Comment faire l’adaptation cinématographique d’un livre partie2

Introduction à l’adaptation cinématographique

partie 2

Adaptation d’un livre, d’une nouvelle, d’une bd etc..

 

Après plusieurs semaines de silence radio dues aux vacances, projets etc… nous voici « déjà » le premier week-end de septembre. Je crois qu’il est temps que les articles reprennent force et vigueur sur « CommentFaireUnFilm » !! Je vous propose, comme promis, la deuxième partie de l’article consacré à l’introduction de l’adaptation.

Nous avons vu, dans la première partie, qu’il fallait dégager la structure, les personnages importants, définir la quête et l’objectif mais surtout nous avons vu qu’il était primordial de passer du : « il dit que » à « il fait » !

adaptation cinématographique

schatzy/ shutterstock

Adaptation cinématographique : Aller à l’essentiel 

Le but de l’adaptation c’est de retranscrire l’histoire afin qu’elle soit compréhensible par tous. Mais surtout que ceux qui ont lu le livre, la bd ou la nouvelle puissent retrouver l’essence même de ce pourquoi ils ont aimé le livre. Une fois que vous avez défini la structure principale de l’œuvre à adapter, vous devez réussir à réduire l’intrigue principale mais aussi les intrigues secondaires en 90 minutes, soit 90 pages, alors qu’elles se développent sur plus de 300 pages dans le roman !

Le truc c’est donc de lister, à leur tour, les intrigues secondaires et définir ce qu’elles apportent à l’intrigue principale puis d’éliminer ou de fusionner certaines de ces intrigues secondaires pour qu’elles puissent « rentrer » dans le schéma d’un scénario. Cela veut aussi parfois dire que vous allez devoir fusionner certains personnages ou en éliminer…

Je sens que certains d’entre vous ne se sentent pas concernés car vous souhaitez adapter une bd ou une nouvelle… Il est vrai que pour la nouvelle ou un texte court il semble plus facile, plus prompt à l’adaptation…un texte plus court nécessite moins de coupes, moins de fusions etc…MAIS (il y a toujours un MAIS ;o)) cela veut aussi dire qu’il va falloir tenir la longueur et ajouter ou rajouter des éléments à l’intrigue, l’histoire et peut-être ajouter des personnages.

adaptation cinématographique

schatzy/ shutterstock

Adaptater un roman avec la Timeline :

En gros, vous aurez compris qu’adapter un roman ou toute autre œuvre demande les mêmes applications que pour écrire un scénario « original » soit une structure et des points clés. Ces points clés sont ceux du voyage du héros. Pour cela vous devez découper et dégager les 3 actes de l’histoire : Le début, le milieu et la fin, c’est à dire la présentation du héros et de son objectif, les épreuves, les alliés et les ennemis, ce qui change chez le héros puis la dernière partie qui est le climax et le dénouement de l’histoire.

Une fois que vous avez ces trois éléments, vous devrez vous servir de la Timeline, c’est à dire définir les points clés par lesquels passe votre héros. Je vous laisse relire les articles sur le voyage du héros et de la Timeline. En faisant ce travail vous vous assurez de la cohérence du récit et de l’intrigue. Mais aussi de l’implication de chaque personnage au sein de l’histoire.

Pour terminer sur ce point, vous vous rendrez aussi peut-être compte que pour lier un point à un autre, vous êtes obligé de faire un raccourci et de ne plus « coller » à l’œuvre originale ! Ne vous inquiétez pas, rien n’est plus normal. Adapter une oeuvre ne veut pas dire, ne veut surtout pas dire lui être fidèle en tout point !!!

Pour terminer, j’aimerais vous parler d’un commentaire qui a été posté, sur un article qui parle de l’inspiration et de l’imagination…Vous allez me dire que cela n’a rien à voir, mais attendez deux minutes ;o) !

Des idées….à adapter

Cet utilisateur du blog me faisait part que pour lui, l’histoire avec un grand « H » était une source d’inspiration quasi inépuisable et je ne peux être que d’accord avec cela. Pourquoi je vous parle de ça ?! Simplement parce que l’adaptation peut aussi passer par l’histoire. Adapter l’histoire, un fait historique ou se servir de la vie d’un personnage historique peut-être une solution ou une envie.

Tout le pouvoir de l’adaptation est là ! Je veux dire par là qu’un fait historique ou un personnage historique peut-être adapté. Adapter ne signifie pas forcément garder l’époque par exemple ! Vous pouvez très bien prendre l’histoire de Romulus ou Rémus et l’adapter à notre époque ! Ou prendre la vie de Magellan !

