Les fiches de lecture

La fiche de quoi… ?

 

Vous le savez, réussir à écrire votre histoire, votre scénario, est un bonheur, parfois une douleur, mais avant tout c’est un combat contre vous-même et arriver au bout, écrire le mot fin est une grande victoire.

Mais ce n’est pas le but ultime ! Si c’est pour écrire un scénario pour qu’il reste chez vous, au chaud, ça ne sert à rien. Le but d’un scénario c’est qu’il devienne : image, que cela soit pour un long, un court, une série etc…mais il faut qu’il se transforme.

Pour réussir ce tour de force il faut se lancer, se jeter à l’eau et l’envoyer. Mais à qui ? Un producteur ? Une chaîne ? Une commission ? Mais une fois que vous l’avez fait que se passe t-il ? Et bien c’est simple. A partir du moment où la personne recevra votre scénario, vous serez jugé !

Alors, même si écrire votre scénario est une aventure et un combat palpitant, il va falloir, à partir de maintenant, que vous preniez en compte que vous serez jugé.

Souvent quand un projet arrive chez un producteur, ou au CNC, une « brigade » de lecteurs se met en marche et elle sera intraitable. Pour cela elle a une arme absolue : La fiche de lecture. 

fiche de lecture

La quoi ?

La fiche de lecture ! C’est une grille de « notation » qui permet de relever les points forts et les points faibles d’un scénario. Mais ça permet surtout que tous les lecteurs aient le même outil pour donner un avis « commun » au producteur afin qu’il prenne la décision ou pas de produire votre film. Pour le CNC cela permet de passer les différentes sélections et d’être aidé ou non, mais dans cet article nous allons parler de la fiche utilisée par les chaînes de TV. L’analyse de la fiche de lecture « type CNC » fera l’objet d’un autre article.

Et alors ?

Et alors si vous ne connaissez pas le procédé et les points sur lesquels les lecteurs vont s’attarder, comment pouvez-vous penser que votre scénario ait toutes ses chances de passer l’épreuve de la fiche de lecture ?! Voilà pourquoi dans cet article je vais vous les donner.

Comment se préparer ?

Arrêtez de penser que votre scénario est au top ! Il est peut-être bien…peut-être bon…mais il n’est pas au top. Ce qui signifie qu’il peut être amélioré...toujours. Le mieux que vous puissiez faire c’est de faire lire votre scénario par quelqu’un qui a l’habitude, mais avant d’envoyer votre scénario vous devez réfléchir et tenter de vous auto juger avec les mêmes « outils » que les lecteurs qui liront votre scénario.

Chaque chaîne et commission ont des fiches bien à elles. Mais dans l’ensemble elles regroupent forcément des points communs :

 

fiche de lecture

La logline : ou le concept si vous voulez. Est-ce que l’idée de votre scénario peut être résumée en quelques lignes ? Si ce n’est pas le cas…c’est que votre idée, votre concept n’est pas clair dans votre tête…et forcément il doit y avoir des problèmes dans votre scénario.

La structure : C’est à dire comment votre histoire est construite. Je vous rebats les oreilles avec ça : La structure, le voyage du héros etc…y a t-il un héros, un objectif, un ennemi, est-ce qu’il y a des sous intrigues etc…

Le rythme : Les différentes parties sont-elles bien « proportionnées » ? Le début est-il trop long ou trop court ? Le deuxième acte a-t-il un ventre mou ? etc… Avez-vous enlevé les parties ou les séquences qui ne servent à rien ? Avez-vous enlevé les personnages inutiles etc…

La cible : Pour qui est écrite votre histoire ? Pour quel public ?

Les personnages : Sont-ils reconnaissables, caractérisés, attachants. Ont-ils une utilité dans l’histoire, qui est le héros et qui sont ses ennemis.

Mais ça ressemble à quoi ?

La présentation est assez simple. Il y a la carte d’identité du projet :

L’auteur du scénario

Le réalisateur

La production (s’il y en a une)

Le genre

Le lieu (où se situe le film)

L’époque

Ensuite vient un résumé de l’intrigue fait par le lecteur !

Puis un tableau de ce type :

 

Très bonBonMoyenFaible
Sujet
Construction
Dialogues
Personnages
Traitement

Ensuite le lecteur appose des croix dans chaque colonne pour dire si tel ou tel point est faible, moyen, bon ou très bon.

