Tout savoir sur La suite, le prequel et le vocabulaire des séries

Le vocabulaire autour des séries et des films de la Sequel au Spin-off

Partie 1

 

Cette semaine, je veux voir ou revoir avec vous un jargon qui est de plus en plus courant, aujourd’hui dans le cinéma et les séries. La semaine dernière j’ai lu un article sur un spin-off de the Walking Dead, série que j’aime tout particulièrement. Il m’est alors venu le sentiment que le jargon US était de plus en plus présent dans nos univers et que, de ce fait, il est parfois difficile de s’y retrouver. De plus, plusieurs d’entre vous ont des projets de suites ou d’univers parallèles avec leurs projets destinés au marché étranger. Il est donc important que vous puissiez maîtriser le vocabulaire.

Alors que sont :…

… les sequel, prequel, spin-off, crossover, reboot, remake, sidequel. Ces mots peuvent être aussi bien utilisés pour les films que pour les séries.

Bon, pour commencer il faut une idée puis une histoire. Tout cela forme un scénario puis un film. Il faut considérer ce film comme l’original de tout ce qui va venir après…ou avant ;o)

sequel

schatzy/ shutterstock

La suite ou La Sequel

Une fois que vous avez un film original et qui fonctionne, c’est à dire qui rapporte de l’argent, souvent, les producteurs, les chaînes et les auteurs/ réalisateurs veulent faire une suite. Cette suite c’est tout simplement la sequel. Par exemple, l’arme fatale 2 est la séquel de l’arme fatale, l’arme fatale 3 est la sequel de l’arme fatale 2 etc…Mais attention, pour que cela soit considéré comme une vraie suite (Sequel), il faut que la suite soit la continuité temporelle de l’original, c’est à dire que la suite doit forcément reprendre le background des personnages du premier film, dans le deuxième film et ainsi de suite.

Mais comme c’est toujours plus simple de compliquer les choses…et que dès qu’il est possible de faire de l’argent avec des personnages ou un univers qui fonctionne, nos amis Ricains ne sont pas à court d’idée, ils ont « inventé » d’autres termes pour leur permettre de continuer à raconter des histoires malgré les oeuvres originales et les suites…et ben oui, ils ne sont pas fous ;o) !

 

Dans un premier temps il y a la :

 

Midquel

C’est à dire que l’histoire se déroule pendant le premier film. Pour être franc, j’ai mis un moment à faire la différence entre la Midquel et la Sidequel. Et ce sont mes enfants qui m’ont fait découvrir la réponse. Comme tous les enfants, ils aiment les Disney. Ma fille aime les princes et les princesses, j’ai donc regardé la belle et la bête 1 et 2…je ne savais même pas qu’il y avait un 2 lol Bref, tout cela pour dire que l’histoire de la belle et la bête 2 se déroule pendant le premier film…c’est étrange…mais ça fonctionne. Ce 2ème opus est donc un Midquel car il s’insère dans l’histoire du premier opus.

 

Puis il y a l’ :

 

Interquel

C’est à dire que l’histoire se déroule entre le film original et la sequel (la suite quoi !) Ce qui signifie que l’interquel ne peut exister s’il n’y a pas de sequel.

 

Et enfin la :

Sidequel

L’histoire du sidequel se déroule en parallèle du film original ou de la série. La différence entre la sidequel et le film original c’est que l’histoire, ou la trame si vous préférez, est la même mais présentée sous un angle différent. Un peu comme si vous preniez votre film préféré et que chaque personnage était le héros d’une histoire.

Dans une industrie cinématographique un peu en berne…parfois on se demande s’il existe encore des scénaristes qui savent écrire des histoires originales tellement on nous ressert de plus en plus d’anciens films…mais modernisés. Ce genre : faire du neuf avec du vieux se nomme :

 

Le remake

…ahhhhh le Remake, c’est toute une histoire :o) Comment peut-on permettre à un réalisateur de toucher à des films cultes…à part permettre à des jeunes « paresseux » de découvrir des films et des histoires. Bon, je suis un peu dur en disant « paresseux ».M’enfin, s’intéresser au cinéma c’est aussi connaître ce qui s’est fait avant et découvrir des réalisateurs, des histoires, des univers mais surtout des époques, je ne vais pas m’énerver…surtout contre les jeunes, ça serait un faux procès car je connais autour de moi beaucoup de gens de mon âge, voire des « vieux » ;o), qui ne font pas d’effort non plus. Et puis j’espère que le remake permet aux spectateurs de découvrir l’œuvre originale comme pour Ocean’s eleven ou l’armée des douze singes, par exemple, (je vous laisse chercher les œuvres originales :o) après avoir vu le remake qui parfois, comme l’armée des douze singes, est un remake fort bien fait et une oeuvre à part entière. 

