1er assistant réalisateur, fiche métier partie2

Fiche Métier

1er Assistant réalisateur partie 2

 

Voici tout de suite la deuxième partie de la fiche métier sur le 1er assistant réalisateur. Nous allons voir dans cet article quelles qualités il faut avoir pour être un bon 1er assistant réalisateur, comment devenir 1er assistant réalisateur, les débouchés que ce poste propose et nous terminerons par le salaire du 1er assistant réalisateur.

1er assistant réalisateur

Ivan_Sabo/ shutterstock

Les qualités d’un bon 1er  assistant réalisateur

Le 1er assistant réalisateur doit toujours…

…garder son calme et cela en toute circonstance. Si vous voyez un premier assistant paniquer ou gesticuler dans tous les sens, c’est qu’il ne maîtrise pas son sujet…comment voulez-vous dans ce cas que l’équipe ait confiance ?

Le 1er assistant réalisateur se doit d’être positif et réactif. Pour cela il faut qu’il connaisse le scénario par cœur, les contraintes ainsi que son plan de travail sur le bout des doigts. Il doit pouvoir trouver une solution rapidement en cas de problèmes…Comment me direz-vous ?

C’est très simple ;o) Le 1er assistant réalisateur doit anticiper tous les problèmes avant que ceux-ci ne pointent le bout de leur nez. Impossible, me direz vous ?? Croyez-moi, non !

Le 1er assistant réalisateur doit être débrouillard, humble, avoir l’esprit d’équipe, il doit être organisé et savoir calmer les tensions. C’est une sorte de médiateur parfois lol

Le 1er assistant réalisateur doit il vraiment tout prévoir ?

Le travail du 1er assistant réalisateur c’est donc de tout prévoir ! Même l’imprévu ! lol Je m’explique : Imaginons que je fasse mon plan de travail et que le mardi 2 je prévois de tourner en pleine mer ou en extérieur!  La veille du tournage, j’apprends qu’il y a de fortes chances que la mer soit démontée ou qu’il y ait un orage (ou que le jour même il neige !) qui m’empêche de sortir….Que faire ?

– Arrêter le tournage ?

– Attendre que l’orage passe ?

– Sortir en mer coûte que coûte ?

Pour éviter ce genre de casse tête, je vais devoir prévoir une solution de repli avant même que le problème n’arrive. Si jamais ce (ces) cas de figure se présente, en prenant en compte la présence des comédiens, les décors proches et prêt à tourner, je vais devoir prévoir ce que l’on appelle un coverset ! C’est à dire un décor dans lequel je pourrai tourner à l’intérieur si quelque chose m’empêche d’aller en pleine mer ou de tourner en extérieur !

Et ce n’est qu’une chose parmi tant d’autres ! lol Le travail du 1er assistant réalisateur peut avoir des conséquences catastrophiques sur le tournage et peut coûter beaucoup d’argent à la production s’il se trompe.

Je le répète encore une fois, c’est un métier où il faut garder son calme, connaître le film par cœur et avoir une solide équipe d’assistants derrière soi. L’erreur est humaine et le 1er assistant réalisateur n’est pas infaillible. C’est pour cela que l’on travaille aussi en équipe. Ces erreurs ne seront pas graves si elles sont détectées en amont ! Une partie des 2nd et 3ème assistant réalisateur, c’est de vérifier en permanence les informations ;o)

1er assistant réalisateur, un métier basé sur les rapports humains

Je vous le dis tout net, souvent le 1er assistant réalisateur est perçu comme le père fouettard ou un garde chiourme (celui qui fouettait les galériens, celui qui était sévère et violent afin que les esclaves rament plus vite).

Or, ce métier est basé sur les rapports humains. Je répète souvent que l’on ne fait pas un film tout seul, et bien on ne dirige pas un plateau tout seul. Si le 1er assistant réalisateur n’est pas à l’écoute des besoins et demandes du réalisateur ainsi que des chefs de postes, alors tout ira de travers. Si je devais trouver un parallèle avec les galères d’esclaves, je dirais que le premier assistant est davantage un Hortator (je crois que c’est ce nom là ;o)) c’est à dire l’homme qui donnait le rythme aux rameurs.