Pour être honnête un producteur ou une commission regardera en premier ce tableau et si toutes les croix sont majoritairement dans le moyen et le faible, le producteur n’ira pas plus loin, ne lira pas le synopsis et le reste de la fiche de lecture.

fiche de lecture

Ensuite la fiche peut comporter d’autres éléments :

  • Potentiel salle : Est-ce que le lecteur pense que votre scénario est fait pour le cinéma ou au contraire est-ce que votre histoire serait mieux en tant que téléfilm.
  • Diffusion TV : Ce n’est pas si votre scénario est destiné à la tv mais plutôt à quelle case votre scénario serait-il le plus pertinent : Prime Time etc…y a t-il du sexe, de la violence de la drogue ? etc…
  • Potentiel chaîne : pour quelle chaîne ? Ou si vous l’avez envoyé à une chaîne en particulier est-ce que votre scénario est adapté à cette chaîne et pourquoi.
  • Avis général
  • Public cible

Certains de ces points peuvent être accompagnés d’une note sur 10.

Ensuite en fonction des fiches le lecteur fera un « synopsis », une synthèse du scénario en général sur une ou deux pages.

Puis il terminera par une analyse point par point qui justifiera sa notation que l’on retrouve dans le tableau en début de fiche.

Évidemment le lecteur terminera sa fiche par une conclusion.

Je vous proposerai à nouveau des lectures très bientôt. Évidemment ces lectures seront accompagnées d’une fiche de lecture sur le modèle de ce que je viens de vous livrer. Mais dès à présent vous pouvez prendre du recul face à votre histoire et commencer à « Analyser » votre histoire suivant les points que je viens de relever.

Voilà pour l’article sur la fiche de lecture « détaillée »

Je vous dis à très vite.

N’hésitez pas à me poser vos questions ou vos commentaires sous cet article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis.

Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en bas de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+.

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

Tom

 

 

 

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • maria

    ☼) merci à l’équipe de CFUF : j’ai trouvé des réponses à deux de mes « problèmes », dans les réponses faites à Takansaï et à Rodolphe.
    Bon dimanche à tous de
    ☼) maria.

    • Bonjour Maria,

      Cool. Ils sont formidables non ?! :o)

      Tom

      • maria

        ☼) Oui, Tom, si tu étais multiple ?
        ☼)

        • Maria,

          Hélas non :o(

          • Steven

            Bonjour Tom et Maria 😉

            J’avoue être aussi intrigué par cette équipe CFUF! 😉

            A bientôt,

            Steven

          • maria

            ☼) Coucou Steven,
            Je t’attendais à l’article  » l’anatomie du scénario » selon Truby. Tu as réagi, mais plus tard.
            Le livre est ardu. J’ai préféré l’itinéraire circulaire de Campbell. Maintenant seulement, je pense comprendre Truby et m’en aider pour vérifier. Il intellectualise : ce qui n’est pas pour me déplaire, mais pour matérialiser en termes de séquences,  » aide-toi, le ciel t’aidera « . Le ciel, c’est l’intellect ! . On y revient au cercle vicieux .LOL!
            T’en es où ?
            Bonne soirée de
            ☼) maria.

          • Steven

            Bonjour Maria,

            Je t’avoue ne pas avancé sur mon problème pour le moment, j’y reviendrai plus tard.

            Je passe à la Fnac cet après-midi pour me procurer le livre de Truby, peut-être y retrouverai-je une certaine inspiration, pourquoi pas ?!

            Tu dis que le bouquin est ardu, tu veux dire difficile d’accès ?
            Penses-tu en avoir tiré des choses bénéfiques ?

