Argent personnel et court-métrage 2

Episode 3 et 4

 

3) Les salaires du court-métrage / 4) L’autoproduction

Comme je le disais dans argent personnel et court-métrage 1 s’auto produire ne signifie pas s’auto financer ! Cela veut tout simplement dire que vous ne faîtes pas appel à une société de production pour produire votre film mais que vous utilisez une association, que vous avez créé ou déjà existante, pour que votre projet voit le jour. Vous allez donc devoir trouver des fonds. Et évidemment, interdiction de taper dans ses propres économies, celles de tata Suzanne ou celles de Mémé Mireille !!!!! Mais plutôt essayer de vendre ou de pré vendre votre court-métrage….ou simplement trouver les subventions.

J’ai retrouvé quelques vidéos intéressantes qui parlent du court métrage. Elles sont issues du programme court-circuit diffusé sur ARTE. Les vidéos datent de 2007 mais après les avoir visionnées pour vous, je peux vous annoncer que peu de choses ont changé. Elles sont donc toujours d’actualité.

Suite au premier article un utilisateur du site à posté ce commentaire :

En gros, le court-métrage c’est très clairmeent pas rentable d’après ton article. Or, si pesonne ne peut réupérer l’argent investi, j’en viens à me demander l’intéret meme du court-métrage. A quoi bon se lancer dans un projet si on est sur à l’avance qu’on perdra de l’argent. L’expérience OK, mais faut bien comprendre que ce n’est pas une situation durable non ?

Mais alors à quoi cela sert ?

C’est vrai que le court-métrage n’est pas rentable et qu’on ne peut en vivre. Mais c’est aujourd’hui le meilleur moyen de se faire connaitre. Le meilleur moyen de faire ses armes et de montrer ce que l’on sait faire. C’est uniquement comme cela que vous réussirez à convaincre un producteur ou une chaîne de vous vous faire confiance. Donc non ce n’est pas une situation durable :o) Il ne sert donc à rien de se lancer dans l’aventure si vous mettez votre propre argent….car à terme vous risquez de tout perdre.

Il y a assez de structures en France pour réussir à financer vos projets. Certes cela demande peut être un peu plus de temps que d’aller à votre banque, mais en montant des dossiers et en rencontrant les financeurs vous mettez toutes les chances de votre coté pour vous en sortir sans avoir perdu votre chemise.

3) Les salaires du court métrage

4) L’autoproduction

 

Je vous invites à regarder ces vidéos qui ne dure que 6 minutes, mais qui vont vous permettre de comprendre comment fonctionne le court-métrage en France et quelles sont les armes que vous avez à votre disposition pour arriver à vos fins.

J’essaie toujours d’être le plus clair possible dans mes explications mais si vous avez des questions n’hésitez pas à me laisser un petit message.Vous pouvez retourner au plan du site en cliquant sur le lien.

Si vous avez aimé cet article, la meilleure manière de me le dire c’est de cliquer sur le bouton « Like » en haut de l’article.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

10 comments… add one

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

elementum sem, justo id venenatis, sed massa tristique Lorem