De plus, le rôle de la mise en scène (réal, 1er, 2nd et 3ème assistant) est un rôle important au niveau de l’ambiance. Si les assistants hurlent tout le temps ou ne sont pas respectueux, alors l’ambiance sur le tournage sera exécrable. Si au contraire les assistants sont souriants, attentifs et pros…alors l’ambiance sera excellente. Mais retenez bien une chose ! Si vous êtes avenant et pro avec votre équipe, vous pourrez l’emmener ou vous voudrez,  elle fera des efforts et donnera 100% d’elle-même.

1er assistant réalisateur et après ?

Si on veut parler d’évolution de carrière, on ne peut pas aller plus haut que 1er assistant réalisateur. Vous êtes en haut de la chaîne ;o) vous êtes cadre et vous pouvez rester 1er assistant réalisateur toute votre vie si vous le voulez (et si ça marche ;o)) ou si vos nerfs et vos ulcères vous laissent tranquille. Mais vous pouvez aussi changer de métier. Vous aurez acquis, au fil des années, de l’expérience et vous pourrez prétendre à passer directeur de production en faisant un ou plusieurs stages ou alors passer réalisateur vous même. D’ailleurs bon nombre d’assistants réalisateurs sont devenus des réalisateurs très connus aujourd’hui.

Comment devient-on 1er Assistant réalisateur (1er, 2nd, 3ème)

On ne devient pas tout de suite 1er assistant. En général, il faut passer par le poste de 3ème, second puis 1er. Il est possible de faire des écoles qui vous apprennent la théorie et un peu de pratique. Pour devenir Assistant réalisateur vous avez : l’esra, la clcf, 3is, louis lumière etc… Toutes payantes 

Sinon il vous reste la FEMIS  ou faire un BTS audiovisuel.

Encore une chose ! Même si vous faites une écoles ou un BTS, il est très rare de passer directement 1er ou 2nd en sortant de l’école. Vous devrez faire vos preuves comme tout le monde !! Et donc très souvent commencer au bas de l’échelle.

Si vous n’avez pas les moyens de vous payer une formation et que vous ne pouvez pas accéder à un BTS, il ne vous reste plus qu’à faire comme moi :

Retrousser vos manches !

Vous allez me dire : « je n’ai pas de réseau, je ne connais personne » moi non plus je ne connaissais personne. Le meilleur moyen d’apprendre c’est de pratiquer. Pour pratiquer et se faire de l’expérience, rien de tel que de courir les courts-métrages. J’ai fait plus d’une vingtaine de courts-métrages en tant qu’assistant que 2nd et premier assistant réalisateur avant d’accéder à mon premier poste de troisième assistant (et le seul d’ailleurs ;o)).  Mais ça vous permet de vous faire un réseau et de montrer que vous êtes capable.

Pour trouver un poste de stagiaire ou de 3ème assistant, pas besoin de connaître un 1er assistant réalisateur. Sur un film (long et téléfilm) le 1er assistant réalisateur choisit son second puis le second assistant réalisateur choisit à son tour le 3ème assistant ou son stagiaire (en accord avec le 1er) mais si le second a confiance dans son 3ème ou son stagiaire, il n’y a aucune raison pour que le 1er assistant réalisateur ne soit pas d’accord (sauf s’il veut placer quelqu’un de sa famille !). Donc cela veut dire que vous pouvez rencontrer un second assistant réalisateur et tenter « de le (la) séduire ». Le meilleur moyen c’est de travailler avec lui, de montrer que vous êtes là. Encore une fois, le meilleur moyen de les rencontrer c’est de courir les tournages. Les seconds assistants réalisateurs font pas mal de courts-métrages en tant que 1er assistant réalisateur, essayez d’obtenir un poste de 3ème !

 Dites-vous qu’il faut commencer un jour. Pour espérer en faire votre métier vous devez constituer votre réseau et ce moyen est le meilleur ;o) ALORS BOUGEZ VOUS !!!!