            A bientôt,

            Steven

          • maria

            Bonjour Steven,
            Pour le livre de Truby, je n’ai pas la nouvelle édition de Tom ( Lafon, et non pas Laffont)).
            Le mien est édité par « nouveau monde ».
            Ardu, il l’est en imaginant que ce soit le 1er bouquin qu’on lise avant d’écrire la 1 ère ligne de notre scénar.
            Perso, j’ai mis tout à plat pour écrire mon 1 er. Si je n’étais pas entrée et même incrustée dans ce blog, eh ! bien ! ce Truby ma parlerait « charabia ».
            Maintenant seulement, je puis « évaluer  » mon travail.
            Je pense que toi en es assez loin dans ton ouvrage. Donc, cette lecture te sera bénéfique.
            J’ai bien aimé la rondeur du circuit de Campbell. J’aime assez les schémas des diverses structures données par Truby.. Elles rejoignent la géométrie tirée de la nature que je ressentais sans savoir. Exemple : les spirales du serpent, les ramifications , nervures d’une feuille d’arbre…
            Tu me diras ton ressenti, tes réflexions ?
            Cordialement de
            ☼) maria.

          • Steven

            Bonsoir Maria,

            Je suis allé à la Fnac et Gilbert Joseph, malheureusement je ne l’ai pas trouvé.
            Je vais chercher ailleurs ou sur le net.

            Oui, je le termine et je reviens ici t’en parler.
            Par contre ne t’attends pas à de longues réflexions sur le livre, si je m’en réfère aux échanges que tu as depuis des années sur le blog avec Tom, je suis très loin d’avoir ton niveau, mais j’apprends ! 😉

            A bientôt,

            Steven

          • maria

            ☼) Bonsoir Steven,
            Je ne suis pas d’accord, là ! Tom saurait te dire que je suis encore une novice même si j’ai fait des progrès.

            Sais-tu? On n’est jamais au top ! Même des réalisateurs de métier peinent pour raconter leurs histoires, ils mettent des années à les mettre au point. Parfois des scénarios sont de vrais bides, surtout quand ils veulent la « rentabilité » à tout prix ! Les acteurs ont beau sauver la mise…Je ne dénigre pas, je constate.

            Pour mon 2 ème long, je suis partie sur les chapeaux de roues mais…Un personnage me posait problème, ou tout au moins une « scène » ( encore pas séquence ) à relier à un autre personnage. Je planchais, puis…
            Si je lui avais donné un physique, des qualités et défauts, un passé d’ homme cultivé, une religion, une famille de naissance , j’avais oublié de lui donner ( il est adulte) une famille à lui – en l’occurrence un fils.
            Je me suis inscrite à la master-class de Tom, il insiste sur ces personnages multidimensionnels => Ça m’a fait tilt.
            Peut-être, de refaire tes fiches de personnages, de les compléter, ça va débloquer là où ça coince. ?

            Toi aussi tu es fidèle à ce blog depuis que je t’ai vu manger tout seul sur un banc LOL ! Eh ! bien! le héros de mon1 er long, fait exactement comme toi, sauf que ce n’est pas pour procrastiner. LOL ! et toi, tu as rebondi !

            Allez! Courage ! Je te souhaite une bonne lecture quand tu auras le bouquin :
            Tom et l’ équipe de CFUF t’encouragent plus professionnellement que moi.
            Bien cordialement de
            ☼) maria.

          • Steven

            Bonjour Maria,

            Finalement je l’ai commandé 😉

            Pour ton conseil Maria, je pense que je vais carrément revoir le tout en me servant de la fiche de lecture proposée par Tom (la deuxième, y’a quelque chose qui me dérange avec la première).

            Si je m’y met sérieusement , je pense que je vais forcement déceler ce qui ne vas pas.

            A bientôt,

            Steven

          • maria

            ☼) Bonjour Steven,

            Je suis contente que tu penses tirer quelque chose de la fiche de lecture du CNC. Même, si, a priori elle ne m’inspire pas « bon qui vaille ».
            Celle de Truby m’a fait m’insurger, dans un 1 er temps. Tout compte fait, je la trouve bonne.
            Oui, je dois me méfier de mes premiers a priori ! Il est vrai que je suis perturbée par pas mal de trucs en ce moment, hors et dans cinéma.

            L’introspection, c’est important. Alors, bon courage pour t’affronter ! S’il y a découverte, ce que je te souhaite, cela va te causer une grande joie.
            Bien cordialement de
            ☼) maria.

          • Steven

            Bonsoir Maria,

            Oui, introspection c’est le mot 😉

            Qu’est-ce qui t’as dérangé avec la fiche de lecture de Truby?

