thème « à l’aveugle », c’était top. »

 

Comment participer à ce concours ?

Julien : « Nous venons d’ouvrir les candidatures. Les participants ont jusqu’au 15 mars pour s’inscrire. Pour participer à la nuit des caméras, l’objectif est de composer son équipe d’étudiants, amateurs ou non, et de créer un court-métrage d’une minute voire une minute 30. Par soucis d’espace, seules 10 équipes prétendront pouvoir participer au festival. Et comme je le disais tout à l’heure, elles devront être composées de 4 à 6 personnes, tout simplement parce qu’on trouve que c’est pas mal pour la création de court. Les envois de courts-métrages nous permettront de sélectionner les équipes participantes. »

Pour t’inscrire, c’est par ici : https://www.lanuitdescameras.fr/

Date limite d’inscription le 15 MARS 2020.

Mais avec ce système de sélection, vous n’avez pas peur que certains étudiants reprennent d’anciens courts-métrages qu’ils ont déjà faits, au lieu d’en faire un nouveau pour vous candidater ?

Rony : « Non, il n’y a aucun souci à se faire dessus, d’une part parce que c’est assez rare de réaliser des courts-métrages d’une durée d’environ une minute. Et d’autre part, là aussi nous imposeront un thème. Nous ne sommes pas inquiets ! »

Et justement, par rapport au thème que vous tirerez au sort le jour de la cérémonie, vous avez déjà une petite idée ? Un indice à nous donner ?

Rony : « En fait, on va choisir une dizaine de thèmes et effectivement on tirera au sort le thème définitif le jour J. Il sera forcément en rapport avec l’innovation, parce que le lieu dans lequel le festival se déroulera est l’Illiad (learning center, grande bibliothèque universitaire, composée d’un grand espace événementiel). C’est une bibliothèque circulaire, un très bel espace pour accueillir et isoler les 10 équipes ! »

Vous ne nous avez pas parlé de la composition du jury. Avez-vous choisi des pro ?

Julien : « Le jury sera composé de professionnels du cinéma et notre partenaire l’Illiad. Notre choix n’est pas encore définitif pour le moment, nous sommes encore en réflexion sur certains professionnels à contacter. Vous en saurez davantage rapidement. En revanche, nous souhaitons que le jury n’intervienne pas que pendant la cérémonie de clôture. Nous avons la volonté qu’il soit présent aussi pendant la cérémonie d’ouverture, et qu’il donne leur avis et leurs conseils aux équipes pendant le montage par exemple. C’est important pour nous qu’ils ne soient pas là que pour juger.»

Nous n’avons pas évoqué un point essentiel pour les équipes : le matériel ?!

Rony : « Les équipes ramènent leur propre matériel pour réaliser ce challenge. Mais comme elles devront tourner de nuit, il va leur falloir beaucoup de lumière. Nous essayons de trouver des partenaires qui pourraient nous prêter du matériel, leur permettant de tourner dans les meilleures conditions ».

Merci pour cette interview.

Sachez que je participerai en tant que jury pour la nuit des caméras. C’est pour moi l’opportunité de pouvoir apporter mon soutien au festival et partager mes connaissances aux différentes équipes participantes.

Je t’invite sincèrement à participer au festival. Si tu t’inscris, tiens moi informé en m’envoyant un mail à l’adresse contact@commentfaireunfilm.com, je serai ravi de voir que tu fasses potentiellement partie des participants !

Quelques informations supplémentaires sur les objectifs de Lilliad Learning : 

  • un terrain de réflexion scientifique, d’expérimentation, de démonstrations d’innovations techniques et numériques portées par les chercheurs, les entreprises adhérentes des Pôles de compétitivité et d’excellence, parcs d’activités, parcs d’innovation des hauts de France.
  • un lieu de rencontre entre les mondes industriels, scientifique, de formation du territoire régional permettant des formats d’échanges très divers (de la journée adhérents de Pôle de compétitivité à l’atelier sur mesure chercheurs – Entreprises, forum emplois…)
  • un espace d’échanges et d’expertise croisés pour la prise de conscience des enjeux, l’observation des évolutions sociétales en cours (mobilité, numérique, économie circulaire, développement durable…), l’émergence de solutions industrielles et de services innovantes au service du citoyen.
  • un outil d’accompagnement à la carte des porteurs d’événements accueillis (optimisation des formats, des espaces, support technique, logistique, relais de communication)
  • un lieu pour contribuer à la montée en compétence des entrepreneurs de demain (découverte des métiers, de personnalités emblématiques et inspirantes)

Tom.

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

2 comments… add one
leo. venenatis mattis id nec suscipit ipsum

Je débute maintenant