Combien gagne le 1er assistant réalisateur et quel statut a t-il ?

Avant de parler de salaire je tiens à vous rappeler que l’on fait ce métier par passion. Certes, les salaires que je vais vous donner sont hauts comparé à ce que gagne un travailleur moyen. Mais n’oubliez pas que l’assistant réalisateur comme tous les techniciens, sur un film, sont intermittents du spectacles. C’est un statut précaire et beaucoup d’entre nous ne travaillons pas pendant des mois (croyez-moi, c’est dur parfois).

Une autre réalité à savoir : parfois les productions demandent des efforts aux techniciens allant jusqu’à – 50 % du salaire. Bref, une fois que vous laissez cela, sur une année, ça ne fait pas très lourd. Si vous pensez devenir riche ou rouler en Porsche, passez votre chemin !

Le salaire du 1 er assistant réalisateur au forfait est de : 1387 euros/semaine pour 35heures + 4 à 25% Brut

Pour une journée de 8 heures : 355/jour brut

Pour une publicité, le salaire journalier peut être bien plus élevé.

Voilà pour cette deuxième partie d’article sur la fiche métier du 1er assistant réalisateur. J’espère que cela vous a éclairé sur les possibilités que vous avez et sur ce métier passionnant. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poster en bas de cet article. 

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis, n’hésitez pas non plus à cliquer sur les pubs car cela aide le blog à rester en ligne et GRATUIT. Pour partager l’article, il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et ceux qui le font déjà ;o) vous êtes tous les jours de plus en plus nombreux, grâce à vous je vis une aventure extraordinaire  faite de partage et de cinéma ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

A bientôt,

Tom Weil

 

* Cette petite astérix pour vous expliquer ce que j’entend par maquillage et coiffure. Parfois dans le scénario l’auteur nous donne des infos sur un personnage, par exemple :

Un filet de sang coule sur le front de Lucas

Ou

Michel à les mains pleines de cambouis

En tant qu’assistant je dois noter dans le dépouillement qu’il faudra prévoir avec la maquilleuse du sang pour Lucas pour la séquence X tel jour. Il faudra aussi du cambouis sur les mains de Michel pour la séquence Y tel autre jour ;o) Au dela d’avoir de l’importance pour le jeu et la scène, ces indications de sang et de cambouis peut me faire perdre du temps si je prévois une autre séquence juste après ou Lucas et Michel n’ont plus de sang et de cambouis….. ;o)

** Pré dépouillement figuration : J’emploie ce terme car sur un dépouilement général il est rare de voir apparaître le détail de la figuration. On y retrouve le nombre totale de figurant dont nous aurons besoin pour telle ou telle séquence mais pas le détail c’est à dire le nombre de : femme, homme, enfants etc..Ce travail de détailler la figuration incombe au 2nd assistant mise en scène en collaboration avec le chef de fil.

*** Le 1er assistant fait son dépouillement dans l’ordre du scénario c’est à dire de la séquence 1 à 110 par exemple. Hors un certain nombre de techniciens aime avoir un dépouillement dans l’ordre du tournage (comme il apparaît sur le plan de travail) Ils peuvent comme cela avoir accès aux informations plus vite chaque jour.

À PROPOS DE TOM WEIL

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

Comments on this entry are closed.

  • Elodie

    Bonjour,
    Votre blog est vraiment génial !
    Je suis actuellement en 2nd général et souhaite depuis plusieurs années déjà, devenir assistante réalisateur, je suis pour mon plus grand bonheur dans un lycée audiovisuel et comptait faire un BTS audiovisuel. Je pensais que certaines réponses à mes questions ce trouverai sur cette fiche métier mais visiblement non ^^ alors je me permet de vous les poser:
    -Quel option vaut-il mieux dans le BTS ? Image, Son, Gestion de production ?
    -Quel Bac permet le plus d’entrer dans un BTS audiovisuel ? L, S, STMG ?

    Merci d’avance.