            A bientôt,

            Steven

          • maria

            ☼ ) Bonjour Steven,
            J’essaie de mémoriser et de t’expliquer cet a priori ressenti pour la première fiche d’écriture, à savoir celle de Truby; au fond, si je réfléchis bien, il s’agit d’un préjugé, comme tout préjugé, c’est un jugement sans vrai fondement, ou plus subjectif qu’objectif.
            Pour la fiche du CNC, tout compte fait, j’ai eu le même ressenti.

            J’ai bien compris que dans les 2 cas, il s’agit d’une fiche de notation, d’un barème, qui devrait « ajuster », rendre plus justes les jugements des « lecteurs spécialisés ».
            Cet a priori m’a fait revoir en un éclair, toutes les difficultés rencontrées pour mon 1 er long, en particulier pour arriver à mon défi qui a trop duré: écrire le synopsis sans détails superflus.
            Parce que…il m’a fallu arriver à « me » comprendre: j’ai tant peiné à arriver au climax, connu d’avance, et simultanément à intéresser le futur spectateur. En semant les cailloux d’Hansel, je me suis perdue moi, en chemin. Un comble. !

            Subjectivité, objectivité : faire la différence entre les 2 n’est pas aisée.
            Ce propos me renvoie au commentaire de Aurélien Bisson, (que Tom semble connaître personnellement, et que moi, perso remercie pour l’intérêt qu’il porte sur nos craintes ).
            Il se trouve à la suite de l’article sur la fiche de lecture type CNC. Il préconise de trouver un producteur qui aimerait le style de film qui serait issu de nos scénars. Oui, je suis d’accord mais ce n’est pas évident. Le producteur est pris entre la loi du marché et ses goûts.

            Voilà Steven mes « a priori », à ne pas prendre pour modèles. !
            Depuis, j’ai changé d’avis. Parce qu’on doit se faire confiance.
            Bonne continuation. Tes avis personnels, me questionnent.
            À bientôt.
            Cordialement de
            ☼) maria.

          • Bonjour Maria, Steven,

            Juste pour vous dire que la première fiche de lecture qui à été présenté n’est en rien une fiche de lecture que Truby à mis en place. C’est une fiche de lecture utilisé par des lecteurs, des script-doctors.

            A bientôt,

            L’équipe de Comment Faire Un Film

          • maria

            ☼) Bonjour à vous, l’équipe de CFUF et à toi, Steven, en prolongation de notre conversation.
            Votre intervention me rassure. Je comprends mieux pourquoi finalement, je la préfère à celle du CNC. Elle a été rédigée par des gens qui deviennent des mentors pour le scénariste, leur « critique » sous-jacente aide aux progrès de l’écriture.
            Alors que le CNC aide financièrement : il veut juste voir si le scénariste « mérite » cette aide, son potentiel en somme.
            Bonne semaine à tous, de
            ☼) maria

          • Steven

            Bonsoir Maria et l’équipe de CFUF,

            Effectivement j’étais à côté de la plaque et en plus, j’induis Maria en erreur! Lol!

            Au temps pour moi! 😉

            A bientôt,

            Steven

          • maria

            ☼) Bonjour Steven,
            Pour l’aiguillage vers l’erreur, pas du tout en ce qui me concerne. LOL ! Je t’ai donné ma toute 1 ère impression, aussitôt chassée.
            Je maintiens le parallèle entre les 2 fiches de lecture, et ma préférence pour celle rédigée par « des lecteurs et script-doctors ».
            As-tu le fameux livre ? Les questions des scénaristes et les réponses apportées doivent être fort intéressantes.
            Bonne continuation à toi.
            Cordialement de
            ☼) maria.

          • Steven

            Bonjour Maria,

            Non je ne l’ai pas reçu, ça ne va pas tarder je pense 😉

            A bientôt,

            Steven

          • Bonjour Steven,

            Cela nous rassure, nous ne comprenions pas pourquoi tu préférais la fiche type « CNC ».

            A bientôt,

            L’équipe de Comment Faire Un Film

          • Bonjour Maria,

            Je ne sais pas si « mérite » est le bon mot…mais effectivement la finalité n’est pas la même. JE veux dire par là que les « risques » pris par le CNC ou un producteurs ne sont pas les mêmes.