Le remake touche de plus en plus tous les pays…dont la France évidemment… que cela soit pour les Films mais aussi les séries et à chaque fois pour de mauvaises raisons…je m’explique…Les Américains ne savent pas regarder un excellent film étranger car les sous-titres les ennuient. Ils décident donc d’acheter les droits et de refaire (remake) le film à l’identique, enfin à la sauce ricaine tout de même ;o) Ou ils décident de refaire un film (fait par eux) et de le moderniser comme Psycho ou ocean’s eleven, qui sont des films américains, mais si je devais prendre un exemple étranger, je parlerais de : « Ouvre les yeux », film espagnol, que Les ricains ont rebaptisé : « Vanilla sky » avec Tom Cruise. Comme je vous le disais la France est aussi touchée par cette « maladie ». Il y a 2 ans, un film canadien nommé Starbuck a vu le jour et, comme par magie, Isabelle Doval (la femme de José Garcia) nous sort Fonzy qui raconte la même histoire, pourquoi ?! ça sert à quoi ?!

La série le Tunnel de Canal+ n’est autre que le remake de Bron (série Danoise).

Souvent le remake est beaucoup moins bon que l’original, enfin c’est mon avis.

Et c’est là où ils sont forts, nos amis de l’autre côté de l’atlantique, car faire du neuf avec du vieux ne veut pas forcément dire remake, non, ils ont inventé le :

sequel

MyImages – Micha/ shutterstock

Reboot 

le reboot c’est faire une œuvre 1, puis faire des suites, puis arrêter les suites et recommencer à zéro en gardant les mêmes ingrédients mais en changeant l’histoire pour refaire une œuvre 1 et refaire des suites…« To reboot » en anglais veut simplement dire « redémarrer ». Par exemple, Spiderman a vécu un reboot avec the Amazing Spiderman, tout comme Total recall ou encore superman…d’ailleurs pour ce dernier il y a eu 2 reboot.

Comme je parle de superman et du dernier reboot, il faut que j’aborde le Crossover, c’est à dire deux univers où deux personnages se rencontrent. Par exemple, les séries : les experts ont eu plusieurs crossover, c’est à dire que des personnages de Miami ont rencontré d’autres enquêteurs des autres séries des experts (Las Vegas etc…).

Superman et Batman vont se retrouver dans un projet long-métrage nommé Dawn of justice. C’est à dire qu’en plus d’être une sequel de the man of Steel, en sachant que le personnage de Batman sera incarné par Ben Affleck…cela sera peut être une annonce d’un Reboot d’un prochain Batman, et si ben Affleck reprend le rôle de Batman, le film : Dawn of justice sera en plus d’une sequel à the man of steel, un crossover…ouf….tout le monde a compris ? ;o)

 

 

Mais j’y pense, j’ai oublié de vous parler du :

Prequel

Le prequel c’est l’histoire qui se déroule avant l’originale. C’est comme si L’arme fatale 1 avait un film l’arme fatale 0, c’est à dire une histoire qui se passe avant le premier film. Ce genre de scénario permet de resituer les personnages ou les événements qui ont amené à l’histoire originale. Par exemple Star wars épisode 1, 2 et 3 sont des prequel à Star wars, a new hope. Autant dire que les prequel ont fleuri ces dernières années avec : les X-men, Alien, Monstre Academy etc…

 

Pour terminer cette première partie sur le jargon autour des films et des séries, je tiens à vous parler des Spin-off.