    • Bonjour Elodie,

      Merci Elodie pour les compliments, n’hésite pas à partager les articles et le blog autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier ;o)

      Effectivement les réponses à tes questions ne sont pas dans l’article car au fond elles ne seraient pas pertinentes ;o)

      Être assistant (e) réalisateur (trice) ne nécessite pas une connaissance approfondie de l’image, du son et de la production, mais plutôt une connaissance globale des trois à la fois (plus les autres domaines). Simplement pour connaître les tenants et les aboutissants de chaque corps de métier afin de mieux appréhender la manière dont l’assistant devra construire son plan de travail etc…

      Je dirais que pour option il faut choisir ce qui te plait le plus ;o)
      Pour le bac…c’est un autre problème. Pour être assistant réalisateur le bac L, S, STMG ou je ne sais quoi fera l’affaire. En revanche si tu souhaites faire du son ou de l’image (options) il te faudra un bac S.

      Demain, si tu n’as pas le niveau pour aller en S…et que tu veux être assistante réalisatrice…n’écoute pas ce que l’on te dit, fonce et vie ta passion. Passe le bac qui te plait, retrousse tes manches et devient assistante réalisatrice.

      Perso j’ai fait un Bac L, j’étais une bille en Math, je n’ai pas fait d’étude ou d’école de cinéma et j’y suis arrivé ;o)

      A bientôt,

      Tom

  • FRK

    Bonjour Tom,

    Moi je voudrais savoir, comment on s’y prend pour trouver du travail ? Alors oui j’essaie de soigner mon réseau, oui j’ai envoyé mon cv aux membres de l’association de AR, oui j’ai envoyé aux dir de prod, oui j’ai envoyé à des prod. Très peu de réponses et le peu que j’ai sont vagues ou negatives pourtant j’ai un peu d’expérience en court métrage doc et clip, j’ai validé ma formation d’AR. J’en connais qui arrivent à travailler sur des séries connues, des longs et ce à différents postes AR, assistant de prod, consultant scenario…et aux 4 coins de la France. Comment c’est possible ? Comment ils font pour avoir accès à ces postes ? Les contacts ok mais quand je vois que c’est à peine si on me répond au téléphone ou par mail je comprends pas. Ces gens ne sont pas amis avec tout le monde. Certains ont fait le même formation que moi. 😮 Je ne suis pas jaloux mais ça m’énerve qu’on ne me donne pas ma chance. Dans mes prospection je suis bien courtois je fais ce qu’il faut pour montrer ma motivation et rien.
    Et c’est pareil quand je propose des projets de scenarios à des prod. Je peux me brosser pour avoir un retour. Donc ma question comment on s’y prend pour mettre un vrai pied dedans ? Ce serait possible de te montrer un exemple perso de candidature spontanée afin d’avoir un avis. Car je commence à penser à arrêter, souvent entendu faut persévérer mais les efforts ne payent pas on en peut plus.

    Beaucoup de questions importantes pour moi si tu peux me les éclairer ce serait super.

    FRK

    • Bonjour FRK,

      Je nai pas de réponse. Il y en a qui galère plus que d’autres…je me considère moi-même comme un galérien, c’est à dire que j’ai aussi l’impression de devoir fournir 300% d’efforts en plus que les autres pour avoir le Quart de ce qu’ils arrivent à avoir..mais je tiens bon.

      Pour trouver du boulot à un poste il faut cibler les bonnes personnes et ne pas se disperser. Si tu veux être assistant réal, régisseur ou je ne sais pas quoi il faut postuler à ces postes.

      Mais je crois que le secret c’est de cibler les bonnes personnes. Hier encore j’ai eu un jeune qui souhaite faire assistant régisseur. Il m’a parlé du fait qu’il contacte les pros et les dir pros..c’est une bonne chose, mais le principal c’est d’approcher et de contacter les régisseurs généraux et les régisseurs adjoints. Si tu as des potes qui tournent pourquoi ne pas leur demander s’ils n’ont pas besoin de renforts ?