            A bientôt,

            L’équipe de Comment Faire Un Film

          • maria

            ☼) merci ! c’est ce que j’avais compris ! C’est bien que vous le formuliez autrement et mieux !
            Cordialement de
            ☼) maria.

          • Bonjour Steven,

            Le livre n’est pas difficile et oui tu en tireras des choses bénéfiques ;o)

            A bientôt, L’équipe de Comment Faire Un Film

          • Steven

            Entendu, merci! 😉

          • ;o)

          • Bonjour Steven,

            Je peux peut-être répondre à tes interrogations :o) Nous avons choisi d’utiliser : L’équipe de Comment Faire Un Film, car Tom à donné l’accès au blog à plusieurs personnes en qui il a confiance. Si nous devions signer chacun avec un prénom différent, cela pourrait perdre le lecteur et couper le lien que Tom à créé avec vous. en tous les cas c’est comme ça qu’il me l’a expliqué.

            Je pense qu’il ne m’en voudra pas si je signe, pour une fois, avec mon prénom.

            Cédric, de L’équipe Comment Faire Un Film

            PS : ça devrait permettre ne plus être intrigué :o)

          • Steven

            Bonjour Cédric et à toute l’équipe!

            Merci beaucoup pour ta réponse, je comprends mieux maintenant!
            Vous avez donc une grande responsabilité, bon courage 😉

            A bientôt,

            Steven

          • effectivement ;o)

  • Bonjour Wizzle,

    Il existe effectivement des « trucs » techniques, une manière de structurer ton histoire grâce à des moments clés, des étapes etc…L’article de la semaine dernière en parle, je te conseille de le lire. Va dans l’onglet : Articles, et regarde ceux qui concernent le voyage du héros.

    Si tu ne comprends pas la question : « Quel est l’intérêt de ton histoire » pose toi la question : « Quel est l’objectif de ton héros » il peut être très simple. Puis ensuite pourquoi ton héros à besoin de partir à l’aventure, pourquoi il a besoin de réussir son objectif.

    Vouloir voyager ou partager le plaisir de raconter des histoire ne suffit pas si tu n’a rien à dire au travers des personnages et de l’histoire que tu racontes.

    A bientôt,

    Tom

  • moussa kouyaté

    Boujour Tom je m’appelle

    • moussa kouyaté

      Moussa Jaime bien vos articles(intéressant)..merci

  • TAKANSAI

    Bonjour à tous et toutes,

    Merci à vous tous d’avoir consacré du temps à lire ce post. Je vous en serai éternellement reconnaissant.

    Cependant, comme le reprend Maria, quelle différence entre cinéma et tv ??? Nous on écris un scénario. Votre réponse n’apporte pas de distinction affirmée entre les deux. Même s’il m’arrive de regarder ARTE, bien que ce soit il y a bien des années, je ne comprends pas, en tant qu’auteur, sauf s’il faut se pencher sur des livres comptables, mais là c’est un autre problème, quelle est la différence ? Un scénario est un scénario, soit, c’est une tautologie, mais il n’y a plus qu’à le tourner, tv ou ciné, peu importe. Les milliards coulent à flot dans notre monde de surconsommation débridée, l’inconvénient c’est qu’une minorité pense mériter cette manne et que ceux qui veulent innover, cinéma ou autre, s’en trouve coincés.
    Je serai comme Maria, une réponse point par point des questions soumises serait infiniment plus constructif pour tous. Je trouve qu’on reste dans des généralités qui n’apprennent rien.On veut que les scénaristes soient la quintessence du cinéma et on ne leur donne pas les moyens, comment voulez- vous que les films ne se ressemblent pas (cf. oscars et césars). Où est la sacro-sainte diversité.

    Pardonnez ma franchise un peu exacerbée, je l’avoue, mais le temps file à 24 images / seconde, ne l’oublions pas.

    Encore une fois, merci infiniment de votre attention à toutes et tous.

    A bientôt

  • Steven

    Bonjour Tom, et bonjour à tous.

    Merci pour cet article, c’est bien vu cette idée de notation même si cela fait un peu (contrôle technique), en tout cas pour s’autoévaluer.Et puis j’imagine qu’à lire des centaines de scénarios (par mois?), il est plus pratique de trouver un système comme celui-ci.

    Je vais me procurer le livre de John Truby, son travail semble très intéressant.

