Le budget prévisionnel d’un film, La préparation d’un film 2 :

Le Budget Prévisionnel 

Après mon premier article qui expliquait d’une manière général les étapes de préparation d’un film cette semaine nous allons aller plus loin dans l’explication de ce qu’est un budget prévisionnel.

Nous verrons dans un prochain article comment faire un devis et comment rechercher des financements.

Apprendre le cinéma…du moins apprendre à faire du cinéma n’est pas une chose facile…Apprendre comment faire un film en mettant toutes les chances de son côté est une chance. Si je peux vous aider à y voir plus clair c’est déjà ça de gagné.

C’est parti.

Prévoir pour quoi faire ?

Avant de tourner il faut faire les comptes. En effet sans matériel, équipe ou lieux on ne peut pas faire grand-chose. Même si vous vous autoproduisez tout cela à un coût. Il faut donc que vous sachiez exactement où vous mettez les pieds et combien il va vous falloir pour tourner.

Pour faire un budget prévisionnel vous devez lister tous les postes : production, mise en scène, casting, régie, décoration, habillage, maquillage, coiffure, image, son, machinerie, éclairage, ventousage, cascade, post-production, cantine et prévoir l’imprévisible…

Il vous faut allouer une enveloppe à chaque poste.

Pour chacun de ces postes vous allez avoir des contraintes qui vont impacter directement votre budget.

Prenons un exemple : L’image

Que vous tourniez en pellicule ou en numérique le coût ne sera pas le même. En effet la pellicule coûte cher et nécessite un développement. Alors que tourner en numérique élimine ces problèmes. Je fais un raccourci, il y a des avantages à tourner en pellicule et des inconvénients avec le numérique !

IMG_8508

ATTENTION : je ne fais pas l’apologie du numérique ! Loin de là.

Autre exemple : Si votre film est un film d’époque, vous aurez besoin d’un plus gros budget pour les costumes, le maquillage et la coiffure qu’un film contemporain. Cela paraît évident mais je préfère le préciser.

Ce Budget prévisionnel est fait par le directeur de production. Si vous vous produisez seul ou via une association, il y a de fortes chances que le directeur de production ce soit vous. Vous pouvez trouver quelqu’un qui ait envie de faire ses preuves ou vous donner un coup de main alors laisser lui les rênes (enfin en gardant un yeux sur ce qu’il fait, ne lui filez pas le chéquier !

Donc, une fois que vous avez tous les postes, vous devez demander la liste de matériel à chaque chef de poste (en sachant qu’à force de tourner vous verrez que la base du matériel est toujours la même). Puis demandez des devis à tous les loueurs…(là encore avec l’expérience vous saurez en gros ce que cela va vous coûter) et évidemment négocier les prix, pour coller au plus près de votre enveloppe.

Vous devrez aussi prévoir un budget pour la régie afin que le régisseur général puisse dealer les décors, les autorisations de tournage, la cantine, les transports et les hébergements, la table régie. Le montant que vous lui donnerez sera déterminant sur le « confort » de l’équipe ainsi que sur l’accord ou pas des propriétaires des lieux dans lesquels vous voulez tourner. Ne  sous estimez pas ces coûts.

L’équipe Technique :

Il vous faudra en trouver une. Il y a sûrement des intermittents ou des jeunes passionnés comme vous qui pourront vous donner un coup de main. Un des secrets de réussite d’un bon film est une équipe solide, professionnelle et un assistant réal au top (je prêche pour ma paroisse…mais je n’ai pas tord :o) ) . Alors n’hésitez pas à les appeler, les rencontrer ! Vous risquez quoi ?…..un refus… et alors ? !

Petite précision : Je sais qu’aujourd’hui, avec Facebook, les mails et tous les réseaux sociaux qui existent, il est plus facile de contacter quelqu’un. Mais essayez d’appeler les techniciens, rencontrez-les !!! N’envoyez pas juste un mail ou un sms ou un pigeon voyageur…en vous disant : « avec un peu de chance il va me répondre et sera super emballé par mon projet ». Si vous devez envoyer un mail car vous n’avez pas le choix, expliquez juste que vous travaillez sur un projet et demandez lui si vous pouvez vous rencontrer ou si vous pouvez envoyer votre scénario.

Faire un film c’est avant tout des rencontres et des rapports humains ! C’est fédérer une équipe autour d’un projet, on ne fédère pas les gens par Mails. Si vous ne prenez pas le temps de nous rencontrer ou de nous appeler, pourquoi prendrions nous du temps pour votre projet ?

Revenons au budget :

Dans le  prévisionnel vous devrez prévoir une ligne pour l’ « imprévu » correspondant à 10% du budget du film. Ces imprévus vous permettront de palier à un éventuel dépassement de budget ou à un accident (un technicien peut casser un objet non pris en compte par une assurance, vous devez payer…les imprévus sont là pour ça)

Une fois que vous saurez « combien », il vous faudra trouver l’argent manquant (si vous avez déjà commencé la recherche de financement), voire l’argent tout court.

Je vous renvoie vers les articles : Trouver de l’argent en région.

Normalement c’est au producteur de trouver les fonds. Si vous vous auto produisez…deviner quoi ???? C’est vous !

J’espère vous avoir éclairé dans cette étape de la pré-production/ préparation et sur ce qu’était un budget prévisionnel. Nous verrons la prochaines fois ce que comporte la recherche de financements.

Si vous avez aimé cet article, la meilleure manière de me le dire c’est de cliquer sur le bouton « Like » à gauche de votre écran.

A bientôt,

Tom Weil

 

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

33 comments… add one

Leave a Comment