      La période, ou plutôt, le moment ou tu fais ta demande est importante. Il faut qu’il y est un projet sur le feu. Dans le cas contraire, tu risque d’être vite oublié.

      Je te conseille de ne pas baisser les bras, tiens le coup, le jeu en vaut la chandelle.

      A bientôt,

      Tom

      • FRK

        Salut Tom,

        J’ai des amis avec qui je tourne mais c’est pas souvent et surtout ça paye pas… Au bout d’un moment les tournages de 15j sans fiche de paye c’est plus possible.
        Je cible bien les dit prod et assistant réa, comme tout les AR donc les mecs sont submergé de CV forcement leurs équipes sont très vite complètes. C’est pour cela j’imagine qu’ils ne me recontactent pas.

        Apres si tu as le temps et l’envie j’aimerais bien t’envoyer un exemple de mail ou prise de contact que j’utilise. Pour que tu le dises si je suis juste ou pas. Voir si le souci vient de moi quoi.
        Car en ce moment soit décembre c’est très creux comme période soit je sais pas.

        Dis moi

        FRK

  • Rubyaad

    Bonsoir Tom, déjà merci pour ton site globalement, il est vraiment très instructif et m’a beaucoup servi. Surtout pour l’écriture d’un scénario que j’ai écrit l’année dernière. (Bon malheureusement j’ai commencé le tournage avec des amis sans pouvoir le finir à cause du fait que j’ai déménagé, mais l’aventure a quand même été belle et c’est en parti grâce à toi ^^’ Et puis j’écris un nouveau scénario donc je verras bien 🙂 )
    Bon en faite je m’égare mais comme c’est la première fois que je poste un commentaire je voulais d’abord te dire vraiment merci ^^’ Donc voilà je suis en terminale S , et je pense que ce qui me plairait vraiment c’est être assistant réalisateur, même tout en bas de l’échelle (après je nourris de secret grands espoir d’être réalisateur depuis que j’ai 5 ans mais soyons humble) et je me demandais ce que tu conseillerais comme BTS ? Parce que ça me semble être la meilleur solution pour accéder à ce domaine, mais malheureusement il n’y a aucune option de BTS de métier de l’audio-visuel, qui soit directement relié à ce domaine, du coup il faut en choisir une, et je me demandais si tu pensais qu’une pourrait être plus pratique qu’une autre pour au final devenir assistant de réalisation (ou même avec tout autre étude faisable juste après le bac)
    Voilà merci d’avoir lu jusqu’au bout, et même si je sais que tu es autodidacte j’espère que tu répondras voilà merci ! ^^

    • Bonsoir Ruben Aad,

      Va dans l’onglet : Articles, tu trouveras tout ce que tu souhaites sur les BTS. Tout ce qui approche de la réalisation sera bon.

      Mais au fond tu n’as pas besoin, forcément, de faire un BTS pour être assistant. Après il te reste les école privés, qui elles, ont des formations d’assistant réals.

      A bientôt,

      Tom

  • Carbou

    Bonsoir Tom, je suis en terminale et je cherche pour la suite de mes études une école de cinéma. Je ne sais encore trop quel choix d école prendre en premier. Que pourrais tu me conseiller pour une formation assistant réalisation ? Le clcf ? L esra ? Merci d avance.
    Aurélien

    • Bonjour Carbou,

      Tu pourras trouver des pistes dans les articles sur ces écoles ;o)

      Onglet : Articles.

      A bientôt,

      Tom

  • Mar De Blanchefort

    Mille et un merci pour ces riches informations , je veux me reconvertir en tant qu’assistant réalisateur , peux on echanger des mails , j’ai plusieurs questions a te poser??

    • Bonjour Mar De Blanchefort,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier.

      Si tu as des questions tu peux les poser ici.

      A bientôt,

      Tom

  • Michael

    Bonsoir Tom,

    J’ai fait une petite visite sur votre site internet et je vous remercie beaucoup de toutes les infos que vous avez fourni.

    Je vous contacte car je suis en école de commerce à marseille dans le cadre d’un bachelor en management et commerce international.