Le spin-off

c’est tout simplement prendre un personnage secondaire d’un film ou d’une série et de raconter ce qu’il lui arrive après l’histoire originelle. Par exemple ceux qui ont suivi la série : Breaking bad ont pu découvrir, il y a quelques semaines, le spin-off : Better call Saul qui raconte la vie de l’avocat de Walter White, Saul Goodman. Dans le cinéma les spin-off sont légions, tous les wolverines ne sont que des spin-off des x-men. Thor est un spin-off des Avengers…même si Thor ou Iron-man ont été faits avant les Avengers. Les Avengers se trouve d’ailleurs être un crossover de tous les univers. D’ailleurs Hulk devrait avoir un spin-off/ reboot

 

Tout cela pour dire que le fameux Spin-off de the walking dead n’est en fait pas vraiment un spin-off étant donné que les personnages qui seront dans cette nouvelle série ne sont pas des personnages secondaires de la série originelle. Cette nouvelle série se déroulera dans le même temps que the walking dead mais avec d’autres personnages. C’est à dire sous un autre angle…cette série sera donc une Sidequel ;o)

 

Voilà pour cet article : « de la sequel au Spin-off». Laissez-moi vos commentaires en bas de l’article.

Partagez sans compter le blog avec vos réseaux et vos amis, n’hésitez pas non plus à cliquer sur les pubs car cela aide le blog à rester en ligne et GRATUIT. Pour partager l’article il vous suffit de cliquer sur le bouton « like » en haut de cet article ;o) ainsi que sur le bouton de Google+, bref super facile ;o)

Merci à ceux qui le feront ;o) et qui le font déjà ;o). Vous êtes tous les jours de plus en plus nombreux. Grâce à vous je vis une aventure extraordinaire  faite de partage et de cinéma ;o)

Vous pouvez maintenant retourner au plan du site (Onglet Article) pour lire d’autres articles, il vous suffit de cliquer sur le lien.

 

A bientôt,

Tom Weil

À PROPOS DE TOM WEIL

Tom Weil

Je m’appelle Tom Weil, je suis assistant réalisateur pour le cinéma et la télévision et comme vous pouvez vous en douter je suis passionné de cinéma depuis tout jeune. J’ai crée ce site il y a presque 3 ans maintenant pour vous apporter mon aide…

29 comments… add one
  • Cinémacam dit :

    Bonjour Tom!

    Je te trouve un peu dur avec l’Armée des 12 singes quand même 🙂 Quand un remake est fait avec talent et avec une véritable « patte » du réalisateur au lieu d’un produit prémaché avec les codes hollywoodien (cas de nombre de remake américains, j’en conviens), alors on peut parler d’hommage, d’inspiration, de référence… Si on condamne le principe même du remake dans l’art, alors on condamne toute la musique Jazz par exemple qui fonctionne entièrement là dessus! 🙂 De plus, « La jetée » de Marker (que j’adore, soit-dit en passant!) est un court-métrage qui tient presque plus de l’essai artistique avec sa forme très particulière, que du film. Terry Gilliam s’en est inspiré pour réaliser un film qui n’est certes n’est pas son meilleurs (mais bon quand on a fait Brazil, que peut-on espérer faire de mieux, aussi! :-D) mais un film bien à lui en tout cas. Moi je le vois comme une forme d’hommage.

  • Yann Deparis dit :

    bonjour TOM, merci pour votre site que je lis âprement
    J’ai bien tout compris, sauf pour l’Interquel, s’il se passe après le film original pourquoi ne pas l’appeler Sequel ?
    Est-ce une histoire de transition entre le film original et le Sequel, une histoire secondaire ?
    merci pour votre réponse
    bien cordialement

  • Christophe dit :

    Bonjour Tom,

    Tu viens de nous faire découvrir un nombre incalculable de méthodes pour réécrire une histoire, franchement si les scénaristes manquent d’idées pour écrire des histoire originales, ils sont créatifs pour modifier la sauce… mais est-ce qu’il ne faut pas des films « réchauffés » pour en financer des originaux ?! A moins que ce ne soit les producteurs qui les poussent au rendement …

    Sinon perso je préfère « L’inconnu de Las Vegas » qui m’avait scotché à l’histoire il y a bien longtemps (!) alors qu’Ocean’s eleven parait bien fade et manque cruellement d’accroche. Enfin c’est mon humble avis. Et puis rien que la distribution de l’original vaut à elle seule vaut le détour.