 

Encore une fois, adapter ne veut pas dire suivre à la lettre ou respecter l’époque, le pays, l’environnement social etc…

Idem pour les dialogues, n’hésitez pas à les mettre au goût du jour et surtout à les rendre moins littéraires ! Il y a une différence énorme entre un dialogue qui sonne bien à la lecture et un dialogue qui sonne vrai en bouche. Faites donc attention à bien retravailler les dialogues pour qu’ils soient justes ;o)

Ceux d’entre vous qui pensent encore qu’adapter une œuvre est plus simple que d’inventer un scénario original se trompent.

 

Dernier rappel : Ne vous lancez pas dans une adaptation d’une œuvre dont vous n’avez pas les droits ou qui ne soit pas tombée dans le domaine publique. Sans quoi vous risquez de travailler pour rien ou d’avoir de sérieuses déconvenues.

 

Voilà pour cette deuxième partie sur l’introduction à l’ adaptation cinématographique. Laissez-moi vos commentaires en bas de l’article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis. N’hésitez pas non plus à cliquer sur les pubs car cela aide le blog à rester en ligne et GRATUIT. Pour partager l’article, il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o)

N’hésitez pas non plus à me faire part des sujets que vous souhaiteriez me voir aborder. Soyez précis dans vos demandes.

Avant de me poser vos questions sur tel ou tel sujet, assurez-vous que celui-ci n’a pas déjà été traité. Pour cela, allez dans l’onglet : Articles. Vous y trouverez tous les articles classés par thème et/ou par étapes à suivre pour faciliter votre progression.

 

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Marie-Claude Poulette

    Bonjour,

    Depuis plus années, j’écris des histoires et après la lecture, je m’aperçois qu’il y a beaucoup plus de dialogue que d’intrigues. Mes amis à qui je les ai fait lire, on remarqué la même chose. J’aimerais avoir un modèle afin de transformer l’histoire en scénario. Pour ce qui est des dialogues, ce n’est pas un problème, mais j’ai seulement besoin de savoir comment décrire la scène. Est-ce que je pourrais choisir un chapitre au hasard afin d’avoir votre avis? Ce que je voudrais faire avec mes histoires qui ont plus qu’un tome, en faire une série télé et les autres en faire un film!

    Merci à l’avance

    • Bonjour Marie-Claude Poulette,

      Tu trouveras un exemple de scénario sur le blog, va dans l’onglet : Artciles. Je viens de fermer les inscription pour me soumettre un scénario. Il faut que je lise et que j’analyse les scénarios que l’on m’a envoyé avant de rouvrir les inscription. Je vous informerais tous via la newsletter.

      A bientôt,

      Tom

  • Yao Franck Kouame

    merci Tom pour les details que tu donne a propos de la production d’oeuvre.car en ce domaine ce sont les details qui comptent et font en general la differene

  • Mawuena Amegnaglo

    merci pour votre aide. j’aimerais savoir comment écrire le dialogue quand deux personnages voir plus par silmutanément ou a l’unisson? merci pour votre réponse

  • Suzi Lou

    Bonsoir Tom et merci pour tout ce que tu écris et de cet honorable temps auquel tu y passes, c’est toujours avec grande curiosité et bonheur que je suis le chemin de la caméra et du montage, j’ai mis au point des stages et ateliers journalistiques « audiovisuels » pour adolescents et enfants….Belle expérience cet été, à suivre…. Ta connaissance est un « plus » dans ma démarche personnelle…merci tout plein 🙂
    Suzi

  • Kaladji Diomande

    Bonjour Tom,

    Bon retour des vacances. Fusionner des personnages. Comment cela pourrait se faire concrètement ?
    Je comprends pour les intrigues.

    PS : C´est blizzard, depuis un moment je n´ai plus de bouton sur mon article.

    Merci et très bon dimanche.

    Kal.

    • Bonsoir Kaladji,

      Souvent lorsque l’on écrit on a tendance à créer des personnages utilitaires, c’est à dire avec une caractéristique qui servira lors de l’aventure. Ce genre de personnage peut très bien être couplé avec un autre. Par exemple, si tu as un personnage qui n’intervient pour seulement ouvrir une porte car il a la capacité de la crocheter..il te suffit de la donner à un personnage plus important de ton histoire…etc…

      C’est un exemple ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • maria

    Bonjour Tom,
    Merci encore de nous donner ton temps.
    J’espère ne pas me tromper: au fond, ADAPTER un roman, soit une histoire déjà écrite, équivaut à TRAITER l’histoire qu’on peut avoir imaginée à l’origine.
    Certains auteurs suivent un parcours initiatique, alors ce doit être plus aisé.
    Bon, je continue mon ouvrage, je dois ne pas  »maltraiter » LOL, l’histoire que j’ai inventée.
    Bon dimanche. Cordialement.
    ☼ maria.