    J’ai entendu dire que pour devenir assistant réalisateur il n’y a pas vraiment de formation, cela s’apprend sur le tas disons.

    Alors, ultramotivé, je voulais savoir si vous pouviez m’aider svp à trouver des contacts, comme vous l’avez si bien dit il faut être sur des lieux de tournage et commencer en bas de l’échelle pour comprendre comment ca marche et se faire remarquer a travers le lot.

    Je voudrai avoir une idée de ce que c’est car je remplis toutes les caractéristiques de l’assistant réalisateur et je suis passionné de cinéma et de musique.

    De plus, j’ai eu de l’expérience dans la logistique et je pense que assistant réalisateur se rapproche pas mal de ce que j’aimerai faire par véritable passion.

    Merci infiniment de votre retour et de votre aide

    • Bonjour Micheal,

      Merci pour les compliments. N’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi, c’est le meilleur moyen de me remercier.

      Pour répondre à ta question. Il existe des formations pour être assistant réalisateur. Mais ce n’est pas une obligation en soi.

      Si tu veux une idée de ce que c’est d’être assistant mise en scène l’article que tu viens de lire le décrit très bien. Tu peux lire aussi les articles sur le long-métrage que je viens de faire.

      Pour ce qui est de t’aider, il va falloir d’abord que tu te bouges, tu es à Marseille, c’est une ville ou il y a pas mal de tournage : court, long et téléfilm, donc c’est à toi de faire les premiers pas. Prends contacte avec le bureau d’accueil des tournages pour avoir des pistes. N’hésite pas à leur demander quels sont les court-métrage qui se tournent prés de chez toi.

      A bientôt,

      Tom

  • Lucie

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour ce site ! Ca doit te prendre pas mal de temps et c’est typiquement le genre d’infos qu’on n trouve nulle part ailleurs !
    Tu parles de se former en participant au plus de tournages possibles, même en temps qu’assistant d’assistants ect mais je me demandais comment est ce qu’on peut participer à ces tournages ? Je veux dire est ce qu’il y a des sites spécialisés où passer, recevoir des annonces ou est ce que c’est juste du bouche à oreille ? Et pareillement après pour la recherche de stage 3em assistant réalisateur.
    Merci d’avance,
    Lucie

    • Bonsoir Lucie,

      Merci pour les compliments, n’hésite pas à partager le blog et ses articles autour de toi c’est le meilleur moyen de me remercier.

      pour répondre à ta question : Non, il n’y a pas de sites d’annonces. C’est juste du bouche à oreille. Mais alors comment commencer ? si personne ne te connait…

      Il faut que tu ailles dans la structure qui gère l’accueil des tournages dans ta régions ou les asso pour commencer. Puis rencontrer les réalisateurs de courts par exemple. Aller rencontrer les assistants : 1er 2èm et 3ème assistant pour commencer à te faire des contacts .
      Puis il va falloir tourner ;o) Soit par un stage école, soit par par du court. Même si ce n’est pas au poste que tu souhaites faire à terme. Toutes les expériences sont bonnes à prendre. Mes premiers tournage je l’ai ai fait à la régie. Mais pour moi c’était le seul moyen d’aller sur un plateau de tournage, de montrer que j’en voulais :o)

      A bientôt,

      Tom

  • Manon

    Bonjour Tom,
    Super site, vraiment complet et réellement très bien détaillé. J’ai cependant une question : dans la partie cursus (« comment devient-on… ? ») tu parles des écoles, du FEMIS ou d’un BTS audiovisuel. Pas du tout de la fac. Il se trouve qu’à Poitiers, la fac de lettres parle de ce débouché dans sa filière Master professionnel arts du spectacle (après une licence mention arts du spectacle) : http://www.univ-poitiers.fr/formation/nos-formations/par-diplome/les-masters/mention-textim/master-professionnel-arts-lettres-langues-mention-texte-image-litteratures-ecrans-scenes-textim-specialite-arts-du-spectacle-etudes-cinematographiques-et-etudes-theatrales–20427.kjsp?RH=1349264073893
    J’aimerais connaître ton avis sur ce genre de cursus et surtout savoir si ça peut réellement mener à ce déboucher ?
    Merci d’avance.