    Merci pour ces infos pertinentes.
    A bientôt.
    Christophe

  • Anne Fauchon dit :

    Bonjour Tom, quelle bonne idée que ta petite leçon de vocabulaire ; j’ignorais certains termes, or, tu as raison ils sont de plus en plus mentionnés. J’espère que tu vas bien 🙂

  • Twobib dit :

    Heu c’est pas plutôt avengers qu’il faut considérer comme un crossover de thor et iron man?

  • Henri-Pierre Juguet dit :

    Bonjour Tom,

    Quel vocabulaire … patibulaire !
    J’avais jadis monté une association avec un de mes frères pour contacter l’imprésario d’Esmeralda (oui oui, celle du roman de Victor Hugo) afin de pouvoir l’engager… C’était quoi, alors ? (à part une blague…)
    Ceci dit, si certains scénaristes manquent d’idées je peux m’engager à en fournir un minimum de 2 par mois ! Et même plus s’il le faut… Et même à fournir des scenarios complets, faits tout comme il faut ! (mais tout de même pas deux par mois…)

    Je ne suis pas un adepte des « remake » même s’ils sont parfois réussis (les 7 mercenaires sont mieux que l’original, non ?) mais c’est rare ! L’auberge rouge d’Autant-Lara, les films Pagnol, etc…. Je n’ose pas imaginer Le Corbeau remis à la sauce remake !

    En tout cas merci pour cette leçon de vocabulaire, on s’y perd un peu.
    Surtout qu’entre les mots français, les mots anglais, américains, les anglicismes dévoyés, les anglicismes « de snobisme », etc….

    Moi qui croyais de manière indéfectible que le cinéma était surtout un art… ;-))

    Bien à toi !

    Henri-Pierre

  • Christophe dit :

    Bonjour Tom,

    Merci pour cet article très intéressant, j’ai appris de nouvelles choses. En voyant certains films américains, je sentais instinctivement qu’ils avaient trouvé un système de narration, une manière de revenir en arrière, ou de raconter la suite d’une histoire. Votre article me permet de mettre des mots plus techniques sur ces impressions. Une fois de plus, les américains ont conceptualisé une méthode de travail et l’ont étiquetée. Nous avons vraiment du retard sur eux, ici en Belgique. Merci pour cet article.

  • maria dit :

    Bonsoir TOM,
    Je te retourne l’enthousiasme réconfortant de ta dernière phrase.
    Grâce à toi, je vis  »une merveilleuse aventure faite de partage et de cinéma ». Jamais je n’aurais cru ! ☼)
    Bonne soirée.
    Sincèrement de maria ☼)

  • alex dit :

    salut Tom , je t’ai envoyé un mail , tu as surement pas du le voir . j’ai jamais eu l’occasion d’aller à des festivals sur le cinéma , et cette année j’ai décidé de changer ça . lesquels me conseillerais tu ? je souhaite aussi intégrer une association qui me permettrait de rentrer dans l’univers du cinéma , que connais tu comme association sur le cinema ? merci d’avance , et continues comme ça alex !

  • Amin Diallo dit :

    bonjour tom, je t’ai envoyé un mail concernant l’e-book sur tous les documents de tournage que je n’arrive pas à avoir même après souscription à la newsletter. Y’aurait-il un moyen de l’obtenir ou bien cet e-book n’est plus disponible?
    en revanche pas de soucis pour l’e-book sur les scénarios qui est d’ailleurs très bien conçu 😉

  • Benoit dit :

    Bonjour Tom,
    Déjà que je subissais le syndrome de la page blanche ce matin… Je devrais peut être faire 4 longs plutôt qu’une série alors :oI
    Bon, j’y retourne, 5 pages pour un 1er acte c’est pas la mort non plus ;o)
    a+

  • […] Tout savoir sur La suite, le prequel et le vocabulaire des séries […]

  • Rive dit :

    Géniales vos explications ! Étant scénariste dans la bd et passionné de cinéma c’est avec un immense plaisir que j ai pu « réviser » ainsi et grâce à vous mes connaissances et les termes appropriés . (Peut être devriez vous parler également du storytelling…?) encore bravo !

  • >
    libero accumsan commodo lectus non sit adipiscing ut libero neque. nunc