    A bientôt,

    Steven

    • Bonjour Steven,

      Merci pour ton commentaire. Il faut avoir un « système de notation commun » dont l’importance d’avoir une base commune.

      Bonne lecture pour Truby,

      L’équipe de Comment Faire Un Film

  • maria

    ☼) Bonjour à Tom, et à tous.

    Le commentaire de Takansaï m’interpelle. Et puis, j’ai le même doute au sujet de la différence entre téléfilm et film. J’ai remarqué que le téléfilm est plus simple, la structure est davantage accessible ( pour moi ). Pour le film des salles, c’est différent. L’ambiance me prend davantage.
    CFUF devrait mieux répondre.

    À la première lecture, j’ai paniqué.
    Et puis, je me suis dit que, quand on possède son histoire, qu’elle est tout à fait devenue hors de soi-même, c’est à dire jugement objectif, cette fiche de lecture est un atout. On ne peut jamais être à 100 % compris. Il faut s’assumer, de toutes façons, tenir bon.
    Je souhaite à tous et à toi, Tom, une bonne semaine et pour les jours suivants aussi.
    Bien cordialement de
    ☼) maria.

  • TAKANSAI

    Bonjour à toutes et à tous,

    A lire l’article, on a presque un scénario CM de terreur, qui banalement s’intitulerait : la fiche de lecture.
    Plus sérieusement, quels sont les paramètres qui font basculer un scénario plutôt vers le cinéma ou plutôt vers la TV ? En décidant au départ de cette orientation, n’augmenterions-nous pas nos chances d’être mieux pris en compte et donc de gagner du temps (moins en perdre en fait) pour nous et le producteur ?
    Merci à toute l’équipe pour notre travail partagé.

    • Bonjour Takansaî,

      Les fiches de lecture ne sont pas la pour faire peur, mais pour que tous les lecteurs lisant un même scénario est la même « base » de notation afin que le croisement de leur « jugement » ou analyse soit le plus proche de la vérité. Ce qui fait basculer lui scénario du coté du cinéma ou de la tv c’est son thème sa qualité d’écriture et la porté de l’histoire.

      Tu as raison lorsque tu dis qu’un scénario prévus pour la tv ou le cinéma fait gagner du temps. Mais parfois une histoire ou un scénario peut très bien être prévus pour les deux…ARTE passe de temps en temps des productions en TV avant de les sortir en salle.

      L’équipe de Comment Faire Un Film

  • Anne Fauchon

    Hello Tom, très très intéressant encore 🙂

  • Jérémy

    Bonjour Tom,
    Très bon outil que tu viens de nous donner. Grâce à ça, on va pouvoir s’auto-évaluer afin de fournir le meilleur produit à un producteur.
    Merci.
    Cordialement,
    Jérémy

    • Bonjour Jérémy,

      Nous allons faire la même réponse qu’a Twobib, c’est normalement ce que vous faites déjà avant d’envoyer votre scénario à un producteur ;o) Il n’y a rien de nouveau…car le plus difficile c’est d’appliquer au plus juste cette table de notation.

      L’équipe Comment Faire Un Film

  • Twobib

    Super outil ça 🙂
    Rien que pour une utilisation personnelle, afin de vérifier que son scénario tient bien la route

    • Bonjour Twobib,

      Le plus difficile c’est de l’appliquer car au fond c’est déjà ce que vous êtes sensés faire avant d’envoyer votre scénario à un producteur.

      L’équipe Comment Faire Un Film

  • Rodolphe

    Merci pour cet article qui préservera sans doute de plein de boulettes. Ma question est la suivante: une fois le scénario achevé, faut-il le déposer tout de suite, sachant qu’il a sans cesse besoin d’être peaufiné? Ou vaut-il mieux le faire lire d’abord par un professionnel? Si la réponse est déjà sur le site, merci de m’indiquer où…

    • Bonjour Rodolphe,

      Protéger un scénario se fait tout de suite, c’est à dire avant de l’envoyer et de le faire lire à un tiers. On protège un scénario sur l’ensemble de l’histoire, des personnages , de l’univers et non pas sur des détails. Donc même si le scénario continue d’évoluer il est toujours protéger.

      L’équipe Comment Faire Un Film