    • Bonjour Manon,

      …Je connais très peu de personne qui en sortant de la fac trouve un boulot dans le cinéma…il y a un monde entre la fac et ce qu’est un plateau de tournage. Souvent, pour ne pas dire tout le temps, les étudiants qui débarquent sur un plateau sont surpris par la réalité du métier…et abandonnent.

      A bientôt,

      Tom

    • Sidshow

      Bonjour, je suis en master 1 assistant réalisateur à POITIERS j’ai beau être en fac, les cours n’ont rien a voir avec la fac « habituelle » nous sommes juste rattachés a celle-ci pour exister, s’il ont peut dire. Nous sommes que 8 par promo nous réalisons 2 CM par an en moyenne + 1 ou 2 la motivation et la dispo des élèves. Tout nos prof sont des pros et non des profs. Pendant nos tournages nous sommes encadré par des pros aussi, Gérard stérin (ex chef op de Besson) Charles Jodoin-Keaton (script de la série Hannibal). Ou le réalisateur Paul Vecchiali ( 44 long métrage a son actif). tous ça pour dire que d’une je m’excuse pour les fautes et de deux il ne faut pas avoir peur du coté fac…! Car on et loin des 18h/ semaines quand tu t’investi vraiment…

      • Bonjour sidshow,

        Merci pour ton commentaire. Effectivement, mais ce genre de fac ou d’encadrement ne sont malheureusement pas légion.

        Les lecteurs de ce blog sauront dorénavant que la fac ciné de poitier est une bonne adresse.

        A bientôt,

        Tom

  • RaphaelVergez

    Bonjour Tom,
    Je vais intégrer 3is l’année prochaine et il y a 2 métiers qui m’attire beaucoup celui de producteur délégué et 1er assistant réalisateur, je voulais te demander si il est possible de passer d’assistant réal à producteur ?
    Merci a toi pour ton site ,
    J’apprend beaucoup

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Raphael,

      Tout est possible ! Mais ce sont deux métier vraiment différent. Les « ponts » les plus courants sont assistant vers directeur de prod.

      Perso j’ai fait les deux. L’assistanat te permet d’avoir vraiment une connaissance approfondie des métiers et des besoins de chaque métier et chaque corps. Mais il te manquera le réseaux qu’ont les producteurs + les connaissances nécessaires pour effectuer ce métier.

      Idem pour dire d eprod, il te faudra passer par des formations et des stages avant de pouvoir y accéder.

      Mais tout est possible.

      A bientôt,

      Tom

  • Lucie

    Bonjour, Tom,

    C’est terrible, bien que j’apprenne un tas de choses sur ce site, chaque nouvel article me conforte dans ma certitude qu’il me reste des montagnes à gravir avant de pouvoir vivre de ma passion. J’ai tellement à apprendre, quelques fois cela semble sans fin. Mais le genre d’épreuves à franchir pour parvenir à ce but si difficile à atteindre j’imagine.

    En tout cas, un article passionnant sur un métier que je ne connaissais clairement pas aussi bien que je le pensais. Qui eut cru qu’être 1er assistant était aussi compliqué !

    Mais c’est cool, à chaque fin de film désormais, j’accorde une attention toute particulière au générique de fin : désormais, les noms et les titres veulent vraiment dire quelque chose pour moi. Merci pour ça, et pour tout le reste !

    • commentfaireunfilm

      Bonjour Lucie,

      Merci pour ce super message ;o) Oui la route est longue mais je suis la preuve vivante qu’on peut y arriver avec beaucoup de courage, de ténacité, de coeur, un peu de chance et de talent ;o)

      N’hésite pas à partager le blog autour de toi ainsi que ces articles, c’est le meilleur moyen de me dire merci ;o) et de permettre à ce blog de rester gratuit (en cliquant sur les pubs de temps en temps ;o)

      Tu es ici chez toi,

      A bientôt,

      Tom